Tractage de l’association Cali pour « dévoiler les dessous du foie gras » samedi à Grenoble

sep article

L’association Cali (Cause animaux libres Isère) sera présente ce samedi 17 décembre à proximité du Marché de Noël de Grenoble, place Victor-Hugo, à l’occasion d’une action de tractage et de sensibilisation pour « dévoiler les dessous du foie gras ».

 

 

« A l’approche des fêtes, nous tenons à rappeler aux gens l’origine de leur met favoris (sic) », écrit dans un communiqué l’association, qui estime que « beaucoup mangent [du foie gras] mais peu savent de quoi il retourne en vérité ».

 

Et Cali de décrire les méthodes de production de foie gras : « Pour contraindre son corps à produire du foie gras, l’oiseau doit ingérer en quelques secondes une quantité de maïs telle que son foie finit par atteindre presque dix fois sa taille normale, et développe une maladie, la stéatose hépatique. […] Suite au choc du gavage, il est pris de diarrhées et
de halètements. En outre, les dimensions de son foie hypertrophié rendent sa respiration difficile, et ses déplacements pénibles. »

 

« Le foie gras, juge enfin l’association, peut aisément être remplacé par du faux gras, terrines aux champignons, etc. Les recettes ne manquent pas et épargneront des millions de vies. »

 

Très active sur Grenoble, Cali organise fréquemment des marches ou actions plus ou moins spectaculaires afin de sensibiliser le public à la souffrance animale liée à nos modes de consommation.

 

 

 

FM

 

 

commentez lire les commentaires
1760 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. c’est effectivement difficile de se dire que les oies sont gavées alors qu’à côté des humains peuvent crever de faim … mais bon, désolée, j’adore le foie gras et j’en mangerai quand même à Noël. 😉

    sep article