Grenoble : 18 mois avec sur­sis et relaxe requis pour les deux gen­darmes jugés pour l’ac­ci­dent mor­tel causé par leur col­lègue ivre

Grenoble : 18 mois avec sur­sis et relaxe requis pour les deux gen­darmes jugés pour l’ac­ci­dent mor­tel causé par leur col­lègue ivre

FOCUS - Deux gendarmes isérois étaient jugés2l'un deux étant absent à l'audience ce mardi 17 octobre 2023 devant le tribunal correctionnel de Grenoble, pour avoir laissé leur collègue ivre prendre le volant et provoquer un accident ayant entraîné la mort d'un couple de retraités, en février 2019, à Bourgoin-Jallieu. Ce sont les enfants des victimes qui avaient déposé plainte contre les deux militaires, respectivement pour "homicide involontaire" et "non-empêchement de délit". Le parquet a requis 18 mois de prison avec sursis à l'encontre du premier prévenu mais a demandé en revanche la relaxe pour le second. Le jugement a été mis en délibéré au 14 novembre prochain.

"2,54 grammes d'alcool, 18 pintes, cinq camarades." Des chiffres qui illustrent, pour Me Hervé Gerbi, avocat des parties civiles, la "violence" des faits survenus le 26 février 2019, à Bourgoin-Jallieu. "Il n'y a peut-être pas seulement une faute morale, mais aussi une faute pénale", ajoute-t-il. C'est à cette question que devait répondre le tribunal correctionnel de Grenoble, mardi 17 octobre 2023, en jugeant deux gendarmes pour avoir laissé leur collègue ivre prendre le volant et causer la mort, dans un accident, d'un couple de retraités isérois.

Accident mortel : relaxe et sursis requis pour les gendarmes isérois

Me Hervé Gerbi aux côtés d'Olivier Duron, l'un des quatre enfants des deux retraités tués, à l'origine de la plainte contre les deux collègues du gendarme conducteur. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Un dossier "difficile et complexe", souligne le procureur de la République Éric Vaillant, répétant à plusieurs reprises ce dernier adjectif lors de son réquisitoire. Car celui-ci se divise en deux affaires. D'abord celle concernant Loïc D., conducteur du véhicule impliqué. Ce jour-là, le gendarme avait quitté le Village des marques de Villefontaine, vers 19 heures, après avoir passé l'après-midi à boire dans un bistrot, avec quatre autres gendarmes.

Le conducteur jugé et condamné en comparution immédiate

À bord de sa voiture, son collègue Johan L. et leurs deux enfants respectifs. Moins de dix minutes après leur départ, sa puissante Hyundai, dont la vitesse était "largement excessive" d'après les témoignages rapportés par la présidente du tribunal, avait violemment percuté par l'arrière la Dacia de Geneviève et Florencio Duron, à l'arrêt dans des embouteillages. Les deux retraités, âgés de 69 et 71 ans, étaient décédés sur le coup.

Accident mortel : relaxe et sursis requis pour les gendarmes isérois

La voiture du couple Duron a été broyée dans le choc, percutée par l'arrière par la Hyundai de Loïc D., contrôlé avec 2,54 g/L d'alcool. DR

Contrôlé avec un taux d'alcoolémie de 2,54 grammes par litre de sang, Loïc D. a été jugé en comparution immédiate, le 28 février 2019, et condamné pour "homicide involontaire avec circonstances aggravantes" à trois ans de prison dont 18 mois avec sursis, par le tribunal correctionnel de Bourgoin-Jallieu. Mais pour les enfants du couple Duron, le conducteur, sorti de prison en septembre 2019, n'est pas le seul responsable de la mort de leurs parents.

Olivier Duron - le seul présent à l'audience -, sa sœur et ses deux frères ont ainsi déposé plainte, en se constituant parties civiles, en avril 2019, contre les quatre autres gendarmes, coupables selon eux de ne pas avoir empêché leur collègue de prendre le volant, malgré son état d'ébriété manifeste. Si un non-lieu a été rendu pour deux d'entre eux, au terme de l'instruction, les deux autres étaient convoqués devant le tribunal correctionnel ce mardi 17 octobre.

Un gendarme absent car il n'avait "pas les moyens financiers" de venir

Le passager du véhicule, Johan L., 40 ans, est poursuivi pour "homicide involontaire", tandis que Willy S., 45 ans, est prévenu de "non-empêchement de délit". Mais le premier nommé était absent à l'audience. Résidant désormais en Guadeloupe, Johan L. est en arrêt de travail longue durée et n'avait "pas les moyens financiers" de se rendre à Grenoble, explique son avocate Me Amélie Larquier.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 72 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Accident mor­tel à Bourgoin-Jallieu : deux gen­darmes jugés pour avoir laissé leur col­lègue prendre le volant alcoolisé

FOCUS - Deux gendarmes isérois comparaîtront, mardi 17 octobre 2023, devant le tribunal correctionnel de Grenoble, pour "homicide involontaire" et "non-empêchement de délit". Ils sont Lire plus

La commission médicale du Groupement hospitalier de territoire Alpes-Dauphiné élit son premier président
Accident à Seyssinet-Pariset : un ado­les­cent de 15 ans décédé, le conduc­teur mis en exa­men et incarcéré

EN BREF - Un adolescent de 15 ans est décédé des suites de ses blessures, mercredi 19 juillet 2023, tandis qu'un autre passager, âgé de 14 Lire plus

L’avocate gre­no­bloise Fanny Marion décé­dée dans un acci­dent de moto en Italie

FLASH INFO - Me Fanny Marion, avocate grenobloise de 31 ans, est décédée dans un accident de moto à Venise, en Italie, lundi 28 août Lire plus

Un accident est survenu lors du rodéo dans la nuit du 29 mai dernier. © Ahmed Lahcine
Sécurité rou­tière en Isère : les prio­ri­tés pour réduire l’ac­ci­den­ta­lité fixées jus­qu’en 2027

FOCUS - En visite en Isère vendredi 7 avril 2023, Florence Guillaume, déléguée interministérielle à la sécurité routière, a signé à Grenoble, avec le préfet Lire plus

Prés de 200 personnes ont participé à une marche blanche entre le quartier Mistral et le pont de Catane en mémoire de Fatih et Adam. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : marche blanche pour Fatih et Adam morts en 2019 dans un acci­dent de scoo­ter en fuyant la police

REPORTAGE  - Près de 200 personnes ont participé à une marche blanche entre le quartier Mistral et le pont de Catane, en mémoire de Fatih Lire plus

Accident de car du 4 mars 2023. Source : mairie de Corps Crédit : Mairie de Corps
Grave acci­dent de car à Corps : trois adultes hos­pi­ta­li­sés mais les 40 enfants de retour chez eux

EN BREF - Un car transportant quarante six personnes a effectué une sortie de route au niveau de la commune de Corps sur la RN Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !