Européennes 2024 : « Ils ne nous feront pas taire », lancent Manon Aubry et Mathilde Panot, au mee­ting LFI de Grenoble

Européennes 2024 : « Ils ne nous feront pas taire », lancent Manon Aubry et Mathilde Panot, au mee­ting LFI de Grenoble

REPORTAGE – La France insou­mise a réuni près d’un mil­lier de per­sonnes à Alpexpo, pour son mee­ting gre­no­blois des euro­péennes, mardi 30 avril 2024, en pré­sence de sa tête de liste Manon Aubry. Avant la can­di­date, Mathilde Panot, pré­si­dente du groupe LFI à l’Assemblée natio­nale, a elle aussi été accla­mée par le public après son audi­tion, le jour même, par la police judi­ciaire, pour « apo­lo­gie du ter­ro­risme ». Les deux mili­tantes ont ainsi, comme l’en­semble des inter­ve­nants, vive­ment dénoncé la répres­sion à leur encontre, appe­lant par ailleurs à sanc­tion­ner Emmanuel Macron le 9 juin.

Ils étaient sou­vent jugés un peu en retrait, à la traîne dans les son­dages, dis­tan­cés à gauche par Raphaël Glucksmann… Pourtant, c’est dans une ambiance et devant une affluence rap­pe­lant les plus belles heures de leurs pré­cé­dentes cam­pagnes que les insou­mis ont tenu leur mee­ting pour les euro­péennes, mardi 30 avril 2024 au soir, à Grenoble. Quelque 1 000 per­sonnes se sont ainsi mas­sées dans les tra­vées d’Alpexpo pour écou­ter Manon Aubry, Mathilde Panot et les autres intervenants.

Les 500 places de la salle prin­ci­pale ayant été vite prises d’as­saut, La France insou­mise a même dû ouvrir en urgence deux salles sup­plé­men­taires, où ses sym­pa­thi­sants ont dû suivre les prises de parole sur écran géant. Et dire qu’a­vant le mee­ting, cer­tains membres de l’Union popu­laire crai­gnaient d’a­voir choisi un lieu trop grand, confiait après coup un mili­tant LFI…

« Jamais je n’au­rais cru assis­ter à une telle dérive »

Comment expli­quer ce suc­cès ? Simple baroud d’hon­neur ou, au contraire, véri­table envol de la liste conduite par Manon Aubry ? S’il est encore trop tôt pour le déter­mi­ner, le contexte répres­sif actuel envers La France insou­mise pour­rait bien para­doxa­le­ment doper sa cam­pagne, à un peu plus d’un mois des élec­tions euro­péennes du 9 juin. En cause, l’au­di­tion, le jour même, de Mathilde Panot et Rima Hassan, pour « apo­lo­gie du terrorisme ».

Grenoble : Manon Aubry et Mathilde Panot acclamées au meeting

Manon Aubry entou­rée d’autres can­di­dats de la liste LFI pour les euro­péennes, lors du mee­ting à Alpexpo, mardi 30 avril 2024. © Manuel Pavard – Place Gre’net

À l’ins­tar de la mili­tante franco-pales­ti­nienne, can­di­date en sep­tième posi­tion sur la liste insou­mise, la pré­si­dente du groupe LFI à l’Assemblée natio­nale a ainsi été enten­due par la police judi­ciaire, quelques heures avant sa par­ti­ci­pa­tion au mee­ting gre­no­blois. Ceci dans le cadre d’en­quêtes ouvertes après leurs pro­pos sur l’at­taque du Hamas du 7 octobre et la guerre dans la bande de Gaza.

Militants, élus, can­di­dats… Tous sont appa­rus gal­va­ni­sés et sou­dés face à l’ad­ver­sité, sur­fant sur cet évè­ne­ment pour railler l’au­to­ri­ta­risme du pou­voir vis-à-vis du mou­ve­ment de soli­da­rité avec les Palestiniens. Tour à tour, Élisa Martin, dépu­tée LFI de l’Isère, ainsi qu’Arash Saeidi (6e sur la liste) et Damien Carême (8e), trans­fuges res­pec­tifs de Génération.s et d’EELV, ont exprimé leur « colère » à la tribune.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 64 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Une réflexion sur « Européennes 2024 : « Ils ne nous feront pas taire », lancent Manon Aubry et Mathilde Panot, au mee­ting LFI de Grenoble »

  1. sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Manon Aubry, tête de liste pour l’Union popu­laire de la France insou­mise, en mee­ting à Grenoble

FLASH INFO - Après le meeting du Parti animaliste et sa tête de liste Hélène Thouy samedi 27 avril, puis celui du Parti socialiste et Lire plus

Raphaël Glucksmann, tête de liste PS - Place Publique pour les élections européennes 2024, tenait un meeting lundi 29 avril à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Pour Raphaël Glucksmann en mee­ting à Grenoble, « il n’y a pas que deux options ! » pour les euro­péennes 2024

REPORTAGE VIDÉO - Raphaël Glucksmann, eurodéputé et candidat Place publique - Parti socialiste aux élections européennes était en Isère lundi 29 avril 2024 et notamment Lire plus

Européennes 2024 : en mee­ting à Grenoble, le Parti ani­ma­liste veut « inté­grer les ani­maux dans le champ de nos réflexions »

FOCUS - Le Parti animaliste a organisé son second meeting pour les élections européennes, samedi 27 avril 2024, à la salle Anna-Politkovskaïa, à Grenoble, devant Lire plus

Européennes 2024 : en visite à Voreppe, Jean-Lin Lacapelle, porte-parole du RN, veut la vic­toire « la plus large possible »

FOCUS - Jean-Lin Lacapelle, eurodéputé et porte-parole du Rassemblement national, s'est rendu à Voreppe, samedi 27 avril 2024, à un mois et demi des élections Lire plus

Élue présidente du Modem Isère, Anne-Sophie Chardon se tourne vers la campagne des élections européennes
Élue pré­si­dente du Modem Isère, Anne-Sophie Chardon se tourne vers la cam­pagne des européennes

FLASH INFO - Le Modem (pour Mouvement démocrate) de l'Isère a procédé au renouvellement de ses instances du samedi 9 au lundi 11 mars 2024. Lire plus

La députée de l'Isère Élisa Martin lors de la manifestation de soutien au peuple palestinien du 27 janvier 2024. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Élisa Martin, dépu­tée LFI-Nupes de l’Isère : « Les riches, les [pro – ]éco­cides et les racistes, eux, vont aller voter ! »

FOCUS - Élisa Martin, députée LFI-Nupes de la 3e circonscription de l'Isère et membre de la Commission des lois, a exposé son analyse de l'actualité Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !