Les votes pour l'édition 2017 du Budget participatif de Grenoble sont ouverts du 10 au 14 octobre. 7 projets doivent être retenus, sur les 25 présentés.

Votation sur le sta­tion­ne­ment : le Cluq pro­pose un deal à la mairie

Votation sur le sta­tion­ne­ment : le Cluq pro­pose un deal à la mairie

Dans une lettre ouverte, datée au 11 novembre 2016 – adres­sée au maire de Grenoble, Eric Piolle - le Comité de liai­son des unions de quar­tier de Grenoble (Cluq), auteur de la pre­mière péti­tion débou­chant sur la pre­mière vota­tion citoyenne, revient à la charge. Il fait la démons­tra­tion qu’il ne pou­vait pas atteindre les 20 000 voix majo­ri­taires requises. 

Le 15 octobre der­nier, le Cluq, ins­ti­ga­teur de la péti­tion – qui deman­dait l’a­bro­ga­tion de la hausse des tarifs de sta­tion­ne­ment et une concer­ta­tion sur le sujet – est sorti gagnant des urnes avec 4 515 voix sur les 6 618 votants, soit 66 % des votes. Avec ce score, il a pour­tant échoué, n’ayant pas relevé le défi des 20 000 voix majo­ri­taires à atteindre, un seuil arrêté par l’exécutif, parce qu’il lui avait per­mis d’ac­cé­der à la mairie.

Étant tou­te­fois sorti vain­queur des urnes, le Cluq exige que son résul­tat se tra­duise par un enga­ge­ment du maire. Sans quoi, la pro­messe de « redon­ner du pou­voir d’a­gir » aux habi­tants serait bel et bien une coquille vide… Pour le Cluq, il appa­raît en effet que « les condi­tions d’or­ga­ni­sa­tion et de publi­cité de cette pre­mière vota­tion ne sont en rien com­pa­rables à celles des muni­ci­pales de 2014 ». Et de com­pa­rer la cam­pagne de la vota­tion à celle des muni­ci­pales, en fai­sant res­sor­tir quatre dif­fé­rences de taille.

« 8 bureaux de vote [pour la vota­tion], contre 87 dans le cas des municipales » 

  • Première dif­fé­rence : « la cam­pagne de la vota­tion n” [a] duré que 15 jours ».
  • Deuxième point : la pro­fes­sion de foi du can­di­dat n’a pas été dif­fu­sée à tous les Grenoblois. 
  • Troisième grief : « cer­tains can­di­dats ont dis­posé de 10 fois plus de moyens que d’autres »… Dans une note de bas de page, le Cluq pré­cise au maire : « Vous avez refusé de nous octroyer des frais d’im­pres­sion de cam­pagne (2 000 euros) alors que les élus de la majo­rité muni­ci­pale fai­saient, pour un mon­tant estimé à 10 000 euros, dis­tri­buer un tract par la Poste dans les 70 000 boîtes gre­no­bloises pen­dant la semaine de vote ».
  • Enfin, qua­trième dif­fé­rence, selon le cal­cul du Cluq : « Les bureaux ont été ouverts trois fois moins de temps que pour les muni­ci­pales, 70 % du temps pen­dant les heures de tra­vail, dans 8 bureaux de votes, contre 87 dans le cas des muni­ci­pales ».

« Remise à plat totale des tarifs du ticket résident »

« Que faire alors ? », fait mine de s’in­ter­ro­ger le Cluq, après avoir exposé ces élé­ments. « A court terme », le Cluq pro­pose au maire, qui se féli­ci­tait au sor­tir de la semaine de vota­tion que Grenoble se place « dans le top euro­péen de la par­ti­ci­pa­tion euro­péenne », d’en prendre acte… Et donc « de revoir la déli­bé­ra­tion de juin 2016 en conser­vant les tarifs des horo­da­teurs en l’é­tat mais en [s”] enga­geant dès demain pour une remise à plat totale des tarifs du ticket résident et la mise en place de la concer­ta­tion demandée… »

« A moyen terme », le Cluq demande à la Ville de « réel­le­ment prendre en compte les pro­po­si­tions que les habi­tants [lui] feront pour revoir l’en­semble du dis­po­si­tif ». Le Cluq finit sa mis­sive en sou­hai­tant au maire « de prendre les déci­sions néces­saires pour que « redon­ner du pou­voir d’a­gir aux habi­tants » soit plus qu’une for­mule sédui­sante ».

SC

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La Ville de Grenoble accueille son premier Chatipi, lieu de refuge pour chats errants
Grenoble accueille son pre­mier Chatipi, lieu de refuge pour chats errants

FOCUS - Les chats errants vont pouvoir profiter du premier ‘Chatipi’ de Grenoble, un abri installé Quai de France, à proximité du Jardin des Dauphins, Lire plus

Le label HVE, contesté, présent sous la marque Is Here? L'opposition départementale attaque, la majorité assume
Le label HVE, contesté, pré­sent sous la marque Is Here ? L’opposition dépar­te­men­tale attaque, la majo­rité assume

FOCUS - L'opposition de gauche du Département de l'Isère reproche à la majorité de labelliser sous la marque territoriale Is Here des produits classés Haute Lire plus

"Xénophobie institutionnelle": la majorité grenobloise prend ses distances avec les propos de l'élue Christine Garnier
« Xénophobie ins­ti­tu­tion­nelle » : la majo­rité gre­no­bloise prend ses dis­tances avec les pro­pos de l’é­lue Christine Garnier

FLASH INFO - "Racisme d'État" ou "xénophobie institutionnelle"? Pour l'adjointe aux Écoles de la Ville de Grenoble Christine Garnier, les deux expressions semblent ne pas Lire plus

Colère de l'opposition alors que la Ville de Grenoble relègue en fin de conseil municipal les questions orales
Colère de l’op­po­si­tion alors que la Ville de Grenoble relègue en fin de conseil muni­ci­pal les ques­tions orales

FLASH INFO - Fini les questions orales en début de conseil municipal de Grenoble? C'est ce qu'a dénoncé mercredi 18 janvier 2023 le groupe d'opposition Lire plus

Chronique 53 : Une polémique autour des pigeons à Grenoble. Chronique Place Gre'net - RCF 53: "Une drôle de polémique autour des pigeons à Grenoble"
Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

"Des attaques gratuites": Sandra Krief, élue de Grenoble, répond à l'association PAZ sur la gestion des pigeons
« Des attaques gra­tuites » : Sandra Krief, élue de Grenoble, répond à l’as­so­cia­tion PAZ sur la ges­tion des pigeons

DROIT DE SUITE - "Je n'ai pas de temps à perdre avec ces attaques gratuites!" Le moins que l'on puisse dire, c'est que Sandra Krief, Lire plus

Flash Info

|

27/01

8h30

|

|

25/01

16h10

|

|

25/01

15h18

|

|

25/01

11h21

|

|

25/01

10h46

|

|

25/01

10h37

|

|

24/01

15h27

|

|

23/01

15h30

|

|

20/01

12h42

|

|

20/01

10h48

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Agenda

Je partage !