Chamrousse annonce l'ouverture de la "plus grande tyrolienne du monde"... que Mountain Wilderness juge bientôt "obsolète"

Chamrousse annonce l’ou­ver­ture de la « plus grande tyro­lienne du monde »… que Mountain Wilderness juge bien­tôt « obsolète »

Chamrousse annonce l’ou­ver­ture de la « plus grande tyro­lienne du monde »… que Mountain Wilderness juge bien­tôt « obsolète »

EN BREF – Alors que Chamrousse vante l’ou­ver­ture pro­chaine de son « Adrenaline Park » et sa « plus grande tyro­lienne du monde », le vice-pré­sident de Mountain Wilderness Frédi Meignan s’in­ter­roge sur le modèle éco­no­mique et tou­ris­tique que pré­sup­pose l’ins­tal­la­tion. Face à ce qu’il consi­dère comme une « fuite en avant », le mili­tant plaide pour une autre approche du tou­risme et de la pra­tique de la montagne.

« La plus grande tyro­lienne à pylônes du monde. » Telle est la pro­messe de la sta­tion de mon­tagne de Chamrousse, qui annonce l’ou­ver­ture de son « Adrenaline Park » le 17 juin 2023. Soit une tyro­lienne affi­chant « une lon­gueur de près de 2 kilo­mètres et un déni­velé d’en­vi­ron 550 mètres », qui « offre aux ama­teurs de sen­sa­tions fortes la pos­si­bi­lité de sur­vo­ler une bonne par­tie du domaine de mon­tagne en été et du domaine skiable en hiver », avec une vitesse de pointe pou­vant atteindre les 80 km/h.

La station de Chamrousse annonce l'ouverture de son Adrenaline Park et de sa "plus grande tyrolienne du monde", le 17 juin 2023. © Chamrousse - Facebook

La sta­tion de Chamrousse annonce l’ou­ver­ture de son Adrenaline Park et de sa « plus grande tyro­lienne du monde », le 17 juin 2023. © Chamrousse – Facebook

« Cette ini­tia­tive vise à pro­po­ser une acti­vité com­plé­men­taire au ski en hiver et à offrir une nou­velle expé­rience en été, diver­si­fiant ainsi les attrac­tions tou­ris­tiques de la sta­tion », pour­suit Chamrousse. Qui ne manque pas de décrire un « pro­jet d’en­ver­gure ».

« En élar­gis­sant son offre d’ac­ti­vi­tés tou­ris­tiques, la sta­tion cherche à répondre aux aspi­ra­tions des nou­velles géné­ra­tions, tout en contri­buant à la réin­ven­tion de l’é­co­no­mie de la mon­tagne », explique-t-elle. Un enthou­siasme que ne par­tage pas Frédi Meignan, vice-pré­sident de l’association Mountain Wilderness.

Une ins­tal­la­tion vouée à deve­nir obso­lète, dénonce Mountain Wilderness

Les cri­tiques du mili­tants ne se concentrent pas sur le seul aspect éco­lo­gique, même s’il consi­dère que la tyro­lienne va « encore plus “anthro­pi­ser” et déser­ti­fier une zone qui l’est déjà ». C’est bien le modèle éco­no­mique que pré­sup­posent l’Adenaline Park et sa tyro­lienne qui lui pose ques­tion. Pour le défen­seur de l’en­vi­ron­ne­ment, l’ins­tal­la­tion est en effet le sym­bole d’une « fuite en avant » autant que d’une « impasse ».

« Chamrousse, c’est 80 kilo­mètres, une cen­taine de lacs, pas de routes [tra­ver­santes]. On a un joyau sous la main. Est-ce que ce n’est que des pistes et des tyro­liennes ? », s’a­gace ainsi Frédi Meignan. Pour qui les domaines de basse-mon­tagne devraient aujourd’­hui se concen­trer sur l’hu­main, la décou­verte du milieu et le contact avec la nature. « Il ne s’a­git pas d’ar­rê­ter le tou­risme, mais de pen­ser un autre tou­risme. Faut-il cibler une clien­tèle riche et loin­taine ? », interroge-t-il.

Frédi Meignan, vice-président de Mountain Wilderness, plaide pour une autre approche de la montagne, au-delà du canon à neige ou de la tyrolienne. © Capture d'écran YouTube - Musée dauphinois

Frédi Meignan, vice-pré­sident de Mountain Wilderness, plaide pour une autre approche de la mon­tagne, au-delà du canon à neige ou de la tyro­lienne. © Capture d’é­cran YouTube – Musée dauphinois

La ques­tion est d’au­tant plus brû­lante qu’à ses yeux des inves­tis­se­ments très lourds et gour­mands en argent public sont régu­liè­re­ment réa­li­sés à fonds per­dus. « On engage des mil­lions sur des ins­tal­la­tions qui vont sans doute deve­nir obso­lètes à court ou moyen terme. La tyro­lienne va mar­cher deux ou trois ans, mais ça ne cor­res­pond pas du tout aux attentes de la majo­rité de la popu­la­tion de nos val­lées », estime Frédi Meignan.

Et le mili­tant de prendre pour exemple le mas­sif du Vercors. « Voyez tout l’argent mis dans des canons à neige… qui abou­tit à ce que toutes les sta­tions du Vercors sont en défi­cit chro­nique. On inves­tit pour faire du défi­cit ! », dénonce-t-il.

Frédi Meignan plaide enfin pour une réflexion col­lec­tive, à l’é­chelle de l’en­semble du ter­ri­toire, pour repen­ser l’ap­proche de la pra­tique de la mon­tagne. « On a la chance d’être à proxi­mité d’une nature géniale et on la trans­forme sim­ple­ment en ter­rain de jeu. Quelle pau­vreté ! », conclut-il.

Florent Mathieu

Auteur

Une réflexion sur « Chamrousse annonce l’ou­ver­ture de la « plus grande tyro­lienne du monde »… que Mountain Wilderness juge bien­tôt « obsolète » »

  1. On urba­nise en hau­teur, c’est sur que ce n’est pas la nature qu’on va y trou­ver, ni l’effort !

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Motoneiges: GTR Mountain conteste le caractère illicite de son activité à Chamrousse et lance une pétition
Le par­quet de Grenoble sort les griffes contre la cir­cu­la­tion illi­cite de moto­neiges sur les pistes de Chamrousse

FLASH INFO — Le parquet de Grenoble s'attaque aux motoneiges. Samedi 5 février vers 17 heures sur la commune de Chamrousse, le peloton de gendarmerie Lire plus

La société GTR Mountain condamnée par la justice pour son activité motoneiges à Chamrousse
La société GTR Mountain condam­née par la jus­tice pour son acti­vité moto­neiges à Chamrousse

EN BREF – La société GTR Mountain contestait la légalité d'un contrôle de gendarmerie datant de février 2022 pour son activité motoneiges sur les pistes Lire plus

Chamrousse ferait machine arrière sur l’a­mé­na­ge­ment des Vans, selon Mountain Wilderness

Il ne serait plus question pour la station de Chamrousse d'aménager le secteur du vallon des Vans. C'est du moins ce que déduit l'association nationale Lire plus

L’association Mountain Wilderness déman­tèle une tonne d’ins­tal­la­tions obso­lètes dans le Parc natu­rel du Vercors

FIL INFO - L'association Mountain Wilderness, en lien avec le Syndicat national des guides de montagne, a procédé le dimanche 30 septembre au démantèlement des Lire plus

Mountain Wilderness invite à s’en­cor­der pour le cli­mat, de la Bastille jus­qu’au centre-ville de Grenoble

FIL INFO - Des cordées contre le climat ? Tel est l'événement organisé par l'association Mountain Wilderness et soutenu par de nombreux acteurs de l'environnement ou Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !