Actualité

Les déchets n'ont qu'à bien se tenir ! © Joël Kermabon - Place Gre'net

Huit mètres cubes de déchets ramas­sés pour la pre­mière “Belle saison”

Huit mètres cubes de déchets ramas­sés pour la pre­mière “Belle saison”

REPORTAGE VIDÉO – Près de trois cents Grenoblois ont par­ti­cipé, ce samedi 30 avril, au grand net­toyage orga­nisé par la ville de Grenoble, dans le cadre de la jour­née de « La belle sai­son ». Accompagnés par de nom­breux élus et agents de la pro­preté urbaine et des espaces verts, ils ont arpenté cer­tains sec­teurs de la ville pour col­lec­ter un maxi­mum de détri­tus. L’occasion aussi de décou­vrir le tra­vail réa­lisé au quo­ti­dien par les agents de la Ville.

« Il y a encore quelque temps, la tâche prin­ci­pale du ser­vice des espaces verts c’é­tait la taille des arbustes, des arbres, le jar­di­nage… Depuis deux ans, c’est le net­toyage ! […] Il faut abso­lu­ment inver­ser la ten­dance afin que les espaces verts puissent se recen­trer sur le cœur de leur métier », explique un res­pon­sable des espaces verts de la ville de Grenoble.

Départ de l'opération de nettoyage de printemps à la Bastille. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Départ de l’o­pé­ra­tion de net­toyage de prin­temps à la Bastille. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Ce der­nier s’ex­prime devant la cin­quan­taine de per­sonnes ras­sem­blées devant la gare basse du télé­phé­rique de Grenoble.

Tous, petits et grands, se sont mobi­li­sés pour par­ti­ci­per à l’o­pé­ra­tion de net­toyage du sec­teur de la Bastille orga­ni­sée par la ville de Grenoble dans le cadre de l’o­pé­ra­tion « La belle sai­son », une jour­née d’action pour l’embellissement de la ville.

Grand net­toyage de prin­temps à la Bastille

Les abords de la Bastille figu­raient parmi les seize par­cours au cours des­quels les Grenoblois et les agents muni­ci­paux, accom­pa­gnés des élus, étaient appe­lés à net­toyer leur quar­tier. Une mobi­li­sa­tion qui, selon la Ville, a bien fonc­tionné, puisque pas moins de trois cents per­sonnes ont répondu à l’ap­pel sur l’en­semble des secteurs.

Le butin collecté le matin est exposé place Victor Hugo. Chaque couleur de sacs poubelles représente un des six secteurs. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le butin col­lecté le matin est exposé place Victor Hugo. Chaque cou­leur de sacs pou­belles repré­sente un des six sec­teurs. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Peut-être aussi le résul­tat d’un tra­vail effec­tué en amont, notam­ment avec les mai­sons des habi­tants, les unions de quar­tier et les écoles. Bilan de ce net­toyage de prin­temps : 8 m³ de déchets.

Le site de la Bastille est emblé­ma­tique du tra­vail effec­tué par les ser­vices de la Ville. « C’est un site natu­rel, en pente, qui ne sup­porte pas un tra­vail méca­nique. Cela veut dire que nos agent passent beau­coup d’heures toutes les semaines à le net­toyer », déplore Pierre Mériaux.

Pour le conseiller muni­ci­pal délé­gué au tou­risme et à la mon­tagne, c’est lim­pide : « Moins les gens pol­lue­ront, moins on aura besoin de net­toyer et plus les agents pour­ront faire de l’a­mé­lio­ra­tion et de l’en­tre­tien des espaces verts. » CQFD.

Retour en images sur l’o­pé­ra­tion menée sur les flancs de la Bastille.


Reportage Joël Kermabon

« Une ville propre est une ville qu’on ne salit pas »

Préparée avec les agents des espaces verts et de la pro­preté urbaine de la ville de Grenoble, la jour­née de « La belle sai­son » a pour voca­tion de faire décou­vrir au public le tra­vail mené au quo­ti­dien par ces deux ser­vices « pour rendre Grenoble propre et belle ». Le tout au cours d’un grand net­toyage de prin­temps et, plus tard dans l’a­près-midi, d’a­te­liers décou­vertes, place Victor Hugo.

Quid des objec­tifs pour­sui­vis par la Ville avec cette jour­née de sen­si­bi­li­sa­tion ? « Au-delà de cette jour­née, il s’agit de faire tou­cher du doigt au plus grand nombre que, oui, cha­cun peut agir pour embel­lir, prendre soin, amé­lio­rer Grenoble… toute l’année !, explique Éric Piolle, le maire de Grenoble.

Stand sur le lombricompostage en appartement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Stand sur le lom­bri­com­pos­tage en appar­te­ment. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Cultiver les bons gestes, par le res­pect des biens et des espaces publics – déchets, dégra­da­tions, tags, etc. – et par l’amélioration de l’existant – végé­ta­li­sa­tion, entre­tien, etc. – c’est à por­tée de main ! »

Autre mes­sage que la muni­ci­pa­lité a voulu faire pas­ser : « Une ville propre, agréable, c’est une ville dont cha­cun prend soin au quo­ti­dien, et qu’on ne salit pas. » Des dis­cours que dénonce l’op­po­si­tion muni­ci­pale évo­quant, dans un article du site Les Républicains 38, une nou­velle opé­ra­tion de com­mu­ni­ca­tion d’Éric Piolle.

Et de fus­ti­ger « l’espèce de « net­toyage de prin­temps » auquel la majo­rité appelle les Grenoblois à par­ti­ci­per, « qui a pour objet de faire oublier qu’elle ne veut plus assu­rer la pro­preté de la ville ».

Une par­ti­ci­pa­tion somme toute modeste

Une chose est sure, la muni­ci­pa­lité entend bien recon­duire l’o­pé­ra­tion de la Belle Saison tous les ans. Celle-ci cite, à titre d’exemples, d’autres grandes villes qui se sont déjà lan­cées dans l’aventure avec un cer­tain suc­cès, estime-t-elle. Notamment Gatineau, ville qué­bé­coise de 275.000 habi­tants, où 15.000 d’entre eux se mobi­lisent chaque année pour l’en­tre­tien. Autre exemple pro­bant, la jour­née Paris fais-toi belle qui a ras­sem­blé 1000 Parisiens en mai 2015.

Les papiers gras n'ont aucune chance ! © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les papiers gras n’ont aucune chance ! © Joël Kermabon – Place Gre’net

Toujours est-il que si la muni­ci­pa­lité se féli­cite d’a­voir pu ras­sem­bler quelques trois cents par­ti­ci­pants – sur les seules opé­ra­tions de net­toyage –, on reste encore bien en-deçà du taux de par­ti­ci­pa­tion à l’é­vé­ne­ment québecois.

La muni­ci­pa­lité n’en­tend pas, pour autant, en res­ter là. Elle tient ainsi à encou­ra­ger les citoyens à culti­ver les bons gestes et à remer­cier ceux qui les ont déjà adop­tés dans le cadre de la démarche « Grenoble vous dit merci ! ». Une démarche qui fera pro­chai­ne­ment l’ob­jet d’une cam­pagne d’af­fi­chage dans toute la ville. Parmi les thé­ma­tiques abor­dées : la dégra­da­tion du mobi­lier urbain, le tri, ou bien encore les encom­brants et déchets.

« Ce n’est pas facile de rendre une ville propre ! »

Deuxième par­tie de cette jour­née de « La belle sai­son », des ren­contres et ani­ma­tions place Victor Hugo : expo­si­tion, ate­liers décou­vertes, démons­tra­tions des ser­vices des espaces verts et de la pro­preté urbaine, stands sur le lom­bri­com­pos­tage et les espaces canins… Fort visibles avec leurs gilets jaunes fluo, les six équipes de sec­teurs de la pro­preté urbaine consti­tuaient le gros du contin­gent pré­sent sur la place.

Les agents des espaces verts s'activent autour des parterres de fleur de la place Victor Hugo. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les agents des espaces verts s’ac­tivent autour des par­terres de fleur de la place Victor Hugo. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Ceux des espaces verts n’é­taient pas en reste et s’ap­pli­quaient sur les par­terres flo­raux entou­rant le bas­sin cen­tral. Sans oublier, expo­sées dans un coin, les laveuses, déca­peuses et autres petites balayeuses arti­cu­lées de la pro­preté urbaine, toutes par­fai­te­ment lus­trées. De même que les outils, ton­deuses et trac­teurs employés par les espaces verts.

« Nos métiers sont mal connus des usa­gers. Ce n’est pas facile de rendre une ville propre.

Il y a beau­coup de contraintes : la pluie, le froid… Mais sur­tout, ce sont les inci­vi­li­tés aux­quelles nous sommes confron­tés tous les jours qui sont déses­pé­rantes », explique Fabrice Cauvin, tech­ni­cien à la cel­lule Prospective-qua­lité de la pro­preté urbaine. Peu de Grenoblois ont tou­te­fois répondu à ce pre­mier ren­dez-vous citoyen qui leur offrait la pos­si­bi­lité de mieux connaître ceux qui s’oc­cupent au quo­ti­dien de l’en­tre­tien de la ville.

Joël Kermabon

Les déjec­tions canines verbalisées

Suite à cette jour­née dédiée à l’embellissement de la ville, la muni­ci­pa­lité invite les habi­tants à « culti­ver les bons gestes pour amé­lio­rer la qua­lité de la vie […] pour un espace public propre et serein ».

Outre les infrac­tions liées au sta­tion­ne­ment très gênant et à la cir­cu­la­tion à risque des cyclistes, l’a­ban­don de déjec­tions canines hors des parcs à chiens sera désor­mais ver­ba­lisé à hau­teur de 35 euros. La mesure sera-t-elle dis­sua­sive et effi­cace ? Tout dépen­dra du nombre de fla­grants délits…

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Alan Confesson a inauguré le nouvelle borne d'eau potable installée place Championnet. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Budget par­ti­ci­pa­tif : la Ville de Grenoble inau­gure une nou­velle borne-fon­taine d’eau potable place Championnet

FOCUS - La Ville de Grenoble a inauguré, lundi 22 juillet 2024, une nouvelle borne-fontaine d'eau potable, place Championnet. L'aboutissement du projet La Grenobloise, lauréat Lire plus

Isère : un chas­seur condamné à quatre mois de pri­son avec sur­sis pour avoir tué une pygargue à queue blanche

FOCUS - Le tribunal correctionnel de Grenoble a condamné, mercredi 17 juillet 2024, un chasseur de 35 ans à quatre mois de prison avec sursis Lire plus

L’Isère en vigi­lance jaune cani­cule samedi 20 juillet 2024 : la pré­fec­ture déclenche le plan « vague de chaleur »

FLASH INFO - Météo France a placé le département de l'Isère en vigilance jaune “canicule”, samedi 20 juillet 2024 à partir de 12 heures. La Lire plus

De gauche à droite : Anaïs Rivière, responsable marketing Lumiforte, Franck Longo, maire de Fontaine, Gaël Bourgeaux, et Arnaud Bouché, ESR Cool Roofing. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Fontaine teste le cool roo­fing sur la ver­rière d’un centre nau­tique pour abais­ser sa température

EN BREF - Pour contribuer à lutter contre la chaleur dans les structures accueillant du public, la Ville de Fontaine expérimente la technique appelée "cool-roofing" Lire plus

Réserve natu­relle des Hauts de Chartreuse : un iti­né­raire de ran­don­née auto­risé sur les terres pri­vées du marquis

FOCUS - Après un an de conflit opposant les randonneurs au marquis Bruno de Quinsonas-Oudinot, propriétaire d'une partie de la Réserve naturelle des Hauts de Lire plus

Les adjoints Gilles Namur et Margot Belair, Bertrand Raynaud (Alp’Études), Quentin De Neeff ( directeur de projet en mission d’aménagement des espaces publics), Frédéric Cacciali (pour la Sages) et Nathalie Durand (direction de l’urbanisme et de l’aménagement). © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : de nou­veaux espaces publics quar­tier Flaubert pour le trans­for­mer et l’a­dap­ter au chan­ge­ment climatique

FOCUS - À l'occasion d'une visite guidée organisée sur site, la Ville de Grenoble a présenté, le 10 juillet 2024, ce que va devenir le Lire plus

Flash Info

|

23/07

10h38

|

|

22/07

17h42

|

|

22/07

10h16

|

|

19/07

15h30

|

|

19/07

11h59

|

|

17/07

19h01

|

|

16/07

19h53

|

|

14/07

11h04

|

|

10/07

15h12

|

|

09/07

15h36

|

Les plus lus

A écouter| La Ville de Grenoble met un local flam­bant neuf à la dis­po­si­tion des livreurs de repas à domicile

Politique| Deux jeunes Grenoblois lancent le Cercle Paul-Mistral, nou­velle asso­cia­tion visant à refon­der une pen­sée de gauche

Environnement| L’Isère en vigi­lance jaune cani­cule samedi 20 juillet 2024 : la pré­fec­ture déclenche le plan « vague de chaleur »

Agenda

Je partage !