La pastille anti-pollution arrive en novembre dans la métropole grenobloise

sep article

FOCUS – La pastille anti-pollution va être expérimentée dès novembre dans l’agglomération grenobloise. Là, mais aussi dans le Voironnais et le Grésivaudan, tout véhicule devra être affublé de la pastille de la bonne couleur pour pouvoir circuler librement lors des pics de pollution. Les Lyonnais devront passer leur chemin…

 

 

 

La métropole grenobloise sera la première à les expérimenter. Les certificats de la qualité de l’air, plus communément appelés pastilles anti-pollution, seront mis en œuvre dès novembre 2015. Avec Strasbourg, heureuse élue sans le savoir, Grenoble s’apprête à tester la vignette qui, selon sa couleur, ouvrira plus ou moins grand aux véhicules les portes de la ville.

 

Une personne tient une nouvelle pastille Crit'air catégorie 4 devant un véhicule diesel polluant. © Montage : Paul Turenne - placegrenet.fr

La nouvelle pastille devant un véhicule diesel polluant. © Montage : Paul Turenne – placegrenet.fr

 

En vue, des mesures de modération de circulation et de stationnement lors des pics de pollution, le temps de l’expérimentation, soit deux mois jusqu’à la fin de l’année. « L’idée est de graduer les mesures, souligne Yann Mongaburu, vice-président en charge des déplacements à la Métro. Aujourd’hui, on est dans le tout ou rien et on prend des mesures pas concertées ! »

 

L’idée est aussi d’anticiper les pics de pollution. Par exemple, en limitant la vitesse maximale sur autoroute à 70 km/h avant l’épisode pollué. Et non pas trois jours après…

 

 

 

Le diesel d’avant 2006 et l’essence d’avant 1997 privés de pastille

 

 

Le feu vert de la ministre en poche, l’agglomération se donne encore un mois pour finaliser ses mesures. Mais d’ores et déjà, des véhicules devraient rester au garage…

 

Pastille auto à Grenoble : expérimentée dès l'automne 2015

La pastille auto sera expérimentée dès novembre à Grenoble. DR

Car, à Grenoble, les pastilles se déclineront sous sept couleurs, classant les véhicules du moins au plus polluant. Premier de la classe ? Le véhicule électrique. Les mauvais élèves ? Le diesel immatriculé avant 2006 et l’essence d’avant 1997. Ceux-là n’auront même pas droit à la pastille. Or, ces derniers représenteraient 30 % du parc automobile…

 

Punis ? Des mesures de substitution seront mises en place, comme la gratuité des transports en commun lors des épisodes pollués. Le tout, encore une fois, étant d’anticiper.

 

Dans quelques jours, tous les propriétaires de véhicules de l’agglomération grenobloise, mais également du Voironnais et du Grésivaudan, recevront donc la vignette dans leur boîte aux lettres, gratuitement, assortie d’une explication du dispositif.

 

 

 

Les automobilistes lyonnais interdits de circuler

 

 

Les autres ? Les Lyonnais entre autres qui, eux, n’expérimentent pas encore sur leur territoire la fameuse pastille ? « La pastille est une sorte d’autorisation de circuler, reprend Yann Mongaburu. Ceux qui n’auront pas la pastille ne le pourront pas. »

 

Yann Mongaburu président écologiste du SMTC en entretien sur la terrasse du Café de la table ronde à Grenoble © Paul Turenne - placegrenet.fr

Yann Mongaburu. © Paul Turenne – placegrenet.fr

Reste à faire respecter le dispositif. Comment ? Là, l’élu reste pour le moins évasif. « La question n’est pas de punir. La sanction n’est pas au cœur de l’opération. Il s’agit d’aider les citoyens à relever le défi. Ils ne comprennent pas notre inaction, or les automobilistes sont les premières victimes de la pollution. »

 

Expérimenté dans l’agglomération, le dispositif concernera aussi le Voironnais et le Grésivaudan. Au nord et au sud de Grenoble, des mesures vont également être mises en place.

 

Un dispositif qui ne devrait pas plaire à tout le monde mais qui permettra, peut-être d’éviter que l’histoire ne se répète. En novembre 2012, le cross des écoles avait en effet été annulé à Grenoble pour cause de pollution.

 

 

Patricia Cerinsek

 

 

 

A lire également sur Place Gre’net :

 

– Pollution : Grenoble teste l’éco-pastille automobile

– Automobilistes : tous à vos pastilles dans l’agglo
“L’éco-pastille doit être accompagnée”

 

commentez lire les commentaires
20938 visites | 23 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 23
  1. Bonjour,
    ma question serait pour véhicules nés avant 1975 roulant moins de 1000km par an sont-il interdit à la circulation…
    si non sont-il plus ou moins polluant par rapport à une grosse cylindrée roulant 50km voir plus par jour soit 30.000km/an ?

    sep article
    • PC

      16/02/2017
      23:08

      Dès le 5e jour consécutif de pollution de l’air, les véhicules de plus de vingt ans sont interdits d’entrer et de circuler dans Grenoble. Donc, un véhicule de 1975, qu’il roule 100 ou 50 000 km par an, doit rester au garage.
      Pour la seconde question, n’étant pas journaliste spécialisée dans les questions automobiles, je ne peux guère me prononcer. Je ne peux que vous conseiller de vous adresser à des publications spécialisées comme auto-moto.com

      sep article
      • d’ici quelques mois je partirais en voyage avec lui pour un autre pays… il ne polluera plus ici mais la-bas!!!!
        quelle différence l’air et la pollution circuleront toujours sur terre à nous de rouler à vélo pour tout ses bienfaits!!!

        sep article
  2. On peut toujours râler contre tout (car en plus ça marche: Segolene dans sa grande nullité a déjà adouci la loi en réduisant le nombre de vignettes qui passe de 4 à 7), sauf qu’aujourd’hui on reconnaît enfin que le diesel tue.
    Et tuer les gens, cela s’appelle un crime.

    sep article
  3. Moi, j’aimerais savoir d’où la Ville de Grenoble prends le gauche pour accepter dans ses rues des voitures avec QUE la vignette N°1 et N°2, alors, que le tableau présente 6 vignettes ??? Est-ce que l’Etat à donner son accord, parce-que là, c’est l’anarchie totale, si toutes les villes font comme elles veulent, c’est scandaleux !!! Pour ma part, j’ai une voiture de 2003, est-ce que l’Etat ou la ville de Grenoble va me financer un véhicule propre pour que je puisse aller au travail ??? Dommage que les élus ne lisent pas nos commentaires…

    sep article
    • Et vous de quel(le) droit(e) nous polluez-vous, nous et nos enfants ?

      sep article
      • Ma voiture est en très bon état, elle ne pollue pas, et puis, si tout le monde entretenait sa voiture je pense qu’on auraient avancer sur le processus du diesel, par contre, n’oublions pas que c’est l’Etat qui a favoriser le diesel pour la manne et la rentabilité pétrolière… Maintenant, je pense qu’il faut trouver des alternatives car, tout le monde n’as pas les moyens de changer de voiture pour avoir une norme Euro 5 ou 6 … du moins, concernant mon cas, j’ai pas le budget de changer ma voiture… et c’est le cas des 31% de personnes dont les voitures n’auront pas le droit de circuler pendant les pics de pollution …

        sep article
  4. J’ai oublié de dire, arrêtons de blatterer sur les poids-lourds,certain parle sans le savoir,tout les poids-lourd on le système adblue,et pollu moin qu’une wolsvagen de nos jours.
    Bonne journée a vous tous.
    …le routier de Grenoble….

    sep article
  5. Les premiers pollueurs ce sont les Boeings.comme les Airbus etc, eux aussi aurons une pastille ????. On deviens vraiment des vâches a lait dans ce pays. Il faut savoir que les wolswagen recente Pollu plus qu’une veille voiture. Où va le monde ????. Réponse: dans la m…e.

    sep article
  6. Je pense que Patricia Cerinsek trouve ridicule cette histoire de pastille. Elle ne le dit pas aussi franchement, mais écrit :
    « tout véhicule devra être affublé de la pastille de la bonne couleur … »
    Or, que veut dire « affubler » ?
    Accoutrer, vêtir quelqu’un d’une façon bizarre, ridicule

    CQFD
    :-))

    sep article
  7. Et pour les « Audi », « Skoda » et autres « Volkswagen » diesel : la pastille est de quelle couleur …noire anthracite ?
    Je pense que ce sont de pseudos mesures écolos comme le 30 Km/ heure pour les véhicules à moteur qui va être obligatoire à partir du 1er janvier 2016 dans l’agglomération grenobloise

    sep article
    • Je pense qu’il n’y a pas que les VW, et autres marques du groupe qui polluent, attendons de voir d’autres tricheries des autres constructeurs et là beaucoup vont tomber de haut, notamment ceux qui ont des voitures françaises car, ils utilisent le même fournisseur ( BOSCH) de carte anti-pollution…

      sep article
  8. Bravo !!! j’ai même pas le droit à la pastille… Je demande à Mme ROYAL de m’acheter une voiture propre, parce-qu’elle, elle roule en RENAULT Zoé mais payer avec nos impôts. Tout le monde n’as pas les moyens de s’acheter une nouvelle voiture, mais, dans cette situation on voit clairement le scénario du Gouvernement, une France sans voiture. Si elles étaient pas aussi chère, on pourrait faire l’effort de rouler propre, mais, n’oublions pas que c’est l’Etat Français qui a favoriser le diesel au profit d’une manne financière pour les pétroliers. Pourquoi la France ne met-elle pas en avant les voitures dite « verte », comme c’est le cas en Norvège, Suède et aux Pays-Bas ???

    sep article
  9. Et comment je fais pour sortir ma vieille golf cabriolet de 1986 de son garage qui se trouve à Grenoble intra muros, et que je n’utilise que pour aller me promener HORS de Grenoble…?

    sep article
  10. Ah oui, j’oubliais, on favorise les voitures avec pot catalytique…. ces pièces ne se recyclent pas, on les stocke en attendant…. quoi on sait pas… pareil pour les batteries des voitures électriques… que va t’on en faire ensuite ? C’est très écolo tout ça…
    Donc j’ai une prime de 10 000€ pour acheter une voiture électriques ? C’est super, mais je fais comment pour rajouter les 10 000 ou 20 000€ qui manque ? Et je la gare ou ? Je tends une rallonge de mon balcon pour la recharger ?

    Bref on marche sur la tête, il faudrait se poser les bonnes questions. Ma voiture essence de 1983 que je prends occasionnellement pollue énormément moins qu’un diesel tout neuf que le mec utilise pour aller acheter le pain ou faire 500 mètres (sans parler de son recyclage, électronique, pot cata etc…)

    Mais MOI, je ne pourrais pas utiliser ma voiture.

    sep article
  11. Encore une belle connerie pour nous sous tirer des euro nous les peauvres de plus on ora plue rien pour travaller dur dur

    sep article
  12. Encore une belle connerie pour tuer l’économie. Et que faisons nous des touristes qui viennent en plein pic de pollution ?

    sep article
    • Eux ils ont le droit pas nous, par contre, dans leur pays tu n’as pas le droit de rouler car, le dispositif marche pour les étrangers…un peu comme l’Écotaxe, les Routiers étrangers ont droit de polluer la France, par contre, un Routier Français paye l’Écotaxe de nos pays voisins…

      sep article
  13. Une occasion de sortir un peu plus souvent le vélo, et oui, je suis trop pauvre pour avoir une voiture récente, qui soit disant, en vue de l’actualité, ne polluerait pas forcement moins que les voitures plus « vieilles » , ou en tout cas pas officiellement.
    Pourquoi pour la pollution ne pas zieuter un peu plus du coté de l’industrie… ou des transports (camions).

    sep article
    • PC

      06/10/2015
      11:04

      Au vu des études, et notamment celles menées par Air-Rhône-Alpes, les sources de pollution proviennent essentiellement du trafic routier. Dans le détail, la pollution au dioxyde d’azote provient pour 64 % des transports et pour 21% de l’industrie. La pollution aux particules fines vient, elle, pour 51 % du chauffage domestique au bois (jusqu’à 70 % en hiver), à 20 % des transports et 17 % de l’industrie.
      D’où l’idée de viser en premier le trafic routier.

      sep article
      • Faut juste m’expliquer qui sont les gens qui se chauffent au bois l’été à Grenoble. Sûrement des salariés de chez ww et du lobby Diesel

        sep article
  14. Bon ! On va encore se faire casser les boîtes aux lettres.

    sep article
    • Je suis réellement sceptique sur cette initiative.
      J’ai deux enfants en bas âge et je crains pour eux les problèmes respiratoires… dus à la pollution visible de Grenoble. Sur le long terme il me semble bénéfique de vouloir faire bouger les lignes. Mais là cette initiative me semble très éloignée de la réalité de nombreux usagers de la voiture.
      – Des aides au renouvellement du parc automobile moins polluant oui
      – une participation de la collectivité et de l’état sur le prix du titre de transport en commun toute l’année et pas uniquement les jours de pollution
      – un parc de voiture électriques à disposition des travailleurs les jours de pics et avec un très bon maillage sur le territoire. Réservé par les entreprises pour leurs salariés et déductible à 100% des impôts
      -d’autres idées certainement existes

      Mais cela demande une vision à long terme et un investissement financier des villes et de l’état . Les enjeux électoraux ne font pas allez nos élus dans ce sens!
      j’ai un emploi , ce qui de nos jours est une chance mais voilà il se situe à 25km de Grenoble et loin d’une gare
      ce moyen de transport coûte ( autoroute , frais d’essence et entretien de la voiture) bien sûr je ne rentre pas entre midi et deux mais voilà je conduis le matin et le soir !!!
      Je ne pourrais donc pas aller à mon travail les jours de pic de pollution, combien de temps mon patron acceptera ces absences? Comment équilibrer mes fin de mois déjà difficile avec des jours en moins ?
      Devrais je me rendre hors la loi et prendre ma voiture, pour préserver mon emploi ?
      Je n’ai pas à ce jour de réponses, mais ce stress supplémentaire sur une classe active déjà bien éprouvée me semble contre productif.
      Mesdames et messieurs les élus mettez vous au long therme, mettez en place une système paliatif avant le punitif! Ce serait bien !

      sep article