Médias dans les quartiers populaires : un regain démocratique ?

sep article



REPORTAGE – Ce samedi 22 novembre, un forum sur les Médias et quartiers populaires était organisé à la MC2 par des habitants de la Villeneuve. Une initiative en réaction au reportage très critiqué Villeneuve : le rêve brisé, diffusé en septembre 2013 dans l’émission Envoyé spécial sur France 2. Mais aussi l’occasion de découvrir des expériences de médias citoyens et de débattre de la couverture par les médias traditionnels.

 

 

 

Le forum  "Médias et quartiers populaires" se tenait samedi 22 novembre à la MC2. © Simon Challemet

Le forum « Médias et quar­tiers popu­laires » se tenait samedi 22 novembre à la MC2. © Simon Challemet

LyonBondyBlog, LaTéléLibre, réseau MédiasCitoyens, BornyBuzz, Les Antennes, New’s FM, Radio Kaléidoscope, Radio Grésivaudan, L’École des métiers de l’information… Ils étaient nom­breux à avoir fait le dépla­ce­ment pour par­ta­ger leur expé­rience de média citoyen, dans le cadre du forum sur les Médias et quar­tiers popu­laires orga­nisé ce samedi par des habi­tants de la Villeneuve et Le crieur de la Villeneuve. Un média « hyper-local et par­ti­ci­pa­tif » selon les termes de son rédac­teur en chef Benjamin Bultel. Apparu il y a à peine trois semaines sur Internet, son numéro 0 vient de sor­tir en ver­sion papier.

 

 

Droit de réponse et débats

 

 

© Joël Kermabon - Le forum  "Médias et quartiers populaires" se tenait samedi 22 novembre à la MC2.

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Lors d’un Droit de réponse au repor­tage contesté d’Envoyé spé­cial, tout un cha­cun, habi­tant ou non à la Villeneuve, pou­vait expri­mer son mécon­ten­te­ment devant une caméra.

 

Les par­ti­ci­pants ont éga­le­ment eu la parole lors de débats sur les médias, ani­més par la Coordination natio­nale – Pas sans nous et le réseau MédiasCitoyens. Parmi les thèmes trai­tés : le finan­ce­ment de la presse. Dégagés des contraintes publi­ci­taires, des médias citoyens ont prôné le temps long pour ana­ly­ser les sujets d’actualités.

 

Si ceux-ci dis­posent de peu de moyens, Thierry Borde, membre de Réseau MédiasCitoyens, a rap­pelé que les radios asso­cia­tives à but non lucra­tif avaient droit à un fonds de sou­tien de la part de l’État depuis les années 1980. Même si, comme il l’a sou­li­gné, ce fonds d’un mon­tant de 29 mil­lions d’euros pour 650 radios asso­cia­tives équi­vaut à peu près aux 23 mil­lions d’euros de sub­ven­tions que touchent cinq pro­grammes télé­vi­suels des chaînes publiques.

 

© Joël Kermabon - Le forum  "Médias et quartiers populaires" se tenait samedi 22 novembre à la MC2.

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Vous avez dit jour­na­lisme de proxi­mité ? Il en existe de deux sortes, la proxi­mité pou­vant être géo­gra­phique ou idéo­lo­gique. Une dis­tinc­tion qui a été sou­li­gnée lors des débats, par­fois vifs.
Le court-métrage Guy Môquet de Demis Herenger a ensuite calmé les esprits. Mettant en scène des habi­tants de la Villeneuve, ce film, pré­senté à la Quinzaine des réa­li­sa­teurs lors du der­nier Festival de Cannes, a ému les spec­ta­teurs.

 

 

 

Une mobilisation citoyenne en demi-teinte

 

 

Alain Manac’h, orga­ni­sa­teur de ce forum en tant que membre de l’as­so­cia­tion Villeneuve debout, s’est avoué un peu déçu par le nombre de par­ti­ci­pants à cette jour­née. Tout en rap­pe­lant que les habi­tants de la Villeneuve s’é­taient vive­ment mobi­li­sés un an plus tôt, en réac­tion au repor­tage contro­versé d’Envoyé spé­cial.

 

 

Réalisation JK Production

 

Benjamin Bultel, le jeune rédac­teur en chef du Crieur de la Villeneuve, était pour sa part ravi de sor­tir les 100 pre­miers exem­plaires de son nou­veau média par­ti­ci­pa­tif. « Participatif » ? Oui ! les habi­tants de la Villeneuve sont appe­lés à venir pro­po­ser leurs idées d’ar­ticles lors de confé­rences qui se tiennent toutes les deux semaines.

 

 

Réalisation JK Production

 

 

 

Manquements déontologiques

 

    

© Joël Kermabon - Le forum  "Médias et quartiers populaires" se tenait samedi 22 novembre à la MC2.

Table ronde ani­mée par Philippe Descamps, avec François Ollier, Anne-Marie Benoît et le Jérôme Berthaut, lors du forum Médias et quar­tiers popu­laires. © Simon Challemet

Interrogé sur le repor­tage d’Envoyé spé­cial par Philippe Descamps, rédac­teur en chef du Monde diplo­ma­tique, François Ollier, repré­sen­tant du Syndicat natio­nal des jour­na­listes, a été clair. Pour l’an­cien loca­lier de France 3 Grenoble, il y a bien eu une « défor­ma­tion des faits ».

 

Et ce der­nier de juger, comme le CSA en novembre 2013, que la chaîne avait man­qué aux obli­ga­tions déon­to­lo­giques. Il a en par­ti­cu­lier regretté que seuls les aspects néga­tifs du quar­tier aient été mis en avant, stig­ma­ti­sant l’ensemble du quar­tier de la Villeneuve.

 

François Ollier a éga­le­ment dénoncé la mise en scène du tra­fic d’armes, sans écar­ter la pos­si­bi­lité que le déten­teur de l’arme ait été payé par les pro­duc­teurs du repor­tage. Il a ensuite déploré les dérives du jour­na­lisme, dues en par­tie aux « boites de pro­duc­tion pri­vées » qui forment une « véri­table mafia », d’après lui. A l’en croire, celles-ci fabri­que­raient de l’information pour répondre à la demande et maxi­mi­ser leurs pro­fits et ne res­pec­te­raient pas la Charte déon­to­lo­gique des jour­na­listes. Écrite en 1918, celle-ci n’a, au grand regret du syn­di­ca­liste, jamais été intro­duite dans la loi.

 

 

 

Des scenarii choisis par la rédaction

 

 

© Joël Kermabon - Le forum  "Médias et quartiers populaires" se tenait samedi 22 novembre à la MC2.

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Le socio­logue Jérôme Berthaut, inter­rogé sur son livre La ban­lieue du 20 heures. Ethnographie de la pro­duc­tion d’un lieu com­mun jour­na­lis­tique (2013), est revenu sur la façon dont étaient réa­li­sés les repor­tages du JT de France 2. Et plus par­ti­cu­liè­re­ment ceux por­tant sur les quar­tiers popu­laires.

 

Après avoir suivi au quo­ti­dien des repor­ters du JT de France 2 et ana­lysé leur manière de choi­sir les per­sonnes à inter­ro­ger, il a remar­qué que toutes les déci­sions venaient « d’en haut ». En clair, des rédac­teurs en chef et des pré­sen­ta­teurs de la chaîne.

 

 

© Joël Kermabon - Le forum  "Médias et quartiers populaires" se tenait samedi 22 novembre à la MC2.

Questions du public lors forum médias citoyens MC2 à Grenoble © Simon Challemet

En effet, les repor­tages du JT découlent non pas d’enquêtes jour­na­lis­tiques sur le ter­rain mais du scé­na­rio choisi par la rédac­tion de la chaîne. L’image des quar­tiers popu­laires véhi­cu­lée par le JT de France 2 résulte donc, selon le socio­logue, des rap­ports hié­rar­chiques exis­tant dans cette mai­son et non pas d’un tra­vail sur le ter­rain.

 

Anne-Marie Benoît, juriste en droit des médias, est pour sa part reve­nue sur les moda­li­tés com­pli­quées pour adres­ser un droit de réponse à des émis­sions audio­vi­suelles, qui feraient tout pour ne pas en rece­voir. Ce n’est d’ailleurs, d’a­près elle, pas un hasard si la plu­part des droits de réponse sont envoyés par de grandes entre­prises ou des per­son­na­li­tés publiques en lien avec des avo­cats.

 

Au final, les par­ti­ci­pants ont pu réflé­chir à la façon dont les médias pour­raient don­ner une meilleure image des quar­tiers popu­laires, plus proche de la réa­lité. En don­nant notam­ment la parole aux citoyens ? Le débat est lancé.

 

 

Simon Challemet

 

 

Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
3440 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Article très inté­res­sant ! Merci mon­sieur de relayer de tels évè­ne­ments dont on entend jamais assez parlé…

    sep article