Le gen­darme du nucléaire pointe l’UJF

Le gen­darme du nucléaire pointe l’UJF

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Quid des déchets radio­ac­tifs issus du chan­tier d’assainissement de l’ex-institut de géo­lo­gie ? Pour l’Autorité de sûreté nucléaire, les risques d’exposition du public sont minimes. Mais cette radio­ac­ti­vité, aussi faible soit-elle, pose ques­tion. En termes de sécu­ri­sa­tion des lieux, mais aussi de ges­tion des déchets nucléaires.

© Véronique Serre - placegrenet.fr

Conditionnés dans des sacs et bidons, sto­ckés dans un lieu censé res­ter inac­ces­sible, ces déchets radio­ac­tifs n’au­raient jamais dû faire par­ler d’eux. © Véronique Serre – pla​ce​gre​net​.fr

Les déchets conta­mi­nés sous la Bastille, révé­lés grâce au témoi­gnage d’un ex-sala­rié, pré­sentent-ils un risque pour le public ? Ces mine­rais natu­rel­le­ment radio­ac­tifs et ces déchets tech­niques issus du chan­tier d’assainissement de l’ex-institut de géo­lo­gie de l’université Joseph-Fourier sont-ils poten­tiel­le­ment dangereux ?
Pour l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), venue ins­pec­ter les lieux le 5 février der­nier, les risques, dans le bâti­ment et alen­tour, sont minimes. « Le contrôle radio­lo­gique des locaux met en évi­dence un faible niveau de conta­mi­na­tion des trois pièces du bâti­ment* », relève ainsi l’ASN dans sa lettre de suite d’inspection, consul­table sur son site web. 
Rapport d'inspection de l'Autorité de sûreté nucléaire ASN de l'Institut Dolomieu de l'université Jospeh-Fourier UJF à Grenoble

Cliquer sur l’i­mage pour télé­char­ger le PDF du rap­port d’ins­pec­tion de l’ASN.

D’autant qu’entre la révé­la­tion de cette radio­ac­ti­vité dans Le Postillon et le constat des ins­pec­teurs, l’université Joseph-Fourier a balayé devant sa porte et notam­ment pro­cédé à l’assainissement des terres « fai­ble­ment conta­mi­nées » entou­rant le bâtiment.
Rien d’a­lar­mant pour les inspecteurs
Que risquent ceux qui empruntent le che­min menant à la Bastille ? Pas grand-chose s’ils ne se hasardent pas à l’intérieur de l’institut, même s’il ne fait mys­tère pour per­sonne que le bâti­ment est régu­liè­re­ment squatté.
Pas grand-chose s’ils ne mettent pas un pied dans la gale­rie sou­ter­raine, en théo­rie inac­ces­sible, où sont entre­po­sés les mine­rais et déchets radio­ac­tifs issus du chan­tier. Car, c’est là, en contre­bas de l’institut, que le Postillon a mesuré une irra­dia­tion « 3000 fois supé­rieure à celle que l’on retrouve en temps nor­mal ».
© Véronique Serre - placegrenet.fr

Les déchets pose d’a­bord la ques­tion de la mise en sécu­rité des lieux et de la ges­tion de ces rebuts, pas tout à fait comme les autres… © Véronique Serre – pla​ce​gre​net​.fr

Des valeurs contes­tées par le pré­sident de l’université Joseph-Fourier inter­viewé par France 3. Pour Patrick Lévy, les accu­sa­tions sont « infon­dées ». « Il s’agit d’une radio­ac­ti­vité natu­relle et sous les seuils », direc­te­ment liée à la col­lec­tion de pierres qu’abritait l’institut. 
Sur les lieux, l’ASN a retrouvé des « miné­raux natu­rel­le­ment radio­ac­tifs pré­sen­tant des taux de radio­ac­ti­vité de l’ordre de plu­sieurs cen­taines de microSieverts par heure au contact, des sacs plas­tiques ren­fer­mant des déchets tech­niques issus de l’assainissement des trois locaux (…) et la pré­sence de bidons ren­fer­mant des liquides ne pré­sen­tant pas des niveaux de radio­ac­ti­vité signi­fi­ca­tifs ».
Pour les ins­pec­teurs, rien d’alarmant. D’autant que cet entre­po­sage avait reçu l’aval de l’ASN, dans l’attente d’être éva­cué par l’Andra (Agence natio­nale pour la ges­tion des déchets radioactifs). 

Problème de sécu­ri­sa­tion des déchets

Mais la mise en sécu­rité des lieux, bâti­ment comme gale­rie, pose ques­tion. D’autant que le chan­tier d’as­sai­nis­se­ment de l’ins­ti­tut (tou­jours en cours) comme l’é­va­cua­tion des déchets (**) durent…
Le gen­darme du nucléaire tape donc du poing sur la table et demande de « faire reprendre dans les meilleurs délais les maté­riaux natu­rel­le­ment radio­ac­tifs et les déchets tech­niques sto­ckés dans la gale­rie sou­ter­raine par l’Andra ».

© Véronique Serre - placegrenet.fr

© Véronique Serre – pla​ce​gre​net​.fr

Mais le déchet nucléaire n’est pas un déchet comme un autre. Avant d’être éva­cué par l’Andra, il doit être carac­té­risé. « Pour inter­ve­nir, nous avons besoin de savoir s’ils sont plus ou moins radio­ac­tifs. Nous avons besoin de pré­ci­sions quant à la nature de ces déchets… », pré­cise-t-on à l’Andra.
Et ce tra­vail de carac­té­ri­sa­tion des déchets, ce n’est ni l’ASN, ni l’Andra qui le mène… mais un autre pres­ta­taire. Et ce n’est qu’une fois cet inven­taire ter­miné et trans­mis que l’Andra déter­mine les moda­li­tés d’intervention, ainsi que la filière de ges­tion la plus adap­tée. Bref, l’en­droit où vont atter­rir ces déchets. En atten­dant, ils sont priés de patienter.
Patricia Cerinsek 
* « Toutefois, cer­taines zones n’ont pas pu être contrô­lées (notam­ment la salle “musée”, située au pre­mier étage, et deux coffres forts fer­més) », pré­cisent les inspecteurs.
** L’UJF est dans l’at­tente d’un rap­port de la société de pres­ta­tion de ser­vices D & S pour que l’ANDRA puisse, ensuite, pro­cé­der à l’é­va­cua­tion des déchets et mine­rais radioactifs.
A lire aussi sur Place Gre’net :
Des déchets radio­ac­tifs sous la Bastille
CEA : « Des gens ont pu être conta­mi­nés avant »
Salarié irra­dié sur le site du CEA : qui dit vrai ?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les opposants à la reprise du GHM redoutent une "casse sociale" suite à la divulgation d'un courriel
Les oppo­sants à la reprise du GHM redoutent une « casse sociale » suite à la divul­ga­tion d’un courriel

  FOCUS - Les opposants à la reprise du Groupe hospitalier mutualiste par Doctegestio (aujourd'hui Avec) craignent une "casse sociale". Et en veulent pour preuve Lire plus

Les forêts sont devenues des "poubelles dégueulasses", dénonce une association iséroise
Les forêts sont deve­nues des « pou­belles dégueu­lasses », dénonce une asso­cia­tion iséroise

  EN BREF - Le président de l'association J'm'attaque au stock de déchets plastiques a profité d'une opération de ramassage organisée le 20 février 2021 Lire plus

Plus de 7 tonnes de déchets ramassées à l'occasion de la campagne Mountain Days 2020
Plus de 7 tonnes de déchets ramas­sées à l’oc­ca­sion de la cam­pagne Mountain Days 2020

  FLASH INFO — Pas moins de 7,5 tonnes de déchets collectés. Tel est le bilan de l'opération Mountain Days 2020, organisée par l'association Mountain Lire plus

Nouvelle opé­ra­tion de col­lecte de tex­tiles de la Métropole jus­qu’au 13 décembre

  FLASH INFO – Nouvelle opération de collecte de textiles sur le territoire métropolitain. Malgré les mesures de reconfinement, la Métropole de Grenoble a en Lire plus

Queyranne et Foriaso
L’Ades dénonce un “gros men­songe” remon­tant à la genèse de Clinatec

CLINATEC ÉPISODE 4 - Y a-t-il eu tromperie pour favoriser, en novembre 2009, l’engagement financier et partenarial de la Ville de Grenoble avec le centre de Lire plus

Campus de Saint-Martin-d'Hères en hiver. © Université de Grenoble
L’UJF, n°1 des uni­ver­si­tés fran­çaises au GreenMetric

EN BREF - L'Université Joseph-Fourier (UJF) de Grenoble arrive en tête du podium français pour sa politique de développement durable. Elle vient en effet d'être Lire plus

Flash Info

|

18/05

8h02

|

|

16/05

16h29

|

|

16/05

15h22

|

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

|

10/05

17h19

|

|

10/05

12h06

|

|

10/05

10h08

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 31 : « Le bur­kini tou­jours à la une de l’ac­tua­lité à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin