Le Département et la Métropole inau­gurent la nou­velle salle de découpe de l’Abattoir de Grenoble

Le Département et la Métropole inau­gurent la nou­velle salle de découpe de l’Abattoir de Grenoble

EN BREF – Le Département de l’Isère, la pré­fec­ture et Grenoble Alpes Métropole ont inau­guré la nou­velle salle de découpe de l’Abattoir de Grenoble. L’occasion pour la col­lec­ti­vité et l’in­ter­com­mu­na­lité de mettre en avant leur sou­tien aux éle­veurs et de prô­ner la consom­ma­tion d’une viande locale de qua­lité, tout en s’op­po­sant à ceux qui « parlent d’abolir la viande de notre assiette ».

Le Départementla pré­fec­ture de l’Isère et Grenoble Alpes Métropole ont inau­guré, jeudi 5 octobre 2023, la nou­velle salle de découpe de l’Abattoir de Grenoble, situé au Fontanil-Cornillon. Une salle qui apporte « une nou­velle pres­ta­tion de qua­lité », décrivent les trois par­te­naires par voie de com­mu­ni­qué, en consi­dé­rant qu’elle repré­sente « un plus pour rendre tou­jours plus attrac­tif cet équi­pe­ment, et avec lui les cir­cuits courts ».

Entrée de l'Abattoir de Grenoble situé au Fontanil-Cornillon. © Google Maps

Entrée de l’Abattoir de Grenoble situé au Fontanil-Cornillon. © Google Maps

Avec la nou­velle salle de découpe, « les éle­veurs peuvent [désor­mais] repar­tir, s’ils le sou­haitent, avec des pièces de bou­che­rie décou­pées fine­ment », indiquent-ils encore. Non sans affi­cher une forte ambi­tion pour l’ins­tal­la­tion : « Si l’abattoir compte déjà plus de 600 clients, avec plus de 86 % des ani­maux abat­tus éle­vés en Isère, et 90 % des car­casses ven­dues par les clients de l’ABAG [abat­toir de Grenoble, ndlr] en cir­cuits de proxi­mité, il veut viser tou­jours plus haut ».

Dans le détail, la nou­velle salle de découpe s’é­tend sur 750 m², avec une pièce dédiée à la découpe, une salle de trans­for­ma­tion, deux lave­ries, quatre chambres froides, des espaces de sto­ckage, une zone de mise en quar­tier, plus des locaux sociaux et une salle de for­ma­tion des bou­chers. Le coût de 1,2 mil­lion d’eu­ros des tra­vaux a été pris en charge par le Syndicat mixte Alpes abat­tage1qui regroupe le Département de l’Isère, la Métropole de Grenoble, le Grésivaudan, le Pays voi­ron­nais et le Massif du Vercors. à hau­teur de 800 000 euros, et par l’État à hau­teur de 400 000 euros.

La Métropole et le Département sou­tiennent les éleveurs

« Nous enten­dons sou­vent qu’il faut arrê­ter de man­ger de la viande, mais à la Métropole […] nous sou­te­nons la filière d’élevage de qua­lité sur nos ter­ri­toires, consi­dé­rant leur valeur patri­mo­niale, cultu­relle, pay­sa­gère, et bien sûr ali­men­taire », a déclaré le pré­sident de la Métropole à l’oc­ca­sion de l’i­nau­gu­ra­tion de la salle de découpe. Et l’élu d’ex­pli­quer vou­loir limi­ter la viande agro-indus­trielle d’im­por­ta­tion au pro­fit « d’une consom­ma­tion plus modé­rée de viande locale de qua­lité ».

Quand le collectif antispéciste 269 Libération animale organisait une "Nuit debout" devant l'abattoir de Grenoble situé au Fontanil-Cornillon. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Quand le col­lec­tif anti­spé­ciste 269 Libération ani­male orga­ni­sait une « Nuit debout » devant l’Abattoir de Grenoble situé au Fontanil-Cornillon. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Même son de cloche du côté du Département. « Quand cer­tains parlent d’abolir la viande de notre assiette, nous lui oppo­sons “choi­sir la viande dans notre assiette” « , a affirmé son pré­sident Jean-Pierre Barbier. Pour qui « main­te­nir les abat­toirs publics […], c’est faire le choix d’investir en faveur des cir­cuits courts, c’est sou­te­nir les petits éle­veurs comme les gros, c’est sou­te­nir notre cam­pagne, notre rura­lité, nos pay­sages qui font notre iden­tité ».

Un dis­cours qui ne convain­cra sans doute pas les défen­seurs de la cause ani­male. En sep­tembre 2017, le col­lec­tif anti­spé­ciste 269 Libération ani­male avait en effet orga­nisé une opé­ra­tion « Nuit debout devant les abat­toirs », devant celui du Fontanil-Cornillon, non sans com­pa­rer les abat­toirs à « des camps de concen­tra­tion ». Deux ans plus tard, en 2019, c’é­tait des membres de l’as­so­cia­tion Animal Save qui s’é­taient réunis devant les abat­toirs pour « témoi­gner des souf­frances ani­males » et « appor­ter du récon­fort » aux bêtes acheminées.

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Nouvelle action du groupe Grenoble Animal Save devant l’a­bat­toir du Fontanil-Cornillon jeudi 28 mars

FIL INFO - Les activistes du groupe Grenoble Animal Save poursuivent leurs actions, depuis leur première « veillée funèbre » devant l'abattoir du Fontanil-Cornillon le 11 février Lire plus

“Veillée funèbre” du groupe Grenoble Animal Save devant l’a­bat­toir du Fontanil-Cornillon

FIL INFO - Le (nouveau) groupe Grenoble Animal Save organisait sa première action, lundi 11 février, devant l'abattoir du Fontanil-Cornillon. Objectif ? Brandir des pancartes Lire plus

« Nuit debout devant les abat­toirs » pour les acti­vistes de la cause animale

REPORTAGE VIDÉO - Une trentaine de personnes ont répondu à l'appel du collectif antispéciste 269Life libération animale, qui organisait dans la nuit du 26 au Lire plus

Christophe Cecatto, responsable de production d'AB Épluche, a présenté l'activité de l'atelier à Samy Sisaid, sous-préfet de l'Isère, le 16 août 2023. © Martin de Kerimel - Place Gre'net
Installée au Fontanil-Cornillon, la coopé­ra­tive AB Épluche va ouvrir une conserverie

FOCUS - Installée dans des locaux des Abattoirs de Grenoble, la société coopérative AB Épluche travaille essentiellement à partir de… légumes. Elle s'apprête à diversifier son Lire plus

Fête de l'Aïd al-Adha: la préfecture de l'Isère rappelle les règles en matière d'abattage et de transport des animaux
La pré­fec­ture de l’Isère rap­pelle les règles d’a­bat­tage et d’hy­giène alors que débute la fête de l’Aïd al-Adha

FLASH INFO - Comme chaque année, l'organisation de la fête musulmane de l'Aïd al-Adha, fixée pour l'année 2023 de la soirée du mardi 27 juin Lire plus

La fondatrice de l'organisation L214, Brigitte Gothière, est venue remettre à Éric Piolle et Sandra Krief une écharpe symbolique de leur engagement. © Martin de Kerimel – Place Gre’net
Le maire de Grenoble a reçu l’écharpe « Une ville pour les ani­maux » de l’as­so­cia­tion L214

EN BREF - Éric Piolle et sa conseillère déléguée à la Condition animale ont reçu, le 10 novembre 2022, l’écharpe « Une ville pour les animaux » Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !