Il n'y aura pas de collaboration entre les ex-salariés d'Ecopla et le repreneur italien Cuki. Les discussions engagées le 10 janvier ont échoué.

Les ex-sala­riés, tou­jours devant l’u­sine, ont obtenu d’être reçus le 10 jan­vier à Bercy

Les ex-sala­riés, tou­jours devant l’u­sine, ont obtenu d’être reçus le 10 jan­vier à Bercy

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Toujours ras­sem­blés devant l’u­sine Ecopla de Saint-Vincent de Mercuze, les ex-sala­riés de l’en­tre­prise et leurs sou­tiens ne désarment pas. Ils espé­raient ren­con­trer François Hollande, en dépla­ce­ment à Chambéry ce jeudi 22 décembre, mais c’est le conseiller Eric Dupas-Laigo qui les a fina­le­ment reçus.

« Monsieur Hollande n’a pas voulu nous ren­con­trer, c’est encore du mépris pour les sala­riés et don­ner de l’im­por­tance à Cuki », estime le délé­gué CGT Christophe Chevalier, fai­sant réfé­rence au groupe ita­lien Cuki Cofresco, repre­neur d’Ecopla, dont les camions ont tenté de démé­na­ger le maté­riel de l’u­sine mardi et mer­credi derniers.

Qu’est-il res­sorti de l’en­tre­vue avec le conseiller ? « Toujours un peu la même chose, juge Christophe Chevalier. Nous allons être reçus le 10 jan­vier à Bercy avec Cuki, Ecopla et le gou­ver­ne­ment. Ce seront des négo­cia­tions sur une reprise d’ac­ti­vité assez rapide, on va voir. Cuki s’est engagé à ne pas démé­na­ger les actifs d’ici-là. »

Le maté­riel n’au­rait pas été déménagé

Une nou­velle “ronde de nuit” de mer­credi à jeudi avait pour but d’empêcher le camion ita­lien de repar­tir avec l’ou­til de tra­vail des anciens sala­riés. Mission accom­plie ? « Je n’ai pas pu faire l’in­ven­taire en entier mais a priori, à la louche, le maté­riel n’a pas été démé­nagé. Maintenant, ils savent ce que l’on est capable de faire, et que l’on peut faire plus », se réjouit le délé­gué CGT.

300 per­sonnes se trouvent encore devant le site de l’u­sine Ecopla, et se pré­parent à par­ti­ci­per à une assem­blée géné­rale. En route, peut-être, pour une nou­velle ronde de nuit ? Une chose est cer­taine : la mobi­li­sa­tion tant sur place que sur les réseaux sociaux aura pesé dans le rap­port de forces.

FM

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Il n'y aura pas de collaboration entre les ex-salariés d'Ecopla et le repreneur italien Cuki. Les discussions engagées le 10 janvier ont échoué.
Les négo­cia­tions des ex-Ecopla avec le groupe ita­lien Cuki tombent à l’eau

L'éventualité d'une collaboration entre Cuki, repreneur d'Ecopla, et les ex-salariés de l'usine de Saint-Vincent-de-Mercuze qui depuis des mois ferraillent pour défendre leur projet de Scop, Lire plus

La visite de Yannick Jadot à Grenoble, 18 février 2017. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net
Yannick Jadot : “Je suis pour relâ­cher la contrainte sur les col­lec­ti­vi­tés créa­trices d’emplois”

ENTRETIEN - Yannick Jadot, candidat d'Europe Écologie Les Verts (EELV) à la présidentielle 2017, était en déplacement à Grenoble ce samedi 18 février. Une ville Lire plus

Il n'y aura pas de collaboration entre les ex-salariés d'Ecopla et le repreneur italien Cuki. Les discussions engagées le 10 janvier ont échoué.
Des dis­cus­sions enga­gées à Bercy pour per­mettre la relance rapide de l’activité

Rendez-vous avait été pris le 22 décembre. Alors que les ex-salariés et leurs soutiens occupaient toujours le site d'Ecopla pour empêcher les camions du groupe Lire plus

Pendant des années, Ecopla a servi de vache à lait à Bawtry Investisment. Asséchée, la société iséroise a été liquidée. Et est aujourd'hui condamnée.
Rassemblement de la der­nière chance pour empê­cher le départ des machines d’Ecopla

FOCUS - Situation confuse, inquiétude et indignation au sein du rassemblement hétéroclite devant les locaux de l'usine Ecopla. Et pour cause, des camions italiens dépêchés Lire plus

L'Italien Cuki Cofresco, repreneur d'Ecopla, a inauguré sa nouvelle usine de production de barquettes aluminium et papier-carton pour l'alimentaire.
Rondes de nuit devant Ecopla pour empê­cher le démé­na­ge­ment des machines

Journée de mobilisation devant l'usine Ecopla de Saint-Vincent-de-Mercuze. Ce mardi 20 décembre au matin, des habitants du village ont averti les anciens salariés de l'usine : deux Lire plus

L'Italien Cuki Cofresco, repreneur d'Ecopla, a inauguré sa nouvelle usine de production de barquettes aluminium et papier-carton pour l'alimentaire.
Rassemblement devant Ecopla pour empê­cher le démé­na­ge­ment des machines

Les ex-Ecopla le craignaient et avaient fait circuler le mot : des camions italiens du repreneur Cuki Cofresco risquaient de venir chercher les machines sur le Lire plus

Flash Info

|

17/08

11h57

|

|

17/08

11h17

|

|

16/08

18h38

|

|

16/08

17h06

|

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

Les plus lus

Environnement| L’Isère de nou­veau pla­cée en vigi­lance jaune cani­cule à comp­ter du mer­credi 10 août

Abonnement| Îlots de cha­leur : Grenoble, mau­vaise élève et sous les cri­tiques de l’op­po­si­tion, veut faire mieux

Flash info| L’incendie qui a ravagé 100 hec­tares de végé­ta­tion entre La Buisse et Voreppe est « maî­trisé mais pas éteint » selon la pré­fec­ture de l’Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin