A Grenoble, l’arbre qui cache encore la forêt de pubs

sep article

Notre indépendance c

FOCUS – Acte anodin mais hautement symbolique, la municipalité Piolle a remplacé, le 11 février dernier, l’un des 326 panneaux publicitaires JCDecaux par un arbre, place Championnet, à Grenoble. L’occasion de faire le point sur ce dossier avec Lucille Lheureux, adjointe en charge de l’espace public, et Emmanuel Carroz, adjoint à la vie associative.

 

 

 

Arbre planté à la place d'un panneau publicitaire place Championnet à Grenoble © Arnaud Chastagner - Place Gre'net

Arbre planté à la place d’un pan­neau publi­ci­taire place Championnet à Grenoble. © Arnaud Chastagner – Place Gre’net

Tout le monde s’en sou­vient, la ville de Grenoble avait annoncé, en novembre 2014, qu’elle ne renou­ve­lait pas le contrat avec l’afficheur JCDecaux. Objectif : libé­rer l’espace public de ses pan­neaux publi­ci­taires. Les arbres devaient ainsi pro­gres­si­ve­ment rem­pla­cer les sucettes et autres sup­ports de com­mu­ni­ca­tion.

 

 

Premier arbre “post-pub”

 

 

Le 11 février der­nier, la muni­ci­pa­lité a donc planté un pre­mier arbre “post-pub”. Le spé­ci­men, un érable gri­seum de 4 à 5 mètres de haut, prend désor­mais racine place Championnet, à l’endroit même où était ins­tallé un pan­neau publi­ci­taire, quelques semaines aupa­ra­vant. Le même jour, l’en­tre­prise JCDecaux reti­rait quatre pan­neaux sup­plé­men­taires de la ville.

 

Les 326 pan­neaux devraient avoir dis­paru d’ici le mois d’a­vril pro­chain. Certains d’entre eux lais­se­ront place à des espaces verts, mais pas tous. Au total, 30 à 50 arbres devraient ainsi être plan­tés à la place des pan­neaux. Difficile tou­te­fois de dres­ser un véri­table bilan de mi-par­cours, la muni­ci­pa­lité n’ayant pas com­mu­ni­qué de chiffres pré­cis. L’arbre tant média­tisé cache­rait-il encore une forêt de pan­neaux publi­ci­taires ?

 

Interrogée sur la pro­messe de cam­pagne d’Eric Piolle de plan­ter 5 000 arbres d’ici la fin de son man­dat, Lucille Lheureux, adjointe en charge de l’espace public, se montre éva­sive. L’objectif, à son sens, est sur­tout d’améliorer la qua­lité de vie des Grenoblois.

 

 

 

 

    Plantation du premier arbre à la place d'un panneau publicitaire, lace Championnet à Grenoble. © Arnaud Chastagner - Place Gre'net

Plantation du pre­mier arbre à la place d’un pan­neau publi­ci­taire, place Championnet à Grenoble. © Arnaud Chastagner – Place Gre’net

 

 

“Une information publicitaire, culturelle, municipale et associatif”

 

 

Lucille Lheureux explique que la muni­ci­pa­lité sou­haite par cette démarche « créer une ville plus enthou­sias­mante, plus dyna­mique et tour­née vers ses citoyens », tout en rap­pe­lant que des pan­neaux publi­ci­taires seront tou­jours ados­sés aux abris de bus et arrêts de tram du SMTC.

 

L’élue pré­cise l’es­prit du dis­po­si­tif que met actuel­le­ment en place la Ville, mêlant infor­ma­tion publi­ci­taire, cultu­relle, muni­ci­pale et asso­cia­tif :

 

 

 

 

Au-delà de la libé­ra­tion de l’espace public, d’autres pro­jets d’affichage devraient pro­chai­ne­ment voir le jour, afin de sou­te­nir la vie asso­cia­tive locale. Emmanuel Carroz, adjoint à la vie asso­cia­tive, revient sur cette démarche.

 

 

 

Maïlys Medjadj et Arnaud Chastagner

 

 

A lire aussi sur Place Gre’net :

 

Le maire de Grenoble vient d'officialiser le démantèlement des mobiliers urbains pour l'information JCDecaux. Un grand coup porté à la publicité urbaine.

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Publicité : grand net­toyage à Grenoble

Lucille Lheureux : “Nous limi­tons la pub pour mettre en valeur la vie de quar­tier”

L’opposition a du mal à ava­ler la fin des sucettes Decaux

Gilles Lipovetsky : “c’est une mesure liber­ti­cide”

Grenoble : les anti­pub affichent leur satis­fac­tion

JCDecaux : “L’affichage sera financé par l’argent public”

J. Séguéla : “Méfions-nous des cas­tra­teurs d’imaginaire !”

 

 

commentez lire les commentaires
5393 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Je suis tres content du net­toiage de la PUB dans la ville de Grenoble et de nuveaux arbre pour amel­liore notre micro­clime urbane et le decor.

    La pub peut aussi etre cause des acci­dente de voi­ture…

    Continuer sur cette demarch…

    Salut et par­don pour mon Française

    sep article
  2. Habitant le quar­tier Championnet je sou­haite pré­ci­ser et rec­ti­fier un point : la sucette Decaux démon­tée était déjà à l’ombre d’un arbre de la place Championnet. Le nou­vel arbre a été planté en lieu et place d’un par­terre de fleurs et d’ar­bustes qui ornait le pour­tour de l’ar­rêt de bus. L’ancien empla­ce­ment du pan­neau publi­ci­taire a laissé place à un sol sta­bi­lisé jaune. Je regrette qu’un nou­vel arbre ait été planté sur la place alors même que le pro­jet de requa­li­fi­ca­tion de la place n’a pas été relancé. Peut-être est-ce pour dire que cette place ne sera plus réamé­na­gée ?

    sep article