Actualité

Procès en appel du « tueur de DRH » à Grenoble : condamné de nou­veau à per­pé­tuité, Gabriel Fortin se pour­voit en cassation

Procès en appel du « tueur de DRH » à Grenoble : condamné de nou­veau à per­pé­tuité, Gabriel Fortin se pour­voit en cassation

EN BREF – Jugé en appel depuis le 13 mai 2024, à Grenoble, Gabriel Fortin, sur­nommé « le tueur de DRH », a été condamné, mardi 28 mai 2024, à la réclu­sion cri­mi­nelle à per­pé­tuité assor­tie d’une période de sûreté de 22 ans. La cour d’as­sises de l’Isère a ainsi confirmé la peine pro­non­cée en pre­mière ins­tance à l’en­contre de l’an­cien ingé­nieur de 49 ans, reconnu cou­pable de trois assas­si­nats et d’une ten­ta­tive d’as­sas­si­nat, com­mis en 2021 dans le Haut-Rhin, la Drôme et l’Ardèche. Mais l’ac­cusé a annoncé dès le len­de­main se pour­voir en cassation.

Un ver­dict sans sur­prise, conforme aux réqui­si­tions de l’a­vo­cat géné­ral et iden­tique à celui pro­noncé en pre­mière ins­tance, le 28 juin 2023, à Valence. Après plus de deux semaines d’au­dience, la cour d’as­sises de l’Isère a condamné, mardi 28 mai 2024, Gabriel Fortin, sur­nommé « le tueur de DRH », à la réclu­sion cri­mi­nelle à per­pé­tuité assor­tie d’une période de sûreté de 22 ans.

"Tueur de DRH" : perpétuité confirmée en appel pour Gabriel Fortin

La cour d’as­sises de l’Isère a condamné Gabriel Fortin à la réclu­sion cri­mi­nelle à per­pé­tuité assor­tie d’une période de sûreté de 22 ans, confir­mant la peine pro­non­cée en pre­mière ins­tance. © Manuel Pavard – Place Gre’net

L’ancien ingé­nieur de 49 ans a donc été reconnu de nou­veau cou­pable des assas­si­nats d’Estelle Luce, Géraldine Caclin – toutes deux DRH – et Patricia Pasquion, conseillère Pôle Emploi, ainsi que de la ten­ta­tive d’as­sas­si­nat de Bertrand Meichel, lui aussi DRH. Des crimes com­mis en juin 2021, lors d’un périple meur­trier de 48 heures entre le Haut-Rhin, la Drôme et l’Ardèche.

L’accusé a refusé de com­pa­raître devant la cour

Comme leurs homo­logues de la cour d’as­sises de la Drôme, les jurés gre­no­blois ont retenu l’al­té­ra­tion du dis­cer­ne­ment mais ont là encore écarté la dimi­nu­tion auto­ma­tique de peine, sui­vant sur ce point la demande de l’a­vo­cat géné­ral. Gabriel Fortin, qui a refusé de s’ex­pri­mer et de com­pa­raître devant la cour tout au long de l’au­dience, était une nou­velle fois absent du box des accu­sés à l’é­noncé du jugement.

Si les par­ties civiles ont affi­ché leur sou­la­ge­ment en voyant sa condam­na­tion à per­pé­tuité confir­mée, celles-ci n’en ont tou­te­fois pas encore fini avec la pro­cé­dure. L’accusé a en effet décidé, dès le len­de­main du ver­dict, mer­credi 29 mai, de for­mer un pour­voi en cas­sa­tion. Un choix qu’a­vaient déjà évo­qué la veille ses avo­cats, Me Bertrand Sayn et et Me André Buffart.

Le pour­voi en cas­sa­tion, « ultime pro­vo­ca­tion » de Gabriel Fortin

L’annonce n’a pas sur­pris les par­ties civiles, a réagi le jour même Me Hervé Gerbi, avo­cat des sœurs de Patricia Pasquion. « La célé­rité de ce pour­voi, quelques heures à peine après sa condam­na­tion, démontre que le scé­na­rio était ruminé par lui depuis long­temps », a‑t-il estimé. Pour lui, « Gabriel Fortin épui­sera toutes les voies de droit pos­sibles ».

Me Hervé Gerbi, avo­cat des par­ties civiles, a qua­li­fié le pour­voi en cas­sa­tion de Gabriel Fortin « d’ul­time pro­vo­ca­tion ». © Manuel Pavard – Place Gre’net

Me Gerbi a ainsi évo­qué une « ultime pro­vo­ca­tion » et une « fuite en avant » de la part de l’ex-ingé­nieur. Et l’a­vo­cat de conclure : « Tout cela démontre à la fois com­bien la déci­sion ren­due était jus­ti­fiée et néces­saire à la pro­tec­tion de tous mais inter­roge encore sur les limites de la loi et l’impossibilité d’une per­pé­tuité réelle sur ce type de crimes en série. »

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Affaire du « tueur de DRH » : le pro­cès en appel de Gabriel Fortin se tien­dra en mai 2024 à Grenoble

FLASH INFO - Gabriel Fortin, surnommé le "tueur de DRH", sera jugé en appel du 13 au 28 mai 2024 à Grenoble. En première instance, Lire plus

Meurtre de Maëlys : Nordahl Lelandais condamné à la réclu­sion cri­mi­nelle à per­pé­tuité assor­tie d’une période de sûreté de 22 ans

REPORTAGE - Après trois semaines d'audience et près de sept heures de délibéré, la cour d'assises de l'Isère a condamné, ce vendredi 18 février 2022, Lire plus

Viols, zoo­phi­lie, sévices sur des ani­maux : l’ac­cusé condamné à la réclu­sion cri­mi­nelle à per­pé­tuité par les assises de l’Isère

REPORTAGE - Jugé depuis lundi 6 novembre 2023 devant la cour d'assises de l'Isère, un homme de 34 ans a été condamné, vendredi 10 novembre, Lire plus

Perron de l'hôtel de police de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Affaire du « vio­leur à la trot­ti­nette » : le par­quet de Grenoble ouvre une infor­ma­tion judiciaire

FLASH INFO - Le parquet a ouvert une information judiciaire, vendredi 29 mars 2024, dans l'affaire dite du "violeur à la trottinette", qui sévit dans Lire plus

Assassinat dans une sta­tion de lavage à Grenoble : 20 ans de pri­son pour le tireur, 10 et 15 ans pour ses pré­su­més complices

FOCUS - Trois hommes comparaissaient depuis lundi 4 mars 2024 devant la cour d'assises de l'Isère pour l'assassinat de Mohamed Ghazi, 35 ans, froidement abattu Lire plus

Cour d'assises du palais de justice de Grenoble. ©Manon Heckmann - Placegrenet.fr
Grenoble : le pro­fes­seur de vio­lon, condamné à douze ans de réclu­sion cri­mi­nelle pour viols, se pour­voit en cassation

FOCUS - La cour d'assises de l'Isère a condamné, ce vendredi 25 novembre 2022, le professeur de violon Philippe Clément à 12 ans de réclusion Lire plus

Flash Info

|

19/06

17h16

|

|

19/06

11h28

|

|

19/06

8h08

|

|

18/06

21h58

|

|

18/06

14h24

|

|

18/06

10h25

|

|

14/06

8h26

|

|

13/06

18h43

|

|

13/06

16h07

|

|

13/06

15h43

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : Des élec­tions légis­la­tives… sous le signe de la confusion ?

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : L’affaire Piolle-Martin sur fond de dissolution

Politique| Hugo Prévost, can­di­dat Nouveau Front popu­laire sur la pre­mière cir­cons­crip­tion de l’Isère : « une démons­tra­tion de force républicaine »

Agenda

Je partage !