La ville de Grenoble a rendu publiques les indemnités brutes perçues par les conseillers municipaux au titre de leurs différents mandats électifs.

Indemnités des élus : la ville de Grenoble joue la transparence

Indemnités des élus : la ville de Grenoble joue la transparence

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dans un souci de trans­pa­rence, la ville de Grenoble a rendu public le tableau des indem­ni­tés brutes per­çues par les conseillers muni­ci­paux au titre de la tota­lité de leurs dif­fé­rents man­dats élec­tifs (muni­ci­pal, métro­po­li­tain, dépar­te­men­tal, régio­nal ou encore euro­péen). S’y ajoutent les indem­ni­tés ver­sées par les “satel­lites” de la Ville ou de la Métropole.

Une séance du conseil municipal de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Une séance du conseil muni­ci­pal de Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Ainsi apprend-t-on, à titre d’exemple, qu’Éric Piolle, le maire de Grenoble, a perçu en décembre 2015 une indem­nité nette men­suelle muni­ci­pale de 3 063,75 euros, tan­dis que Fabien Malbet, adjoint au maire, empo­chait pour la même période 1 795,39 euros nets.

La dégres­si­vité s’ac­cen­tue encore un peu plus avec l’in­dem­nité men­suelle nette de René de Céglié, conseiller muni­ci­pal délé­gué, qui se monte quant à elle à 981,94 euros. En bas du tableau, un conseiller muni­ci­pal de base comme Jérôme Soldeville doit, lui, se conten­ter de per­ce­voir 271,76 euros nets.

Parmi les “mul­ti­cartes”, Élisa Martin, Corinne Bernard…

Pour les élus “multi-cartes” titu­laires d’autres man­dats élec­tifs, viennent s’a­jou­ter le cas échéant les indem­ni­tés ver­sées par la Métropole, le Département, la Région voire l’Europe pour ce qui concerne Mireille d’Ornano. Mais pas seule­ment puisque sont aussi comp­ta­bi­li­sés les mon­tants pro­ve­nant des satel­lites de la Ville ou de la Métropole, notam­ment Gaz élec­tri­cité Grenoble (GEG), Alpexpo, Innovia, Sages, le Syndicat mixte des trans­ports en com­mun (SMTC)…

Un cas emblé­ma­tique ? Celui d’Élisa Martin, la pre­mière adjointe, qui a ainsi cumulé 27 923,67 euros de la Ville, 9 579,72 euros de la Métropole, 6 824,40 euros du Bois Français (satel­lite) et 31 271,79 euros de la Région en 2015. Soit un total de 75 599,58 euros d’indemnités annuelles brutes*.

Corinne Bernard, adjointe en charge de la culture qui siège éga­le­ment à la Métro et au conseil régio­nal, a quant à elle perçu la même année la somme de 67 896, 35 euros bruts*. De quoi cas­ser le mythe qui vou­drait que le mieux loti soit Éric Piolle, le maire de Grenoble. Ce der­nier n’a en effet encaissé “que” 59 855,91 euros pro­ve­nant de son man­dat muni­ci­pal et de son siège à la Métropole.

Le gagnant est ?

Pour autant, au pal­ma­rès, toutes col­lec­ti­vi­tés ou satel­lites confon­dues, c’est Mireille d’Ornano, la pré­si­dente du groupe Front natio­nal et député euro­péenne, qui l’emporte haut la main en tota­li­sant 106 866,43 euros d’in­dem­ni­tés (muni­ci­pales, métro­po­li­taines et européennes).

La publi­ca­tion de ces chiffres est éga­le­ment l’oc­ca­sion pour la muni­ci­pa­lité de rap­pe­ler que, lors du conseil muni­ci­pal du 14 avril 2014, elle avait pris la déci­sion de bais­ser de 25 % l’en­ve­loppe des indem­ni­tés des élus. Mais pas seule­ment puisqu’elle avait limité à 500 euros nets men­suels les indem­ni­tés à la pré­si­dence d’or­ga­nismes exté­rieurs et sup­primé les jetons de pré­sence dis­tri­bués aux élus muni­ci­paux dans ces mêmes organismes.

C’était d’ailleurs ce qu’a­vait pro­mis le can­di­dat Éric Piolle avec l’en­ga­ge­ment de cam­pagne numéro 19 : « Diminuer les indem­ni­tés d’élus, réa­li­ser le non-cumul des man­dats ».

JK

* Les chiffres cités sont les mon­tants bruts rela­tifs aux indem­ni­tés 2015. Les deux élues qui étaient au Conseil régio­nal à ce moment-là ne le sont plus.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La Métropole engagée pour une "gestion durable" des forêts, entre préservation des écosystèmes... et besoins de production
Suspension des aides régio­nales en faveur des réseaux de cha­leur et du bois éner­gie : la Métro s’inquiète

FOCUS - La métropole de Grenoble s'est associée, dans une lettre du 16 décembre 2021, à plusieurs porteurs de projets afin de demander un changement Lire plus

Plaintes, recours pour excès de pou­voir… les éco­lo­gistes remettent le cou­vert contre Laurent Wauquiez

  EN BREF - Les socialistes avaient saisi le parquet national financier pour dénoncer "la politique clientéliste de Laurent Wauquiez" à la tête de la Lire plus

La Région a été la première à communiquer sur ses masques. A Grenoble, elle a été la dernière à les distribuer. Avec quelques coups de canif dans sa com'.
Accusé d’a­voir favo­risé les com­munes de droite, Laurent Wauquiez contre-attaque sur la ges­tion de son prédécesseur

  FOCUS - Surfant sur un article de Médiapart, Jean-François Debat, le chef de file des socialistes à la Région Auvergne Rhône-Alpes accuse Laurent Wauquiez Lire plus

Fabienne Grébert a été désignée chef de file des écologistes pour tenter de succéder à Laurent Wauquiez à la tête de la région Auvergne Rhône-Alpes - DR
Régionales en Auvergne Rhône-Alpes : les éco­lo­gistes ouvrent le ban avec Fabienne Grebert et sèment la pagaille à gauche

  FOCUS - Fabienne Grebert est la première candidate officiellement déclarée pour tenter de succéder à Laurent Wauquiez à la tête de la région Auvergne Lire plus

Nathalie Beranger et Catherine Bolze remettant symboliquement un chèque de 2000€ aux chauffeur de taxis © Julien Morceli- Place Gre'net
La Région Auvergne Rhône-Alpes sou­tient les chauf­feurs de taxis… et le fait savoir

  EN BREF - La Région Auvergne Rhône-Alpes a remis, ce mercredi 24 juin, un chèque symbolique aux chauffeurs de taxis isérois. L'opération visait à Lire plus

La Région a été la première à communiquer sur ses masques. A Grenoble, elle a été la dernière à les distribuer. Avec quelques coups de canif dans sa com'.
Masques grand public : la Région pre­mière en com­mu­ni­ca­tion, pas en distribution

  FIL INFO - Laurent Wauquiez avait ouvert le ban. Et communiqué le premier sur ses commandes locales de masques destinés aux habitants de la Lire plus

Flash Info

|

18/05

8h02

|

|

16/05

16h29

|

|

16/05

15h22

|

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

|

10/05

17h19

|

|

10/05

12h06

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 31 : « Le bur­kini tou­jours à la une de l’ac­tua­lité à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin