Panneau JCDecaux à Grenoble - fin de la publicité et de l'affichage publicitaire © Joël Kermabon - placegrenet.fr

Affichage publi­ci­taire : grand net­toyage à Grenoble

Affichage publi­ci­taire : grand net­toyage à Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

ÉVÉNEMENT – Ce dimanche 23 novembre 2014, Éric Piolle a offi­cia­lisé le déman­tè­le­ment des mobi­liers urbains pour l’in­for­ma­tion dans Grenoble. En clair, l’af­fi­chage publi­ci­taire va recu­ler, comme le pré­voyait le quin­zième enga­ge­ment du pro­gramme du Rassemblement citoyen de la gauche et des éco­lo­gistes. Sans comp­ter que la sup­pres­sion des pan­neaux publi­ci­taires éclai­rés de nuit, s’ins­crit aussi dans une optique de dépol­lu­tion lumi­neuse de la ville.

Le maire de Grenoble vient d'officialiser le démantèlement des mobiliers urbains pour l'information JCDecaux. Un grand coup porté à la publicité urbaine.

© Joël Kermabon – Place Gre’net

C’est acté. Grenoble va deve­nir la pre­mière ville euro­péenne à avoir dit non à JCDecaux, lea­der mon­dial de l’af­fi­chage. Tout le mobi­lier urbain pour l’in­for­ma­tion va ainsi être démonté par la mul­ti­na­tio­nale à par­tir du mois de jan­vier 2015. Soit 227 sucettes (120 x 176 cm), 64 pan­neaux (8 m²), 15 pan­neaux (2 m²) sur kiosques et 20 colonnes Morris. Un coup de balai qui devrait quelque peu chan­ger le visage de la cité.

La fin de l’o­pé­ra­tion de démon­tage est pré­vue pour début mai 2015. Resteront, tem­po­rai­re­ment, les quelques pan­neaux fixés aux murs des copro­prié­tés que la ville entend bien voir démon­tés rapi­de­ment. Pour ce faire, une révi­sion du règle­ment local publi­ci­taire sera voté au conseil muni­ci­pal dès le mois de décembre prochain.

Après São Paulo, Grenoble est la deuxième ville au monde à fran­chir le pas. Son contrat avec la mul­ti­na­tio­nale JCDecaux, spé­cia­li­sée dans la publi­cité urbaine et en situa­tion de mono­pole sur la ville, arri­vait à son terme le 31 décembre 2014. Il ne sera pas renou­velé. Tout simplement.

150 000… ou 645 000 euros de pertes

Une mau­vaise nou­velle pour JCDecaux, d’au­tant que la mul­ti­na­tio­nale – deve­nue le pre­mier affi­cheur mon­dial – a bâti toute sa répu­ta­tion sur la nor­ma­li­sa­tion de la com­mu­ni­ca­tion exté­rieure. Elle pro­pose, de son point de vue, un affi­chage plus propre, plus rare et fai­sant office d’ou­til de ser­vice urbain. Comme les abri­bus, posés et entre­te­nus par JCDecaux.

Le maire de Grenoble vient d'officialiser le démantèlement des mobiliers urbains pour l'information JCDecaux. Un grand coup porté à la publicité urbaine. Mais les abribus sont maintenus.

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Avec 2,6 mil­liards d’eu­ros de chiffre d’af­faire l’an der­nier, le pre­mier affi­cheur mon­dial ne devrait pas trop souf­frir finan­ciè­re­ment de ce revers. D’autant que les mille abri­bus exis­tants dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise seront main­te­nus, le contrat de JCDecaux avec le Syndicat mixte de trans­ports en com­mun (SMTC) n’ar­ri­vant à échéance qu’en 2019.

Pour ce qui est de la muni­ci­pa­lité gre­no­bloise, elle estime le manque à gagner à “seule­ment” 150 000 euros annuels, met­tant en avant le recul du mar­ché publi­ci­taire depuis 2008. Une somme contes­tée par l’op­po­si­tion de gauche, qui rap­pelle que la rede­vance payée par JCDecaux à la ville s’é­le­vait à… 645 000 euros par an, sous la muni­ci­pa­lité Destot de 2004 à 2014. De son côté, le groupe JCDecaux, sol­li­cité à plu­sieurs reprises, n’a pas sou­haité s’ex­pri­mer pour le moment.

Développer l’af­fi­chage libre

Plan lumière oblige, ce n’est donc pas à Grenoble que JCDecaux ins­tal­lera ses nou­veaux pan­neaux publi­ci­taires numé­riques. Un pre­mier pas dans le res­pect du 40ème enga­ge­ment de la muni­ci­pa­lité verte visant à réduire la pol­lu­tion lumi­neuse en ville.

EricPiolleMairieCreditNilsLouna014« Les res­pon­sables publics tra­di­tion­nels ont pris du retard sur les nou­velles aspi­ra­tions des habi­tants, sur les nou­velles façons de vivre et d’échanger, affirme le maire Eric Piolle. Alors que la réa­lité a évo­lué depuis long­temps, ils main­tiennent en vie les ves­tiges des Trente Glorieuses et de la société de consom­ma­tion : affi­chage publi­ci­taire, grandes sur­faces, grands pro­jets inutiles… »

Ainsi la muni­ci­pa­lité va-t-elle libé­rer l’es­pace public de 2 051 m² de publi­cité pour le rem­plir autre­ment. Avec des arbres et de nou­veaux pan­neaux. Pour rever­dir la ville, 30 à 50 arbres seront ainsi plan­tés en lieu et place d’an­ciens espaces publi­ci­taires. 160 nou­veaux pan­neaux seront éga­le­ment ins­tal­lés dans la ville, en vue de déve­lop­per l’af­fi­chage libre. Le tout, à par­tir de juillet 2015.

300 points d’af­fi­chage libre

La taille de ces nou­veaux pan­neaux sera rela­ti­ve­ment réduite puisque ceux-ci sont des­ti­nés aux pié­tons et non plus aux auto­mo­bi­listes. Ces der­niers s’a­jou­te­ront aux 160 qui existent déjà. Au total, la ville comp­tera ainsi plus de 300 points d’af­fi­chage libre, cultu­rel et citoyen.

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Pour ne pas tout mélan­ger, la muni­ci­pa­lité entend réser­ver une part des pan­neaux aux asso­cia­tions, une autre à la com­mu­ni­ca­tion cultu­relle locale (annonce de spec­tacles, concerts, expo­si­tions) et enfin, un der­nier jeu à l’ex­pres­sion citoyenne et artis­tique. Quant à la com­mu­ni­ca­tion muni­ci­pale (plan de la ville etc.), elle sub­sis­tera. Tout n’est pas encore fixé.

Dans un esprit de co-construc­tion, la ville entend, en effet, consul­ter dès jan­vier 2015 les acteurs cultu­rels (inter­ve­nants, asso­cia­tions etc.), l’i­dée étant de réflé­chir ensemble aux meilleurs lieux d’im­plan­ta­tion des nou­veaux pan­neaux. Ce nou­veau dis­po­si­tif endi­guera-t-il l’af­fi­chage sau­vage ? La muni­ci­pa­lité l’espère.

Et Éric Piolle d’a­jou­ter : « Il est temps d’aller de l’avant, et de faire émer­ger une ville plus douce et plus créa­tive. Une ville pen­sée à hau­teur d’enfant. Une ville moins agres­sive et moins stres­sante, au ser­vice de notre créa­ti­vité et de notre iden­tité. Libérer l’espace public de Grenoble de l’affichage publi­ci­taire est un pas dans cette direc­tion. »

Bientôt des hommes-sandwich ?

Comment le com­merce va-t-il réagir à Grenoble ? Verra-t-on un jour sur les trot­toirs le retour des hommes-sand­wich ? Grenoble convain­cra-t-elle d’autres villes de l’ag­glo­mé­ra­tion ? Fera-t-elle des émules ailleurs ? Difficile à dire. Quoi qu’il en soit, tous les yeux sont pour l’heure rivés sur la capi­tale des Alpes, qui devient la nou­velle ville-labo­ra­toire sans pub.

Car São Paulo qui fai­sait jus­qu’a­lors figure d’ex­cep­tion n’a fina­le­ment résisté que cinq ans avant de suc­com­ber aux sirènes de la publi­cité. Depuis 2011, le retour de l’af­fi­chage publi­ci­taire dans l’es­pace public s’é­tait opéré très pro­gres­si­ve­ment. Mais cette année, la ville a clai­re­ment cédé aux avances juteuses de JCDecaux…

Véronique Magnin

Jacques Séguéla pointe du doigt les écologistes à la mairie de Grenoble pour la suppression de l'affichage publicitaire JC Decaux - Fin de la publicité à Grenoble

A lire aussi sur Place Gre’net :

Jacques Séguéla : “Méfions-nous des cas­tra­teurs d’imaginaire !”

JCDecaux :“L’affichage sera financé par l’argent public”

Grenoble : les anti­pub affichent leur satisfaction

Gilles Lipovetsky : « C’est une mesure liberticide »

L’opposition a du mal à ava­ler la fin des suçettes Decaux

“En limi­tant la pub, nous met­trons en valeur la vie de quartier”

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Véronique Magnin

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Extinction Rébellion revendique le retrait de 400 publicités sur l'agglomération grenobloise les 28 et 29 avril
Extinction Rébellion reven­dique le retrait de 400 publi­ci­tés sur l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise les 28 et 29 avril

FLASH INFO – "En s’imposant à notre regard et à notre inconscient [...], la publicité joue un rôle majeur dans la surexploitation des ressources et Lire plus

Un panneau d'affichage en limite d'un quartier résidentiel, mais aussi près d'un axe urbain. Sera-t-il interdit par le futur Règlement Local de Publicité intercommunal ? © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Grenoble ban­nit la pub sur près de 90 % de son ter­ri­toire et les grands pan­neaux sur l’es­pace privé

FOCUS - La Ville de Grenoble a fait le point, ce vendredi 22 avril 2022, sur la mise en place du Règlement local de publicité Lire plus

Régie télégrenoble ©Télégrenoble
Les télé­vi­sions locales de la région Rhône-Alpes lancent une offre publi­ci­taire commune

  FOCUS - Après avoir traversé la période très difficile du confinement, les quatre télévisions locales de Rhône-Alpes – BFM Lyon, TV8 Mont-Blanc, TéléGrenoble et Lire plus

A Grenoble, Paysages de France lance un ultimatum à Eric Piolle. Pourqu'il retire ou s'engage à le faire, la publicité numérique des abribus.
Affichage publi­ci­taire : Paysages de France lance un ulti­ma­tum au maire de Grenoble

EN BREF - À Grenoble, la porte laissée ouverte à la publicité numérique sur les abribus  fait bondir Paysages de France. L'association a lancé un Lire plus

Extinction Rébellion a mené une action anti-pub à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Action anti-publi­cité éclair à Grenoble d’ac­ti­vistes d’Extinction Rébellion

  REPORTAGE VIDÉO - Des activistes d'Extinction Rébellion Isère ont mené une action visant à dénoncer la publicité ce samedi 16 mai à Grenoble. Jusqu'alors Lire plus

L'avenue Gabriel Péri à Saint-Martin d'Hères, exemple d'axe particulièrement fourni en affichage publicitaire. © Jules Peyron - Place Gre'net
Publicité : le nou­veau règle­ment à peine voté, Paysages de France met en demeure la Métro

  DÉCRYPTAGE - Trop de pub pour les uns, pas assez pour les autres. Le règlement intercommunal de la publicité dont vient de se doter Lire plus

Flash Info

|

28/06

15h14

|

|

28/06

9h18

|

|

27/06

15h07

|

|

27/06

11h44

|

|

27/06

11h06

|

|

27/06

10h59

|

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 36 : « Les dif­fi­cul­tés à exer­cer le métier de jour­na­liste dans cer­tains quartiers »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin