Ecopla : la Région condamne l’inaction du gouvernement

sep article

Festival oenologique et musical Le Millésime à Grenoble du 5 au 20 octobre 2019

La Région condamne « l’inaction du gouvernement », après le rejet par la cour d’appel de Grenoble de l’appel des ex-salariés d’Ecopla, confirmant ainsi la décision du tribunal de commerce de céder le dernier fabricant français de barquettes alimentaires en aluminium au groupe italien Cuki Cofresco.

 

Pour le Conseil régional Auvergne Rhône-Alpes, le gouvernement est responsable. « L’État ne s’est pas engagé à solliciter du procureur de la République qu’il soit fait appel de l’ordonnance prononcée par le juge du tribunal de commerce, le 17 juin dernier, aux motifs que l’intérêt général de l’entreprise représente, ce qui aurait clairement changé la donne comme l’a souligné la cour d’appel », souligne la Région dans un communiqué qui rappelle avoir versé une aide exceptionnelle de 400 000 euros en soutien au projet de reprise en Scop des ex-salariés.

 

commentez lire les commentaires
1596 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. on pourrait savoir ce que la Région, wauquiez en tête, a fait pour Ecopla ? parce que la Région pouvait intervenir, sans attendre que l’Etat fasse quelque chose. Elle aussi est responsable.
    D’après la loi NOTRe :
    « La région est responsable de la définition des orientations en matière de développement économique (art. 2 de la loi NOTRe). Pour ce faire, elle élabore un schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII) qui définit notamment « les orientations en matière d’aides aux entreprises, de soutien à l’internationalisation et d’aides à l’investissement immobilier et à l’innovation des entreprises, ainsi que les orientations relatives à l’attractivité du territoire régional. Il définit les orientations en matière de développement de l’économie sociale et solidaire ». La région reçoit une compétence exclusive pour définir les régimes d’aides et pour décider de l’octroi des aides aux entreprises dans la région, y compris à des entreprises en difficulté (art. L. 1511-2).  »

    « camembert » la Région, aurait dit notre ami des Guignols …

    sep article