Actualité

Les sept élus du nou­veau groupe « Grenoble démo­cra­tie éco­lo­gie soli­da­rité » attaquent en jus­tice l’a­bro­ga­tion de leurs délégations

Les sept élus du nou­veau groupe « Grenoble démo­cra­tie éco­lo­gie soli­da­rité » attaquent en jus­tice l’a­bro­ga­tion de leurs délégations

FOCUS – Les sept élus1Anouche Agobian, Maxence Alloto, Pascal Clouaire, Laure Masson, Hakim Sabri, Barbara Schuman et Amel Zenati exclus de la majo­rité gre­no­bloise pour avoir cri­ti­qué la hausse de la taxe fon­cière, le 13 mars 2023, sié­ge­ront lors du pro­chain conseil muni­ci­pal, lundi 15 mai, dans la mino­rité, au sein d’un nou­veau groupe bap­tisé « Grenoble démo­cra­tie éco­lo­gie soli­da­rité » (GDES). Une séance au cours de laquelle ils devraient perdre offi­ciel­le­ment leurs délé­ga­tions res­pec­tives. Mais ceux-ci ont déposé une série de recours contre cette déci­sion d’Éric Piolle, atta­quant le maire de Grenoble pour « excès de pouvoir ».

« Grenoble démo­cra­tie éco­lo­gie soli­da­rité » (GDES). Le clin d’œil à un acteur majeur de la gauche gre­no­bloise depuis près de 30 ans – en l’oc­cur­rence l’Ades2dont est issu Hakim Sabri – est aussi évident qu’é­lo­quent. « On ne peut pas renier nos ori­gines, on garde notre ADN », lancent en chœur Amel Zenati, Hakim Sabri, Pascal Clouaire et Maxence Alloto au sujet du nom de leur nou­veau groupe, dévoilé ven­dredi 12 mai 2023. Lundi 15 mai, ils sié­ge­ront ainsi sous cette éti­quette en conseil muni­ci­pal, aux côtés d’Anouche Agobian, Laure Masson et Barbara Schuman.

Grenoble : le nouveau groupe attaque le retrait de ses délégations

Pascal Clouaire, Amel Zenati, Hakim Sabri et Maxence Alloto, quatre des sept élus exclus, ont pré­senté, le 12 mai 2023, le nom de leur nou­veau groupe et les recours dépo­sés contre Eric Piolle pour « excès de pou­voir ». © Manuel Pavard – Place Gre’net

Ce ne sera ni dans la majo­rité ni dans l’op­po­si­tion, mais en tant que « mino­rité », sou­lignent-ils. La nuance est impor­tante pour ceux qui se consi­dèrent tou­jours comme les garants du pro­gramme porté par et avec Éric Piolle en 2020. Entre-temps pour­tant, les sept élus ont bien été exclus de fait de la majo­rité gre­no­bloise. Ceci pour avoir émis publi­que­ment des réserves, le 13 mars 2023, en plein conseil muni­ci­pal, sur la hausse de 25 % des taux de la taxe fon­cière.

Des recours pour le « droit à l’ex­pres­sion » et « à l’information »

La réac­tion d’Éric Piolle n’a pas tardé. Le 24 mars, tous les élus concer­nés se sont ainsi vu reti­rer leurs délé­ga­tions res­pec­tives, par arrêté du maire. Une déci­sion déjà effec­tive mais qui sera offi­ciel­le­ment enté­ri­née lors du pro­chain conseil muni­ci­pal, lundi 15 mai, avec l’in­tro­ni­sa­tion de leurs rem­pla­çants. Mais les membres de GDES ne se résignent pas à cette évic­tion et ont déposé une série de recours contre l’a­bro­ga­tion de leurs délégations.

Dans le détail : cinq recours admi­nis­tra­tifs auprès du maire et cinq recours gra­cieux auprès du pré­fet – à chaque fois pour les cinq élus ayant perdu une délé­ga­tion3Anouche Agobian, Maxence Alloto, Hakim Sabri, Barbara Schuman et Amel Zenati – déjà enga­gés il y a près d’une semaine. Et cinq autres recours en conten­tieux devant le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif devraient suivre, après le conseil municipal.

Grenoble : le nouveau groupe attaque le retrait de ses délégations

Anouche Agobian, Pascal Clouaire, Amel Zenati, Laure Masson, Hakim Sabri, Maxence Alloto et Barbara Schuman ont été exclus de la majo­rité pour avoir cri­ti­qué la hausse de la taxe fon­cière en conseil muni­ci­pal, le 13 mars 2023. © Manuel Pavard – Place Gre’net

« Cette abro­ga­tion souffre de plu­sieurs irré­gu­la­ri­tés », estime Maxence Alloto, insis­tant sur deux points prin­ci­paux : « le droit à l’in­for­ma­tion sur le bud­get de la Ville » et « le droit à l’ex­pres­sion ». Car, ajoute-t-il, « tout conseiller muni­ci­pal peut s’ex­pri­mer comme il le sou­haite dans une enceinte déli­bé­ra­tive ». L’ancien adjoint aux com­merces l’as­sure en outre, ces démarches, ils les font « aussi pour pro­té­ger [leurs] col­lègues encore dans la majo­rité ».

Hakim Sabri décerne « la pas­tèque d’or » à Éric Piolle

Ces dif­fé­rents recours ont par ailleurs un motif com­mun. À chaque fois, les sept « fron­deurs » attaquent Éric Piolle pour « excès de pou­voir ». Le maire EELV de Grenoble concentre en effet l’es­sen­tiel de leurs cri­tiques. Hakim Sabri dénonce ainsi, pêle-mêle, « un mode de fonc­tion­ne­ment don­nant tout pou­voir au maire, des déli­bé­ra­tions où tout est pra­ti­que­ment déjà ficelé » ou encore un « manque d’in­for­ma­tion sur les dos­siers ».

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 66 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Une réflexion sur « Les sept élus du nou­veau groupe « Grenoble démo­cra­tie éco­lo­gie soli­da­rité » attaquent en jus­tice l’a­bro­ga­tion de leurs délégations »

  1. sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Exclusion des sept élus de la majo­rité de Grenoble : « Éric Piolle fait comme Emmanuel Macron, avec une forme de 49.3 »

FOCUS - Après avoir annoncé, la veille, leur exclusion de la majorité grenobloise, les sept élus (Anouche Agobian, Maxence Alloto, Pascal Clouaire, Laure Masson, Hakim Lire plus

Vers un budget 2023 de la Ville de Grenoble privé des 37 millions de la vente des actions Grenoble Habitat?
Sept élus de Grenoble annoncent leur exclu­sion de la majo­rité après avoir cri­ti­qué la hausse de 25 % de la taxe foncière

EN BREF - Sept élus de la majorité municipale de Grenoble – Anouche Agobian, Maxence Alloto, Pascal Clouaire, Laure Masson, Hakim Sabri, Barbara Schuman et Lire plus

Guy Tuscher et Bernadette Richard-Finot, conseillers municipaux de l'opposition du groupe Ensemble à Gauche, samedi 3 novembre 2018 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Tribune libre | Exclusion de sept élus de la majo­rité à Grenoble : “le des­pote et les crocodiles”

TRIBUNE LIBRE - Anciens conseillers municipaux évincés de la majorité Piolle fin 2016, Bernadette Richard-Finot et Guy Tuscher reviennent, le 10 avril 2023, sur l'exclusion Lire plus

Le groupe métropolitain Uma maintient dans ses rangs les élus exclus de la majorité grenobloise
Le groupe métro­po­li­tain Uma main­tient dans ses rangs les élus exclus de la majo­rité grenobloise

FLASH INFO - Les élus exclus de la majorité grenobloise pour avoir manifesté publiquement leurs réserves sur la hausse de 25 % de la taxe Lire plus

Conseil municipal du 13 mars 2023. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Taxe fon­cière : les pro­prié­taires gre­no­blois paie­ront bien 25 % de plus, mal­gré les réti­cences de sept élus de la majorité

FOCUS - À l'occasion du vote du budget primitif 2023 de la Ville de Grenoble, le conseil municipal du 13 mars 2023 a finalement validé Lire plus

Les élus GDES de Grenoble demandent la présidence de la commission des Finances au nom des préconisations d'Anticor
Un débat d’o­rien­ta­tion bud­gé­taire 2023 de Grenoble hou­leux sur fond d’op­po­si­tion à la hausse de la taxe foncière

FOCUS - Les échanges ont été longs autour de la hausse annoncée de la taxe foncière à Grenoble, à l'occasion du débat d'orientation budgétaire durant Lire plus

Flash Info

|

10/07

15h12

|

|

09/07

15h36

|

|

09/07

11h24

|

|

07/07

10h36

|

|

05/07

19h12

|

|

05/07

11h23

|

|

04/07

18h57

|

|

04/07

17h13

|

|

04/07

16h03

|

|

04/07

15h15

|

Les plus lus

Économie| Les loca­taires de l’immeuble ABC « auto­nome » sur l’écocité Presqu’île à Grenoble déchantent : « On a l’impression de s’être fait avoir »

Culture| Dix-sept groupes à l’af­fiche du Cabaret frappé 2024 au jar­din de ville de Grenoble

Politique| Élections légis­la­tives : les résul­tats du second tour en Isère sur l’en­semble des dix circonscriptions

Agenda

Je partage !