Affaire du Dr Vouaillat : Jean-Marc Morandini jugé pour dif­fa­ma­tion envers le chi­rur­gien gre­no­blois, des amendes éle­vées requises

Affaire du Dr Vouaillat : Jean-Marc Morandini jugé pour dif­fa­ma­tion envers le chi­rur­gien gre­no­blois, des amendes éle­vées requises

FOCUS - Le tribunal correctionnel de Grenoble jugeait, mercredi 14 juin 2023, la plainte pour diffamation intentée par le Dr Hervé Vouaillat contre Jean-Marc Morandini3ainsi que l'ancien directeur général de NRJ 12 et deux sociétés de production. L'animateur a en effet diffusé dans une émission sur NRJ 12, en 2020, le témoignage d'un homme victime d'une erreur médicale, attribuée à tort au chirurgien orthopédiste grenoblois, mis en examen pour des suspicions d'opérations injustifiées sur une quarantaine de patients. Le parquet a requis 10 000 euros d'amende à l'encontre de Jean-Marc Morandini et des montants assez élevés également pour les autres prévenus. Le jugement a été mis en délibéré au 9 août 2023.

Ce sont les deux personnalités médiatiques de l'affaire mais aucun des deux hommes n'était présent, ce mercredi 14 juin 2023, à la barre du tribunal correctionnel de Grenoble, ni même sur les bancs de la salle d'audience. Le Dr Hervé Vouaillat fuit en effet les rendez-vous publics tandis que Jean-Marc Morandini comparaissait déjà à Paris, depuis la veille, pour "harcèlement sexuel". C'est en donc en leur absence qu'était jugée la plainte pour diffamation intentée par le premier à l'encontre du second.

Me Bernard Boulloud

Me Bernard Boulloud, avocat du Dr Vouaillat, affirme que l'interview mise en cause n'avait rien à faire dans le reportage. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Depuis près de quatre ans, le Dr Vouaillat est pourtant plus habitué à figurer de l'autre côté de la barrière. Le chirurgien orthopédiste grenoblois a été mis en examen, le 10 juin 2020, pour "homicide involontaire" sur deux patients et "blessures involontaires" sur 42 autres - la justice ayant invalidé les mises en examen pour 32 plaignants supplémentaires. Des victimes que le praticien est soupçonné d'avoir opérées "sans justification médicale", dans les années 2010.

Il ne s'agissait ni du bon médecin ni du bon établissement

Mais ce mercredi après-midi, c'est une affaire dans l'affaire que devait examiner le tribunal correctionnel. Ceci, après deux renvois successifs - l'audience était prévue initialement le 19 janvier 2023, puis le 22 mars. Et avec quatre prévenus répondant de diffamation : Jean-Marc Morandini donc, mais aussi Guillaume Périer, directeur général de NRJ 12 au moment des faits, et les deux sociétés de production "Ne zappez pas !" et Carson Prod.

Grenoble : Morandini jugé pour diffamation envers le Dr Vouaillat

Jean-Marc Morandini, ancien présentateur de "Crimes et faits divers", est accusé de diffamation par le chirurgien grenoblois. © Gyrostat (Wikimedia, CC-BY-SA 4.0)

En cause, un reportage diffusé sur NRJ 12, le 5 octobre 2020, dans l'émission Crimes et faits divers, alors présentée par Jean-Marc Morandini4qui ne présente plus l’émission depuis son départ de NRJ 12, en juillet 2022, mais reste producteur. Le sujet du jour ? Les erreurs médicales. L'animateur introduisait ainsi le témoignage d'un patient opéré de la mauvaise hanche par un chirurgien grenoblois, assimilé à un certain "Dr V." et qualifié de "chirurgien de l'horreur" ou de "boucher".

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 66 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Affaire du Dr V. : le chi­rur­gien ortho­pé­diste gre­no­blois attaque Jean-Marc Morandini en diffamation

FOCUS - Soupçonné d'avoir pratiqué des opérations sans justification médicale, le chirurgien orthopédiste grenoblois mis en examen pour "homicide involontaire" et "blessures involontaires" à l'encontre Lire plus

Un expert judiciaire récusé pour conflit d'intérêt dans l'affaire du chirurgien grenoblois suspendu
Un expert judi­ciaire récusé pour conflit d’in­té­rêt dans l’af­faire du chi­rur­gien gre­no­blois suspendu

FLASH INFO - C'est le journal Le Monde qui a révélé l'information: un expert judiciaire, mandaté dans le cadre de l'affaire du chirurgien grenoblois suspendu, Lire plus

Le président de la Fédération de secourisme de l'Isère en garde à vue suite à des accusations de viols
Le chi­rur­gien gre­no­blois sus­pendu condamné à ver­ser plus de 20 000 euros à une ancienne patiente

  FLASH INFO — Le chirurgien grenoblois mis en examen pour homicide et blessures involontaires dans le cadre de 44 affaires a été condamné à Lire plus

Palais de justice de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
La cour d’ap­pel de Grenoble inva­lide une par­tie des mises en exa­men du chi­rur­gien grenoblois

  FLASH INFO — La justice a donné (en partie) raison à l'avocat du chirurgien grenoblois mis en examen pour homicide et blessures involontaires. Le Lire plus

Les avocats de deux des parties contestent la nomination des experts dans l'affaire du chirurgien grenoblois mis en examen.
Le chi­rur­gien gre­no­blois mis en exa­men tente de faire annu­ler plu­sieurs dos­siers de patients

  FLASH INFO — Nouvelle étape de procédure dans le cadre du procès du chirurgien grenoblois mis en examen pour homicide et blessures involontaires. Alors Lire plus

Tribunal de Grande Instance à Grenoble, salle des audiences correctionnelles. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net
Le chi­rur­gien gre­no­blois sus­pendu mis en exa­men pour homi­cide et bles­sures involontaires

  Tribunal de grande instance à Grenoble. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net FLASH INFO - Le chirurgien grenoblois suspendu pour Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !