Restrictions de circulation dès le 1er novembre 2016 : Grenoble est-elle sur la bonne voie ?

sep article

Notre indépendance c

DÉCRYPTAGE – Après Paris, Grenoble est la deuxième ville en France à mettre en place des mesures de restriction de la circulation en cas de pollution de l’air. A compter du 1er novembre 2016, les véhicules de plus de vingt ans ne pourront plus circuler dans la métropole alpine dès le… cinquième jour d’un pic de pollution. Soit une poignée de jours par an. Avec quelle efficacité, notamment sur la pollution de fond ? Retour sur un dispositif mis en place de manière quelque peu précipitée.

 

 

 

Six catégories de véhicules et cinq vignettes automobile pour réguler l'accès aux zones à circulation restreinte.

Six caté­go­ries de véhi­cules et cinq vignettes auto­mo­biles pour régu­ler l’ac­cès aux zones à cir­cu­la­tion res­treinte. Les cer­ti­fi­cats qua­lité de l’air, depuis long­temps annon­cés, arrivent à Grenoble.

Dès le 1er novembre, en cas de pic de pol­lu­tion per­sis­tant, Grenoble fer­mera ses portes aux véhi­cules de plus de vingt ans et aux vieux die­sel qui affichent plus de quinze ans au comp­teur. Le nou­veau dis­po­si­tif de ges­tion des épi­sodes de pol­lu­tion, régulé au moyen des cer­ti­fi­cats qua­lité de l’air – ces vignettes auto de cou­leur cen­sées favo­ri­ser les véhi­cules les plus propres et les plus récents –, est sur les rails.

 

La Métro se donne deux mois pour tes­ter le dis­po­si­tif avant de sévir. Au 1er jan­vier 2017, il en coû­tera de 22 à 35 euros à tout contre­ve­nant qui pas­sera outre les éven­tuels contrôles.

 

Annoncé depuis dix-huit mois, le pro­to­cole enclenche une vitesse. Pour pou­voir pas­ser par la capi­tale des Alpes ou l’une des 49 com­munes de la métro­pole lors d’un pic de pol­lu­tion, les auto­mo­bi­listes, de Grenoble, du Voironnais, du Grésivaudan, de Lyon mais aussi de toute la France devront s’acquitter d’une vignette. Un cer­ti­fi­cat régle­men­taire payant à com­man­der en ligne, moyen­nant 4,18 euros que Grenoble, qui récla­mait la gra­tuité, a décidé de rem­bour­ser à sa façon, en offrant en contre­par­tie trois tickets valables sur le réseau Tag*.

 

 

 

La vignette, une autorisation de circuler

 

 

Une vignette facul­ta­tive, dixit le minis­tère du Développement durable, qui pré­cise sur son site inter­net : « c’est une démarche volon­taire, qui peut don­ner des avan­tages aux conduc­teurs, mais cha­cun est libre de prendre un cer­ti­fi­cat ou non. » Comprenne qui pourra… Car, à Grenoble, les pro­mo­teurs du dis­po­si­tif sont caté­go­riques.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
15342 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. Etant pari­sien impacté au pre­mier chef par les inter­dic­tions de cir­cu­la­tion, je n’ai bien évi­dem­ment pas le même point de vue que le vôtre. La déci­sion gre­no­bloise me semble bien plus logique et pro­gres­sive que celle adop­tée à Paris.

    Cela étant, je peux vous éclai­rer sur le carac­tère obli­ga­toire ou non de la vignette Crit’Air.

    Je vous confirme que son achat n’est pas obli­ga­toire. De même, il n’est pas obli­ga­toire de l’ar­bo­rer pour cir­cu­ler dans une zone à cir­cu­la­tion res­treinte (ZCR). Si la cir­cu­la­tion dans une ZCR dans un véhi­cule non auto­risé est consti­tu­tive d’une contra­ven­tion, le fait de cir­cu­ler sans vignette ne l’est pas.

    En revanche, le fait de sta­tion­ner dans une ZCR avec un véhi­cule dépourvu de vignette alors qu’il devrait en avoir une est consti­tu­tif d’une infrac­tion.

    Oui, c’est ça. La vignette n’est pas obli­ga­toire pour cir­cu­ler mais elle l’est pour STATIONNER !

    De plus, les véhi­cules les plus anciens, qui n’ont droit à aucune vignette, peuvent évi­dem­ment sta­tion­ner dans une ZCR, sans avoir à l’ar­bo­rer, et sans encou­rir de contra­ven­tion.

    Tout est là : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=250A75844BC7837871A07C1B1E714D87.tpdila20v_2?idArticle=LEGIARTI000032792676&cidTexte=LEGITEXT000006074228&dateTexte=20161102&categorieLien=id&oldAction=&nbResultRech=

    Que l’on soit pour ou contre les ZCR, on ne peut que s’é­ton­ner face à ce monu­ment de logique légis­la­tive que l’on croi­rait tout droit sorti du Ministère des Marches Débiles.

    sep article
    • Merci de votre contri­bu­tion !
      Voilà exac­te­ment ce que nous nous éver­tuons à dire depuis 6 mois…
      Sauf que pour le sta­tion­ne­ment, ce n’est même pas encore éta­bli, car com­ment éta­blir la classe éner­gé­tique de la voi­ture sans la vignette alors que seule la carte grise fait foi, puisque la vignette n’est pas obli­ga­toire…
      A Bruxelles, ils sont morts de rire car ce décrêt a été conçu pour satis­faire aux exi­gences de la com­mis­sion qui a lancé une pro­cé­dure en infrac­tion contre la France pour non-res­pect des seuils de pol­lu­tion, et notam­ment insuf­fi­sance des mesures de court terme…

      sep article
  2. Ping : Restrictions de circulation dès le 1er novembre 2016 : Grenoble est-elle sur la bonne voie ? | DeBonne.Info

  3. Ping : Après Paris, Grenoble s'attaque au fléau de la pollution de l'air - Mes Actus