Les accusés et leurs soutiens quittent la salle d'audience. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Émeutes de Moirans : douze sus­pects jugés au tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Grenoble

Émeutes de Moirans : douze sus­pects jugés au tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Grenoble

FOCUS - Douze personnes suspectées d'avoir activement participé aux émeutes qui ont secoué la petite ville de Moirans le 20 octobre 2015 comparaissent à compter de ce lundi 19 septembre devant le tribunal correctionnel de Grenoble. Les avocats de la défense s'étonnent du renvoi de si peu de personnes devant la cour alors que près d'une centaine ont participé aux exactions.

 

 

 

Les accusés et leurs soutiens quittent la salle d'audience. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les accusés et leurs soutiens quittent la salle d'audience. © Joël Kermabon - Place Gre'net

 

C'est sous une forte présence policière et une importante couverture médiatique qu'a débuté, ce lundi 19 septembre, le procès devant le tribunal correctionnel de Grenoble des douze personnes soupçonnées d'avoir participé aux graves émeutes de Moirans.

 

Ce 20 octobre 2015, plusieurs dizaines de personnes, avaient bloqué une route en érigeant des barricades, enflammé des voitures, saccagé la gare et interrompu pendant plusieurs heures les trafics ferroviaire et routier entre Grenoble et Lyon.

 

 

 

Des scènes de fureur d'une extrême violence

 

 

Des scènes de fureur d'une extrême violence qui avaient fortement choqué les habitants de cette petite ville et suscité une vive polémique dont Place Gre'net s'était alors fait l'écho. L'addition s'avère salée, le préjudice ayant été évalué, selon la présidente de la cour, à 230 000 euros…

 

Le restaurant de la gare a subi de gros dégâts. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le restaurant de la gare a subi de gros dégâts. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les raisons de cette colère soudaine ? La fermeté d'un juge qui avait refusé une permission de sortie à Mike Vinterstein qui purgeait alors une peine de cinq ans d'emprisonnement pour vols avec violence. Ce dernier souhaitait en effet pouvoir assister aux obsèques de son frère cadet, mort quelques jours plus tôt dans un accident à bord d'une voiture volée.

 

Le 18 janvier 2016, soit plus de trois mois après les faits, dix-sept personnes ont été interpellées lors d'une opération de grande envergure qui a mobilisé près de 300 gendarmes. Au nombre d'entre elles, deux ont finalement bénéficié d'un non-lieu, trois mineurs étant par ailleurs jugés à part par le tribunal pour enfants.

 

 

 

Un public clairsemé ce 19 septembre

 

 

Contrairement à ce que l'on aurait pu attendre, la salle d'audience est loin d'être pleine ce lundi 19 septembre et c'est devant un public très clairsemé, composé essentiellement de proches des accusés, que s'ouvre le procès. Dix des douze prévenus – qui se présentent libres – font face à la cour. Il s'agit de trois femmes – dont la mère de Mike Vinterstein et de son frère cadet –  et de neuf hommes âgés de 18 à 58 ans.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 65 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La Région Auvergne-Rhône-Alpes débloque 10 millions d'euros pour un "pack sécurité écoles"
La Région Auvergne-Rhône-Alpes débloque 10 mil­lions d’eu­ros pour un « pack sécu­rité écoles »

FLASH INFO - Après le soutien à l'équipement des villes en vidéo-surveillance, la Région Auvergne-Rhône-Alpes annonce adopter un "pack sécurité écoles" doté de 10 millions Lire plus

Les associations de lutte contre le VIH portent un message en faveur de l'égalité à l'occasion du 1er décembre
Lutte contre le VIH : les chiffres de conta­mi­na­tion en baisse depuis 2018 sur l’arc alpin

FOCUS - Comme chaque année, le 1er décembre marque la Journée mondiale de lutte contre le VIH. Un temps que les associations et la Ville Lire plus

Claire Guéville, professeur d'histoire-géographie à Rouen et syndicaliste au Snes-FSU, était jugée pour injure et diffamation, ce lundi 28 novembre 2022, à Grenoble, pour des tweets visant l'enseignant de Sciences Po Grenoble Vincent Tournier, qu'elle nie avoir écrits. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Grenoble : une pro­fes­seur de Rouen jugée pour des tweets visant Vincent Tournier, l’un des deux ensei­gnants de l’IEP accu­sés d’islamophobie

FOCUS - Claire Guéville, professeur d'histoire-géographie à Rouen, comparaissait ce lundi 28 novembre 2022 devant le tribunal judiciaire de Grenoble pour des soupçons d'injure et Lire plus

Le Département de l’Isère s’en­gage avec l’EFS pour mobi­li­ser et for­mer des « ambas­sa­deurs du don de sang »

FLASH INFO - "Mobiliser et former des “ambassadeurs du don” pour dynamiser les collectes de sang". Tel est l'objectif de la convention signée le 25 Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF 48: "Le chauffage au cœur des débats à Grenoble"
Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

FOCUS - Trente-six ans après la disparition de Marie-Thérèse Bonfanti à Pontcharra, un crâne humain a été découvert, ce mercredi 26 octobre 2022, sur la Lire plus

Flash Info

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

|

26/11

9h37

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

|

23/11

10h07

|

|

22/11

19h39

|

|

22/11

19h30

|

|

22/11

15h46

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Culture| Art contem­po­rain : le Magasin rouvre (enfin) ses portes au public à Grenoble

Agenda

Je partage !