Actualité

Signature du Contrat de ville 2024-2030, pour définir les orientations de la Politique de la ville en métropole grenobloise

Nouveau contrat de ville fixant les orien­ta­tions dans la métro­pole grenobloise

Nouveau contrat de ville fixant les orien­ta­tions dans la métro­pole grenobloise

FOCUS - Les Villes de Grenoble, Fontaine, Échirolles, Pont-de-Claix et Saint-Martin-d'Hères ont signé le contrat de ville 2024-2030 avec la Métropole de Grenoble et la préfecture de l'Isère, mardi 26 mars 2024. Un document qui définit des objectifs comme la mise en œuvre de la Politique de la ville sur les dix quartiers prioritaires que compte le territoire métropolitain.

"Une solidarité réaffirmée avec les quartiers Politique de la ville". C'est ainsi que la Métropole de Grenoble, la préfecture de l'Isère et l'Agence nationale de la cohésion des territoires présentent le contrat de ville 2024-2030, signé à Saint-Martin-d'Hères mardi 26 mars 2024. Le document "définit les objectifs et les modalités de mise en œuvre de la Politique de la ville sur le territoire de la Métropole pour la période 2024-2030", explique l'intercommunalité.

Christophe Ferrari et Louis Laugier lors de la signature du Contrat de ville 2024-2030 mardi 26 mars 2024. © Clara Goubault - Métropole de Grenoble

Christophe Ferrari et Louis Laugier lors de la signature du contrat de ville 2024-2030, mardi 26 mars 2024. © Clara Goubault - Métropole de Grenoble

Cérémonie très officielle, la signature du contrat de ville a réuni à L'Heure bleue le préfet de l'Isère Louis Laugier, le président de la Métropole et maire de Pont-de-Claix Christophe Ferrari, la maire d'Échirolles Amandine Demore, le maire de Fontaine Franck Longo, le maire de Saint-Martin-d'Hères David Queiros et le maire de Grenoble Éric Piolle. Soit les élus des communes concernées par des quartiers prioritaires Politique de la ville en région grenobloise (voir encadré).

Un contrat de ville "co-construit avec les habitants"

"Le contrat de ville 2024-2030 a été élaboré par la Métropole et l’État, en partenariat avec les communes concernées, ainsi qu’avec l’ensemble des acteurs de la Politique de la ville:  associations, habitants, collectivités, institutions et bailleurs sociaux", indique la Métropole de Grenoble. Le document dresse une "carte d'identité" pour chaque territoire, en détaillant des enjeux et des objectifs identifiés au niveau ultra-local.

Le quartier Politique de la ville Essarts-Surieux d'Échirolles, © Échirolles

Le quartier Politique de la ville Essarts-Surieux d'Échirolles, © Échirolles

L'élaboration du contrat de ville s'est notamment inspirée de la concertation "Quartiers 2030: vos projets pour les quartiers", lancée du mois de mai au 31 octobre 2023. "Les citoyens pouvaient soit se rendre aux rencontres tenues dans les différents quartiers, soit répondre aux questions directement en ligne via une plateforme", rappelle la Métropole. Ce non sans vanter "une démarche de co-construction avec les habitants, les associations, les acteurs institutionnels et économiques".

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 53 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Florent Mathieu

Auteur

Une réflexion sur « Nouveau contrat de ville fixant les orien­ta­tions dans la métro­pole grenobloise »

  1. Dans sa lutte contre les dis­cri­mi­na­tions, est-ce que la métro­pole pré­voit que les Grenoblois cessent d’être dis­cri­mi­nés par une poli­tique aveu­glé­ment idéo­lo­gique qui détruit leurs quar­tiers et leur ville ?

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

De gauche à droite : Corinne Gautherin, directrice départementale Emploi, travail et solidarité auprès du préfet de l'Isère, Laurent Prévost, préfet de l'Isère, Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole et Barbara Schuman, présidente de la Mission locale de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Politique de la ville : la Métropole de Grenoble label­li­sée Cités de l’emploi va dis­po­ser de 100 000 euros pour quatre quar­tiers prioritaires

FOCUS - Des demandeurs d’emploi féminins résidant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) de la métropole de Grenoble participaient, ce mardi Lire plus

Des mesures supplémentaires pour les quartiers politique de la ville en Isère
Des mesures sup­plé­men­taires pour les quar­tiers poli­tique de la ville en Isère

  FLASH INFO — 3,3 milliards d'euros sur deux ans (dont 1,1 milliard issu du plan France relance) pour les quartiers politique de la ville. Lire plus

Quartiers poli­tique de la ville : l’Etat fixe ses orien­ta­tions aux asso­cia­tions iséroises

  FOCUS - Les associations iséroises de travail social étaient conviées à la préfecture de l'Isère le 12 septembre dernier, à l'invitation de la sous-préfète Lire plus

Le quartier Mistral-Lys rouge
Politique de la ville : et si nous reve­nions aux fondamentaux !

TRIBUNE LIBRE - Après les annonces d'Emmanuel Macron concernant les banlieues, de nombreuses réactions se sont fait entendre. Claude Jacquier, directeur de recherche honoraire au Lire plus

Flash Info

|

12/04

14h06

|

|

12/04

13h33

|

|

11/04

12h01

|

|

10/04

19h58

|

|

10/04

16h43

|

|

09/04

16h21

|

|

09/04

15h20

|

|

09/04

10h46

|

|

08/04

22h04

|

|

08/04

11h54

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : Les stages en immer­sion d’Éric Piolle

Société| « Violeur à la trot­ti­nette » à Grenoble : le sus­pect mis en exa­men et placé en déten­tion provisoire

Culture| Plus de 120 œuvres de Joan Miró à décou­vrir au Musée de Grenoble du 20 avril au 21 juillet 2024

Agenda

Je partage !