Séisme au Maroc : des asso­cia­tions isé­roises col­lectent des dons et du maté­riel, les col­lec­ti­vi­tés votent des aides d’urgence

Séisme au Maroc : des asso­cia­tions isé­roises col­lectent des dons et du maté­riel, les col­lec­ti­vi­tés votent des aides d’urgence

FOCUS – En Isère, le milieu asso­cia­tif pour­suit sa mobi­li­sa­tion, après le séisme ayant fait plus de 2 900 morts1selon le der­nier bilan au Maroc, dans la nuit du ven­dredi 8 au samedi 9 sep­tembre 2023. Le Secours popu­laire lance ainsi un appel aux dons finan­ciers tan­dis que les asso­cia­tions isé­roises Kalyna et Femmes qui écrivent avec les loups col­lectent du maté­riel d’ur­gence2en lien avec l’as­so­cia­tion lyon­naise Des Convois vers l’es­poir . Celles-ci ont en effet trouvé le moyen d’or­ga­ni­ser un convoi bien que le Maroc n’ait pas encore accepté l’offre d’aide huma­ni­taire de la France.

[Article publié le 12 sep­tembre 2023 à 19 h 20 et mis à jour le 16 sep­tembre 2023 à 23 h 04 avec ajout enca­dré : aides du Département et de la Région] La dia­spora maro­caine est loin d’être la seule à se mobi­li­ser. Depuis le violent séisme sur­venu au Maroc dans la nuit du ven­dredi 8 au samedi 9 sep­tembre 2023, plu­sieurs autres asso­cia­tions isé­roises se sont ainsi mises en branle. Car aux plus de 2 900 morts recen­sés3selon le der­nier bilan du minis­tère de l’Intérieur maro­cain, publié mer­credi 13 sep­tembre s’a­joutent quelque 5 600 bles­sés et des mil­liers de sinis­trés. Autant de per­sonnes néces­si­tant une aide huma­ni­taire, qu’elle soit finan­cière ou matérielle.

Séisme au Maroc: collectes de dons et matériel continuent en Isère

Dans la région de Marrakech et le Haut-Atlas, nombre de villes et vil­lages ont été dévas­tés et leurs habi­tants sinis­trés. © Compte X (ex-Twitter) du Département de l’Isère

« Dans les 24 heures qui ont suivi le séisme, j’é­tais dans un état de sidé­ra­tion car j’ai des liens très forts avec le Maroc où j’é­cris régu­liè­re­ment des livres », raconte Lydia Chabert, pré­si­dente de Femmes qui écrivent avec les loups, « asso­cia­tion de femmes écri­vaines jour­na­listes » basée à Villard-de-Lans, dans le Vercors. Celle-ci n’a donc pas hésité un seul ins­tant à trans­po­ser au Maroc la for­mule ayant fait ses preuves sous d’autres latitudes.

Manque de cou­ver­tures de sur­vie et pas­tilles dés­in­fec­tantes pour l’eau

Depuis plus d’un an, l’as­so­cia­tion vil­lar­dienne, Kalyna Ukraine Grenoble, l’as­so­cia­tion lyon­naise Des Convois vers l’es­poir, l’an­tenne isé­roise de Pharmacie huma­ni­taire inter­na­tio­nale et Entraide inter­na­tio­nale4basée dans le Nord-Isère, regrou­pées au sein d’un col­lec­tif, orga­nisent des convois huma­ni­taires vers l’Ukraine. Elles ont donc décidé de mettre à pro­fit leur expé­rience pour lan­cer une col­lecte de maté­riel d’ur­gence à des­ti­na­tion du royaume chérifien.

Celle-ci se déroule simul­ta­né­ment dans la région lyon­naise et en Isère. Ainsi, Isabelle Mancret, membre de l’as­so­cia­tion Kalyna, « stocke une par­tie du maté­riel dans [sa] mai­son à Sassenage », tan­dis que les béné­voles de Femmes qui écrivent avec les loups réa­lisent une col­lecte conjoin­te­ment dans le Vercors, Des Convois vers l’es­poir effec­tuant la même tâche dans son local, à Villeurbanne.

Séisme au Maroc: collectes de dons et matériel continuent en Isère

Une quin­zaine de fau­teuils rou­lants et déam­bu­la­teurs feront par­tie du convoi huma­ni­taire orga­nisé par les asso­cia­tions Kalyna, Femmes qui écrivent avec les loups et Des Convois vers l’es­poir. © Kalyna

L’objectif est de venir en aide aux bles­sés, mais aussi de four­nir aux habi­tants sinis­trés « des abris contre le froid qui sévit, la nuit, dans la région de l’Atlas », indique Lydia Chabert. Soit des « tentes, cou­ver­tures, duvets, lampes torches… » Et bien sûr « du maté­riel médi­cal : pan­se­ments, per­fu­sions, fau­teuils rou­lants, béquilles, déam­bu­la­teurs… » « Ce qui nous manque le plus, ce sont les cou­ver­tures de sur­vie et les pas­tilles dés­in­fec­tantes pour l’eau », constate-t-elle.

Sans feu vert de Rabat, pas d’in­ter­ven­tion huma­ni­taire pos­sible en théorie

Tout ceci sera ensuite ache­miné par semi-remorque jus­qu’à la région de Taroudant, dévas­tée par le séisme. Restait néan­moins un léger écueil à sur­mon­ter. Le Maroc n’a en effet tou­jours pas répondu à l’offre d’aide for­mu­lée par la France, alors que le roi Mohammed VI a pour­tant accepté celles de l’Espagne, du Royaume-Uni, du Qatar et des Émirats arabes unis.

Le roi du Maroc Mohammed VI n’a pas encore accepté l’aide huma­ni­taire de la France pour les vic­times du séisme. © UN Climate Change, CC BY 2.0, via Wikimedia Commons

Or, sans le feu vert de Rabat, les secou­ristes fran­çais ne peuvent théo­ri­que­ment inter­ve­nir au Maroc, ni même livrer du maté­riel. D’où un début de polé­mique – jugée indé­cente par beau­coup de Marocains – dans l’Hexagone. Pour cer­tains, il s’a­git de simples ques­tions logis­tiques qui devraient se résoudre rapi­de­ment. Les mêmes font d’ailleurs remar­quer que les États-Unis, l’Inde, la Russie ou l’Arabie saou­dite, éga­le­ment refou­lés, ne se sont pas for­ma­li­sés pour autant.

Mais d’autres com­men­ta­teurs expliquent cela par la dété­rio­ra­tion des rela­tions entre les deux pays, liée notam­ment à la posi­tion fran­çaise sur le Sahara occi­den­tal5Paris refu­sant de recon­naître la sou­ve­rai­neté du Maroc, à la « crise des visas » ou encore à l’af­faire Pegasus. Quoiqu’il en soit, le col­lec­tif rhô­nal­pin a dû cher­cher un moyen – bien évi­dem­ment légal – de contour­ner le problème.

« On fait une dona­tion à une asso­cia­tion maro­caine qui œuvre sur le ter­rain. Du coup, le maté­riel n’est plus “offi­ciel­le­ment” fran­çais. »

Grâce à leurs nom­breux contacts au Maroc, les asso­cia­tions ont « réussi à trou­ver une solu­tion pour que le camion qui part de Lyon avec la col­lecte puisse pas­ser sans souci » – donc sans néces­si­ter l’au­to­ri­sa­tion des auto­ri­tés maro­caines -, se féli­cite Lydia Chabert. « On fait une dona­tion à une asso­cia­tion maro­caine qui œuvre sur le ter­rain. Du coup, le maté­riel n’est plus “offi­ciel­le­ment” fran­çais », explique-t-elle.

Séisme au Maroc: collectes de dons et matériel continuent en Isère

Douze lits médi­ca­li­sés, « en excellent état » selon l’as­so­cia­tion, ont aussi été col­lec­tés et sont actuel­le­ment sto­ckés dans la mai­son d’une membre de Kalyna, à Sassenage, en atten­dant leur envoi au Maroc. © Kalyna

Malgré quelques for­ma­li­tés res­tant à effec­tuer, le convoi devrait donc quit­ter Lyon aux alen­tours du 20 sep­tembre. Quant aux béné­voles des asso­cia­tions sou­hai­tant se rendre au Maroc, ceux-ci « peuvent prendre, avec leur argent per­son­nel, un billet d’a­vion pour Agadir. Ils seront ensuite mana­gés par les auto­ri­tés locales sur place », pré­cise la pré­si­dente de Femmes qui écrivent avec les loups.

Comment effec­tuer un don de maté­riel à l’as­so­cia­tion Kalyna à Grenoble ?

Les per­sonnes sou­hai­tant adres­ser des dons de maté­riel à Kalyna peuvent les dépo­ser au local de l’as­so­cia­tion, au 164 cours Berriat à Grenoble. Plusieurs cré­neaux sont dis­po­nibles : le mardi de 10 heures à 12 h 30 et de 13 h 30 à 16 heures, et le mer­credi de 13 h 30 à 16 heures.

Pour tout ren­sei­gne­ment, contac­ter l’as­so­cia­tion par mail (kalyna.​ukraine@​outlook.​fr) ou télé­phone au 06 10 28 48 48. Sans oublier la page Facebook Association Kalyna Ukraine Grenoble.

Le Secours popu­laire a lancé un appel aux dons après le séisme, dès le 9 septembre

De son côté, le Secours popu­laire fran­çais pro­fite éga­le­ment de sa col­la­bo­ra­tion avec des asso­cia­tions locales pour pou­voir se rendre à Marrakech et à Agadir, sans avoir besoin du feu vert des auto­ri­tés, comme l’a confié au Monde son secré­taire géné­ral Jean Stellittano. L’association a par ailleurs lancé dès samedi 9 sep­tembre un appel aux dons, relayé par la fédé­ra­tion de l’Isère.

Le Secours popu­laire indique, dans un com­mu­ni­qué, que « 50 000 euros sont déblo­qués du fonds d’urgence pour venir en aide aux enfants et aux familles qui ont tout perdu (abris, aide ali­men­taire, kits d’hygiène et de soins, etc.). L’accompagnement des per­sonnes les plus fra­giles sera dans la durée. »

Des col­lectes à venir dans l’en­semble du dépar­te­ment de l’Isère

Ce fonds d’ur­gence « per­met au Secours popu­laire et à ses par­te­naires de mettre en œuvre immé­dia­te­ment les réponses aux besoins, sans attendre l’arrivée des dons finan­ciers qui le recons­ti­tuent ensuite », ajoute l’as­so­cia­tion. Avant de rap­pe­ler sa « grande expé­rience d’interventions d’urgence menées dans plu­sieurs pays et régions du monde ».

La fédé­ra­tion de l’Isère du Secours popu­laire fran­çais relaie l’ap­pel aux dons lancé au niveau natio­nal par l’as­so­cia­tion dès le samedi 9 sep­tembre 2023, au len­de­main du séisme au Maroc. © Google Street View

Exemple en Turquie et en Syrie, après le ter­rible séisme de février der­nier : « Le Secours popu­laire et son par­te­naire liba­nais ont dis­tri­bué des cou­ver­tures et des kits d’hygiène (savons, ser­viettes hygié­niques, peignes, brosses à dents, den­ti­frice, ser­viettes, coupe-ongles et sham­poings) auprès de mille familles, et des pro­jets de recons­truc­tion sont en cours. »

Pour le trem­ble­ment de terre au Maroc, « des col­lectes sont en train d’être mises en place sur l’ensemble du dépar­te­ment de l’Isère », annonce le Secours popu­laire. En atten­dant, les dons finan­ciers peuvent être envoyés à l’an­tenne isé­roise de l’as­so­cia­tion (8 rue des peu­pliers, 38100 Grenoble) ou au siège natio­nal (9÷11 rue Froissart, BP 3303, 75123 Paris Cedex 03), ainsi que via un lien acces­sible sur son site inter­net : don.secourspopulaire.fr/maroc/~mon-don

[Photo de Une © Association des Marocains de l’Isère]

Le Département et la Région débloquent cha­cun une aide d’ur­gence de 50 000 euros

Le Département de l’Isère « apporte son sou­tien aux popu­la­tions frap­pées par le séisme au Maroc », indique-t-il dans un com­mu­ni­qué, mardi 12 sep­tembre 2023. Face à « l’ampleur de la catas­trophe humaine et huma­ni­taire (…), le déblo­cage d’une aide d’urgence sera sou­mis au vote de l’assemblée dépar­te­men­tale, lors de la pro­chaine com­mis­sion per­ma­nente, qui se tien­dra le 29 sep­tembre », annonce la collectivité.

Le Département pré­cise que « cette aide de 50 000 euros sera ver­sée pour moi­tié à la Croix-Rouge et, pour autre moi­tié, à Cité unies France ». Ceci, explique-t-il, afin que l’aide soit « direc­te­ment mobi­li­sée auprès des popu­la­tions sinis­trées et en faveur de la recons­truc­tion ».

De son côté, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a elle aussi déblo­qué une aide de 50 000 euros issue de son fonds d’ur­gence, qui fera l’ob­jet d’un vote en com­mis­sion per­ma­nente excep­tion­nelle mer­credi 20 sep­tembre. Celle-ci sera des­ti­née à dif­fé­rentes struc­tures, annonce-t-elle dans un com­mu­ni­qué, ven­dredi 15 septembre.

Tout d’a­bord à « l’aide d’urgence aux vic­times avec l’association sté­pha­noise Pompiers huma­ni­taires fran­çais », inter­ve­nue sur place dès le len­de­main du séisme et qui a ouvert un poste médi­cal avancé soi­gnant les bles­sés (envi­ron 100 consul­ta­tions par jour).

L’aide sera aussi dédiée « au sou­tien logis­tique et à l’acheminement de maté­riels huma­ni­taires avec l’association Bioport ». Le sou­tien de la Région per­met­tra ainsi de « finan­cer jusqu’à cinq camions, cha­cun pou­vant conte­nir 33 palettes de maté­riel divers et notam­ment médi­cal ».

Enfin, ce fonds d’ur­gence par­ti­ci­pera « à la recons­truc­tion et réha­bi­li­ta­tion des struc­tures d’eau et d’assainissement en milieu rural avec l’association AURAction ». Laquelle four­nit « une car­to­gra­phie com­plète des réseaux d’eau et des bâti­ments détruits sur les prin­ci­pales zones du sinistre » et orga­nise « une mis­sion d’évaluation pour pré­pa­rer la recons­truc­tion des infra­struc­tures d’eau détruites ou endom­ma­gées ».

La Région rap­pelle en outre ses « rela­tions his­to­riques et fortes avec le Maroc », maté­ria­li­sées par la « coopé­ra­tion avec la Région Rabat-Salé-Kénitra depuis 1998″. Une pre­mière entre régions fran­çaise et maro­caine. L’accord de par­te­na­riat entre les deux col­lec­ti­vi­tés, signé en 1999, a d’ailleurs été renou­velé à l’oc­ca­sion de la visite à Rabat du pré­sident de Région Laurent Wauquiez, en mai 2016. Son « pre­mier dépla­ce­ment à l’in­ter­na­tio­nal », sou­ligne la Région.

[Encadré mis à jour le 16 sep­tembre 2023 à 23 h 04]

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Séisme au Maroc : la dia­spora maro­caine de l’Isère orga­nise une col­lecte de dons et maté­riel à la mai­rie d’Échirolles

EN BREF - Plus de 48 heures après le violent séisme ayant causé près de 2 700 morts6selon le bilan provisoire au Maroc, dans la nuit Lire plus

Risques majeurs naturels et technologiques: le département de l'Isère, ses élus et sa population, ont-ils intégré la culture du risque?
Séismes, crues, sites Seveso… L’Isère est-elle bien pré­pa­rée face aux risques majeurs ?

ENQUÊTE - Alors qu'un important séisme a frappé le Maroc dans la nuit du 8 au 9 septembre 2023 et fait environ 2 500 morts, les Lire plus

Le Département de l'Isère revendique un budget "solide" mais "contraint", entre ambitions... et inquiétudes
Le Département de l’Isère débloque une aide de 50 000 euros pour les vic­times du séisme en Turquie et Syrie

FLASH INFO - Le 10 février 2023, quatre jours après le séisme ayant frappé la Turquie et la Syrie, le Département de l'Isère avait annoncé Lire plus

Séisme en Turquie et Syrie: les élus d'opposition Les Écologistes appellent la Région à venir en aide aux victimes
Séisme en Turquie et Syrie : les élus d’op­po­si­tion Les Écologistes appellent la Région à venir en aide aux victimes

FLASH INFO - "Nous avons le devoir de venir en aide aux populations concernées", estiment les élus du groupe d'opposition Les Écologistes de la Région Lire plus

Collectivités et asso­cia­tions se mobi­lisent en Isère après le violent séisme en Turquie et en Syrie

EN BREF - Les collectivités et associations de l'Isère se mobilisent après le violent séisme qui a frappé la Turquie et la Syrie, avec un Lire plus

Séismes en Indonésie : le Secours popu­laire fran­çais Isère lance un appel aux dons

FIL INFO – Face à la catastrophe humanitaire qui se déroule en Indonésie, après de violents séismes dans la région de Bali et, plus particulièrement, Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !