Nouveaux heurts sur le campus entre organisations de droite et de gauche, qui s'accusent mutuellement de violence

Nouveaux heurts sur le cam­pus entre syn­di­cats de droite et de gauche, qui s’ac­cusent mutuel­le­ment de violence

Nouveaux heurts sur le cam­pus entre syn­di­cats de droite et de gauche, qui s’ac­cusent mutuel­le­ment de violence

FOCUS - Des heurts ont accompagné une conférence organisée par le syndicat étudiant de droite Uni sur le campus de Saint-Martin-d'Hères jeudi 28 mars 2024, occasionnant une contre-manifestation des organisations de gauche Unef et UEG. La conférence a finalement été annulée, alors que les deux camps s'accusaient mutuellement de violence, présentant chacun deux versions de faits bien différentes.

[Article publié le 29 mars 2024 à 15 h 25 et mis à jour à 17 h 44 avec réaction de l'UGA en encadré] Le campus de Saint-Martin-d'Hères a (de nouveau) fait l'objet de heurts jeudi 28 mars 2024 au soir, sur fond de confrontation entre les syndicats étudiants de gauche Unef et UEG et l'organisation syndicale étudiante de droite Uni. Alors que cette dernière organisait une conférence sur le métier d'avocat en présence de Fabien Rajon, des militants opéraient un "contre-rassemblement" dans le but d'obtenir l'annulation du rendez-vous.

Heurts entre étudiants de droite et de gauche sur le campus, capture d'une vidéo diffusée par l'Uni. Les organisations s'accusent mutuellement de violence. © Uni Grenoble

Heurts entre étudiants de droite et de gauche sur le campus, capture d'une vidéo diffusée par l'Uni. Les organisations s'accusent mutuellement de violence. © Uni Grenoble

Les organisations de gauche accusent l'Uni de "récupération des faits divers à des fins racistes". "Ils ont fait venir un avocat qui est aussi une figure politique, et qui a travaillé sur des affaires du type les attentas de Nice, avec une instrumentalisation assez évidente des faits divers pour ensuite imposer des thèses xénophobes et racistes", affirme Robinson Rossi, de l'UEG. Pour qui l'événement rentrait dans une stratégie de "banaliser l'extrême droite".

Des heurts sur le campus

Mais le contre-rassemblement a rapidement dégénéré, avec deux versions qui s'affrontent. Ainsi, sur les réseaux sociaux et auprès de Place Gre'net, l'Uni accuse les militants de gauche d'avoir voulu forcer les portes de l'amphithéâtre où se déroulait la conférence, puis d'avoir gazé et frappé les militants de l'Uni qui tentaient de les en empêcher. "Un de nos militants a reçu un coup de genou et a été assommé pendant plusieurs minutes", décrit Yvenn Le Coz, délégué Uni Grenoble.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 73 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Florent Mathieu

Auteur

4 réflexions sur « Nouveaux heurts sur le cam­pus entre syn­di­cats de droite et de gauche, qui s’ac­cusent mutuel­le­ment de violence »

  1. L’UNEF Grenoble c’est quelques étu­diants poli­ti­sés à l’ex­trême gauche. La pré­si­dente uti­lise un porte-voix du NPA.

    sep article
  2. Chez les « poli­tiques » , la haine a natu­rel­le­ment cédé la place à l” hypocrisie.
    NB : L” heure est alors au par­tage du gâteau.

    sep article
  3. Le par­tage radi­cal, gauche-droite conduit à la dés­in­té­gra­tion de la société. (Les par­tis poli­tiques nous montrent la voie).
    N” étant que dans la pré­ten­tion de déte­nir la vérité, l” arme insi­dieuse la haine conduit à traf­fi­quer les faits et gestes.

    NB : Ce com­por­te­ment n” est pas éton­nant sur un cam­pus, lieu de naissnce des petits chefs …

    sep article
  4. Tu ne penses pas comme moi, je te détruit…
    Et la liberté d’ex­pres­sion ? Pauvres gamins incultes, manipulés!!!

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'entrée principale de Sciences PO Grenoble bloquée par des étudiants pour dénoncer le projet de réforme des retraites. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réforme des retraites : blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat Uni réagit, les blo­queurs répliquent

FOCUS - Depuis le mardi 31 janvier 2023, des étudiants de Sciences Po Grenoble appuyés par plusieurs syndicats bloquent l'entrée de leur établissement pour dénoncer Lire plus

Les Jeunes socialistes de l'Isère dénoncent "l'homophobie et la transphobie" du syndicat Uni Grenoble, qui persiste et signe
Les Jeunes Socialistes de l’Isère dénoncent « l’ho­mo­pho­bie et la trans­pho­bie » du syn­di­cat Uni, qui per­siste et signe

FOCUS - Après Isère émancipation lycéenne, c'est au tour des Jeunes Socialistes de l'Isère de fustiger la position du syndicat étudiant de droite Uni concernant Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF 57: "La condamnation d'Éric Piolle"
Chronique Place Gre’net – RCF 29 : « Retour sur l’a­gres­sion des mili­tants du syn­di­cat Uni à Grenoble »

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

L'Uni dénonce le "laxisme" de la justice après la condamnation à des TIG pour les agresseurs de ses militants
Grenoble : trois mili­tants du syn­di­cat étu­diant Uni agres­sés en centre-ville aux cris de « sales fachos »

FIL INFO - Trois militants de l'Union nationale inter-universitaire (Uni), syndicat étudiant de droite, ont été agressés dans la nuit du 19 au 20 avril Lire plus

L'Union des étudiants de Grenoble dénonce la hausse des loyers annoncée dans les résidences étudiantes
L’Union des étu­diants de Grenoble dénonce la hausse des loyers annon­cée dans les rési­dences étudiantes

FLASH INFO - "Nous ne payerons pas." Tel est le message que l'Union étudiante de Grenoble a écrit sur une banderole déployée sur la façade Lire plus

Un nouveau rassemblement était organisé le 8 mars 2024 devant Sciences Po Grenoble en soutien à l'équipe d'entretien. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Sciences Po Grenoble : les syn­di­cats pro­fes­sion­nels appellent à la grève en sou­tien à l’équipe d’entretien

FLASH INFO - Les syndicats professionnels de Sciences Po Grenoble appellent à la grève le 12 mars 2024, en soutien à l’équipe d’entretien qui dénonce Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !