Situation financière dégradée à la ville de Grenoble : à qui la faute ?

Situation financière dégradée à la ville de Grenoble : à qui la faute ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DÉCRYPTAGE – A droite comme à gauche, les mesures d’économies annoncées dans les services publics passent mal. Mais face aux difficultés budgétaires, la ville de Grenoble va difficilement pouvoir s’éviter des mesures d’austérité, le préfet tirant même la sonnette d’alarme dans un courrier adressé à Eric Piolle. Pendant que gauche et écologistes se renvoient la balle, la droite, elle, a déjà dégainé un plan B…

 

 

 

Eric Piolle lors de la présentation du plan d'austérité de la ville et la refonte des services publics.

Eric Piolle.  © Patricia Cerinsek

Grenoble a‑t-elle les moyens de faire l’économie d’un plan d’austérité ? Depuis que son maire, Eric Piolle, a annoncé un plan de sau­ve­garde des ser­vices publics, assorti de réduc­tions à hau­teur de 14 mil­lions d’euros sur deux ans, les réac­tions et contre-pro­po­si­tions fleurissent.

 

A droite, Mathieu Chamussy (LR) réclame un réfé­ren­dum. A gauche, Jérôme Safar (PS) demande un mora­toire et Paul Bron (Go citoyen­neté) avance, lui, l’idée d’une confé­rence de consen­sus abou­tis­sant à un Pacte d’en­tente muni­ci­pal.

 

 

Faut-il tout remettre à plat ?

 

 

Tous réclament peu ou prou le gel des mesures annon­cées. Le temps de faire retom­ber la pres­sion alors que l’annonce de la fer­me­ture de deux centres sociaux et de trois biblio­thèques, dont deux dans les quar­tiers popu­laires, a mis le feu aux poudres. Le temps aussi d’y voir plus clair dans les comptes de la ville.

 

Courrier du préfet de l'Isère à Eric Piolle sur la situation financière de la ville.

Aperçu du cour­rier du pré­fet de l’Isère à Eric Piolle. Cliquer sur l’i­mage pour visua­li­ser le PDF dans son intégralité.

La baisse des dota­tions de l’État, soit la perte de 17 mil­lions d’eu­ros de 2013 à 2017, jus­ti­fie-t-elle à elle seule la poli­tique d’é­co­no­mies annon­cée ? Assurément non.

 

A Grenoble, les comptes ne sont pas bons. Le pré­fet de l’Isère l’a d’ailleurs rap­pelé, tout en tirant la son­nette d’a­larme, dans un cour­rier adressé au maire le 24 mai 2016 (voir ci-contre).

 

Faut-il tout remettre à plat ? Déconstruire pour co-construire, comme le réclame Paul Bron ? « Le cadre démo­cra­tique pour co-construire existe, ce sont les conseils citoyens. » L’ancien adjoint à l’éducation veut y croire. « On est arrivé à une situa­tion grave au niveau finan­cier. Au lieu de par­ti­ci­per à la cri­tique tous azi­muts, essayons de faire un pas de côté. »

 

 

Sur la table de l’élu de l’opposition, un plan d’entente muni­ci­pale… mais soi­gneu­se­ment bordé. Pas plus de six mois. Et il se pen­chera uni­que­ment sur « les mesures anti-sociales » du plan de sau­ve­garde des ser­vices publics.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 74 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

mairie de Pont-de-Claix, 15 juin 2021, changement des tarifs pour les services publics (c) Emma Venancie-Place Gre'net
Le Pont-de-Claix introduit plus de progressivité dans ses tarifs pour les services publics

EN BREF - De nouveaux tarifs des services publics entrent en vigueur ce 7 juillet 2021 au Pont-de-Claix. Objectif : introduire davantage de progressivité pour Lire plus

Hôtel de Ville de Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net
Covid-19 : face à l’inquiétude des agents de la Ville de Grenoble, FO demande de ne réquisitionner que des volontaires

  FOCUS - L'angoisse grandit dans les services encore en fonctionnement à la Ville de Grenoble. Cette dernière a bien annoncé la fourniture de masques Lire plus

coronavirus La préfecture de Grenoble. © Léa Raymond
Écoles, services publics, économie… Comment l’Isère va gérer la crise du coronavirus

  FOCUS – Si l'Isère ne fait pas partie des départements les plus touchés par l'épidémie de coronavirus, les services de la préfecture s'activent pour Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Très forte mobilisation à Grenoble contre la réforme des retraites : le bras de fer ne fait que commencer

  REPORTAGE VIDÉO - Très forte mobilisation pour la journée de grève contre la réforme des retraites, ce jeudi 5 décembre à Grenoble. Pas moins de Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Le numéro un du PCF Fabien Roussel, en visite à Grenoble, dénonce la « casse des services publics de proximité »

  REPORTAGE VIDÉO - Fabien Roussel, secrétaire national du Parti communiste français (PCF), était à Grenoble ce mercredi 16 octobre. Une visite s'inscrivant dans le Lire plus

Le candidat insoumis pour les européennes Bernard Borgialli était à Grenoble le vendedi 15 mars pour un meeting et une rencontre avec Yann Mongaburu.
Européennes : l’insoumis Bernard Borgialli a insisté à Grenoble sur la transition énergétique et les services publics

EN BREF - Bernard Borgialli, candidat en dixième position sur la liste des Insoumis aux élections européennes, était en déplacement à Grenoble le vendredi 15 Lire plus

Flash Info

|

27/11

10h31

|

|

26/11

19h48

|

|

26/11

11h47

|

|

25/11

18h43

|

|

25/11

12h10

|

|

25/11

10h26

|

|

25/11

8h00

|

|

25/11

1h23

|

|

23/11

19h30

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin