Le tribunal de commerce de Grenoble renvoie au 18 avril la décision de redressement ou de cession de Go Sport

Go Sport : le pro­prié­taire HPB renonce à son plan de conti­nua­tion, le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble étu­die les offres de reprise

Go Sport : le pro­prié­taire HPB renonce à son plan de conti­nua­tion, le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble étu­die les offres de reprise

FOCUS - Le tribunal de commerce de Grenoble se penche, mardi 18 avril 2023, sur l'avenir de Go Sport, placé en redressement judiciaire depuis janvier. Lors de la première audience, ce mardi matin, la holding HPB, propriétaire du groupe isérois, a confirmé l'abandon, annoncé la veille, de son plan de continuation de l'activité. La justice examine dans un second temps, ce mardi après-midi, les principales offres de reprise de l'enseigne - sur une vingtaine au total - dont celles des deux candidats favoris, Intersport France et Sports Direct (filiale du groupe britannique Frasers).

[Article publié initialement le 18 avril 2023 à 12 h 45 et mis à jour le 20 avril 2023 à 17 h 58 avec ajout encadré] Accolades, sourires et applaudissements envers leur avocate. Les salariés de Go Sport présents au palais de justice se sont congratulés après la première des deux audiences prévues ce mardi 18 avril 2023. Le tribunal de commerce de Grenoble, qui se penche sur le rachat du groupe isérois, a en effet vu ce mardi matin la holding Hermione, People & Brands (HPB), propriétaire de Go Sport, confirmer l'abandon, annoncé la veille, de son plan de continuation.

Go Sport : le propriétaire HPB renonce, le rachat étudié à Grenoble

Des salariés de Go Sport ont fait le déplacement au tribunal de commerce, mardi 18 avril 2023, accueillant avec satisfaction le désistement de HPB, la société propriétaire de l'enseigne iséroise. © Manuel Pavard - Place Gre'net

La société appartenant à l'homme d'affaires bordelais Michel Ohayon - dans une passe très difficile - avait indiqué, lundi 17 avril, qu'elle renonçait à rester aux commandes de l'enseigne sportive. Et ce, malgré son intention initiale contraire, formulée le 10 mars dernier, jour de la clôture des offres de reprise. HPB avait pourtant contesté en outre la décision du tribunal de commerce plaçant Go Sport en redressement judiciaire, le 19 janvier 2023.

La cour d'appel a rejeté le recours de HPB et confirmé l'état de cessation des paiements du groupe Go Sport

Mais son recours a finalement été rejeté par la cour d'appel de Grenoble, le 13 avril. "Contrairement à ce qu’elle soutient, la société Groupe Go Sport se trouve bien en état de cessation des paiements à la date où la cour d’appel statue", affirmait ainsi l'arrêt rendu par la juridiction.

Go Sport : le propriétaire HPB renonce, le rachat étudié à Grenoble

Me Evelyn Bledniak, avocate des salariés, s'est notamment félicitée de l'absence de recours de HPB contre le plan de cession. © Manuel Pavard - Place Gre'net

"HPB a expliqué pourquoi un plan de redressement ne serait pas présenté", a déclaré l'avocate des salariés de Go Sport Me Evelyn Bledniak, à la sortie de cette première audience. "Les élus et moi-même avons souligné le discours de victimisation développé par HPB." La holding a en effet prétendu avoir renoncé à son projet "à cause du bashing médiatique et des administrateurs judiciaires", a ajouté l'avocate.

Pas de recours contre la cession, "ouf de soulagement" des salariés

Si les conseils de HPB n'ont pas voulu s'exprimer ce mardi matin, la filiale de l'empire Ohayon a toutefois assuré, selon Me Bledniak, qu'elle ne déposerait "aucun recours contre le plan de cession". Une décision qui a provoqué un "ouf de soulagement" des salariés de Go Sport. Car l'annonce, en mars, du plan de redressement n'avait "pas été bien accueillie par les salariés qui souhaitent sortir du giron de Michel Ohayon", a précisé leur avocate.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 41 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le tribunal de commerce de Grenoble renvoie au 18 avril la décision de redressement ou de cession de Go Sport
Le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble ren­voie au 18 avril la déci­sion de redres­se­ment ou de ces­sion de Go Sport

FLASH INFO - Le tribunal de commerce de Grenoble était appelé mercredi 15 mars 2023 à rendre sa décision sur le maintien de la période Lire plus

Après Go Sport, le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble pro­nonce le pla­ce­ment en redres­se­ment judi­ciaire de l’en­seigne Gap

EN BREF - Le sort des enseignes (encore) sous pavillon Hermione, People & Brands (HPB) continue de se décider devant le tribunal de commerce de Lire plus

Go Sport France, filiale du groupe grenoblois Go Sport, à son tour placée en redressement judiciaire le 1er février 2023
Go Sport France, filiale du groupe gre­no­blois Go Sport, à son tour pla­cée en redres­se­ment judi­ciaire le 1er février 2023

FLASH INFO - Après le groupe (grenoblois) Go Sport le jeudi 19 janvier 2023, c'est au tour de sa filiale Go Sport France d'être placée Lire plus

Depuis l'Isle-d'Abeau, Laurent Buthod-Garçon veut porter la parole "oubliée" des magasins franchisés Go Sport
Go Sport : le diri­geant isé­rois Laurent Buthod-Garçon porte la parole « oubliée » des maga­sins franchisés

ENTRETIEN - Laurent Buthod-Garçon dirige le magasin Go Sport de l'Isle-d'Abeau. Il fait partie des nombreux franchisés de l'enseigne sur le territoire national, sans compter Lire plus

Le tribunal de commerce de Grenoble renvoie au 18 avril la décision de redressement ou de cession de Go Sport
Procédure de redres­se­ment judi­ciaire ouverte pour le groupe Go Sport… Mais pas sa filiale Go Sport France

FLASH INFO - La décision était attendue de longue date: jeudi 19 janvier 2023, le tribunal de commerce de Grenoble a estimé que le groupe Lire plus

Le tribunal de commerce de Grenoble renvoie au 18 avril la décision de redressement ou de cession de Go Sport
Une enquête pré­li­mi­naire pour « abus de biens sociaux » ouverte dans le cadre du dos­sier Go Sport

FLASH INFO - Alors que la décision du tribunal de commerce de Grenoble sur le sort de l'enseigne grenobloise Go Sport se fait encore attendre, Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !