La reprise en main du GIE Groupe 38 continue

sep article

Internationaux de France de patinage du 1er au 3 novembre 2019 à Grenoble

Nouveau pilotage à Groupe 38. Le groupement d’intérêt économique (GIE), qui rassemble sous sa bannière deux aménageurs isérois, la société d’économie mixte Territoires 38 et la société publique locale Isère aménagement, a un nouveau directeur général délégué en la personne de Christian Breuza. Délégué parce que la fonction de directeur général incombe elle, respectivement, dans chacune des deux sociétés, à Christian Rival et Christian Coigné.

 

 

Les 2e et 4e vice-présidents LR du Conseil départemental de l’Isère, déjà présidents des conseils d’administration de ces deux sociétés travaillant pour le compte des collectivités locales, avaient été nommés à la tête de ces entreprises fin janvier, en remplacement de Vincent Silve remercié.

 

Les deux élus conservent donc leur casquette de PDG, mais sont désormais épaulés par Christian Breuza, par ailleurs déjà directeur général de deux autres structures d’aménagement du territoire dans le nord Isère, la Sara aménagement et la Sara développement.

 

 

« Rapprocher les structures et gagner en cohérence d’actions »

 

 

Objectif affiché : mettre en place une « stratégie globale d’aménagement du territoire sur toute l’Isère », souligne le Département dans un communiqué, et créer des synergies avec le Nord Isère. De fait, toutes ces sociétés que dirige Christian Breuza interviennent dans l’aménagement urbain et la construction pour le compte des collectivités publiques et leurs actionnaires.

 

« L’objectif est de rapprocher les structures et de gagner en cohérence d’action afin de porter une nouvelle stratégie d’aménagement, plus efficace et plus maniable sur l’ensemble du département », dixit le Conseil départemental de l’Isère, actionnaire majoritaire de Territoires 38 et Isère Aménagement.

 

Fin janvier, la nomination des deux vice-présidents du Département de l’Isère aux manettes des deux sociétés, endossant de fait la casquette de PDG, avait quelque peu ému le groupe d’opposition Socialistes et apparentés. En France, rien n’interdit de tels cumuls de fonction et de mandats d’élus. Les socialistes y avaient toutefois mis un terme en 2012.

 

 

PC

 

commentez lire les commentaires
3280 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.