Les votes pour l'édition 2017 du Budget participatif de Grenoble sont ouverts du 10 au 14 octobre. 7 projets doivent être retenus, sur les 25 présentés.

Votation sur le sta­tion­ne­ment : le Cluq pro­pose un deal à la mairie

Votation sur le sta­tion­ne­ment : le Cluq pro­pose un deal à la mairie

Dans une lettre ouverte, datée au 11 novembre 2016 – adres­sée au maire de Grenoble, Eric Piolle - le Comité de liai­son des unions de quar­tier de Grenoble (Cluq), auteur de la pre­mière péti­tion débou­chant sur la pre­mière vota­tion citoyenne, revient à la charge. Il fait la démons­tra­tion qu’il ne pou­vait pas atteindre les 20 000 voix majo­ri­taires requises. 

Le 15 octobre der­nier, le Cluq, ins­ti­ga­teur de la péti­tion – qui deman­dait l’a­bro­ga­tion de la hausse des tarifs de sta­tion­ne­ment et une concer­ta­tion sur le sujet – est sorti gagnant des urnes avec 4 515 voix sur les 6 618 votants, soit 66 % des votes. Avec ce score, il a pour­tant échoué, n’ayant pas relevé le défi des 20 000 voix majo­ri­taires à atteindre, un seuil arrêté par l’exécutif, parce qu’il lui avait per­mis d’ac­cé­der à la mairie.

Étant tou­te­fois sorti vain­queur des urnes, le Cluq exige que son résul­tat se tra­duise par un enga­ge­ment du maire. Sans quoi, la pro­messe de « redon­ner du pou­voir d’a­gir » aux habi­tants serait bel et bien une coquille vide… Pour le Cluq, il appa­raît en effet que « les condi­tions d’or­ga­ni­sa­tion et de publi­cité de cette pre­mière vota­tion ne sont en rien com­pa­rables à celles des muni­ci­pales de 2014 ». Et de com­pa­rer la cam­pagne de la vota­tion à celle des muni­ci­pales, en fai­sant res­sor­tir quatre dif­fé­rences de taille.

« 8 bureaux de vote [pour la vota­tion], contre 87 dans le cas des municipales » 

  • Première dif­fé­rence : « la cam­pagne de la vota­tion n” [a] duré que 15 jours ».
  • Deuxième point : la pro­fes­sion de foi du can­di­dat n’a pas été dif­fu­sée à tous les Grenoblois. 
  • Troisième grief : « cer­tains can­di­dats ont dis­posé de 10 fois plus de moyens que d’autres »… Dans une note de bas de page, le Cluq pré­cise au maire : « Vous avez refusé de nous octroyer des frais d’im­pres­sion de cam­pagne (2 000 euros) alors que les élus de la majo­rité muni­ci­pale fai­saient, pour un mon­tant estimé à 10 000 euros, dis­tri­buer un tract par la Poste dans les 70 000 boîtes gre­no­bloises pen­dant la semaine de vote ».
  • Enfin, qua­trième dif­fé­rence, selon le cal­cul du Cluq : « Les bureaux ont été ouverts trois fois moins de temps que pour les muni­ci­pales, 70 % du temps pen­dant les heures de tra­vail, dans 8 bureaux de votes, contre 87 dans le cas des muni­ci­pales ».

« Remise à plat totale des tarifs du ticket résident »

« Que faire alors ? », fait mine de s’in­ter­ro­ger le Cluq, après avoir exposé ces élé­ments. « A court terme », le Cluq pro­pose au maire, qui se féli­ci­tait au sor­tir de la semaine de vota­tion que Grenoble se place « dans le top euro­péen de la par­ti­ci­pa­tion euro­péenne », d’en prendre acte… Et donc « de revoir la déli­bé­ra­tion de juin 2016 en conser­vant les tarifs des horo­da­teurs en l’é­tat mais en [s”] enga­geant dès demain pour une remise à plat totale des tarifs du ticket résident et la mise en place de la concer­ta­tion demandée… »

« A moyen terme », le Cluq demande à la Ville de « réel­le­ment prendre en compte les pro­po­si­tions que les habi­tants [lui] feront pour revoir l’en­semble du dis­po­si­tif ». Le Cluq finit sa mis­sive en sou­hai­tant au maire « de prendre les déci­sions néces­saires pour que « redon­ner du pou­voir d’a­gir aux habi­tants » soit plus qu’une for­mule sédui­sante ».

SC

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Auvergne-Rhône-Alpes : élu député, Laurent Wauquiez quitte la Région en lais­sant « ses cas­se­roles », selon l’opposition

FOCUS - Élu député de Haute-Loire le 7 juillet 2024, Laurent Wauquiez devrait quitter la présidence de la Région Auvergne-Rhône-Alpes durant l'été, en vertu du Lire plus

La stratégie de la Métropole envers les commerçants et l'attractivité commerciale en débat au conseil métropolitain
Attractivité com­mer­ciale : vifs débats autour de la stra­té­gie de la Métropole de Grenoble

FOCUS - Le conseil métropolitain de Grenoble a adopté, le 5 juillet 2024, une délibération-cadre sur la "stratégie d'intervention pour relever les défis d'une attractivité Lire plus

Cyrielle Chatelain réélue pré­si­dente du groupe éco­lo­giste à l’Assemblée natio­nale et « pos­sible » can­di­date au perchoir

FLASH INFO - Cyrielle Chatelain a été réélue, mardi 16 juillet 2024, présidente du groupe parlementaire écologiste. Renommé “groupe écologiste et social”, celui-ci intègre les Lire plus

L’élue isé­roise Sophie Romera quitte LFI et rejoint L’Après : « Je suis tou­jours libre, peut-être encore plus insoumise »

FOCUS - Sophie Romera, conseillère départementale et municipale d'opposition de Fontaine, a annoncé, vendredi 12 juillet 2024, son départ de La France insoumise. Elle rejoint Lire plus

Grenoble : deux ex-élus attaquent la déli­bé­ra­tion octroyant un ter­rain de la Ville à moi­tié prix pour un « pseudo-habi­tat participatif »

FOCUS - Le tribunal administratif a examiné, vendredi 5 juillet 2024, le recours déposé par les anciens élus du groupe Ensemble à gauche contre la Lire plus

Le passage en sens unique pour les automobiles sur le cours Berriat de Grenoble (re)fait débat au conseil métropolitain
Cours Berriat à Grenoble : le pas­sage en sens unique a (re)fait débat au conseil métro­po­li­tain… mais se fera

FOCUS - Les aménagements en vue de la réalisation d'une chronovélo sur le tronçon du cours Berriat entre le cours Jean-Jaurès et le pont de Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !