Avec ses nou­veaux locaux, l’as­so­cia­tion Addictions France Isère compte mieux mener ses mis­sions de prévention

Avec ses nou­veaux locaux, l’as­so­cia­tion Addictions France Isère compte mieux mener ses mis­sions de prévention

EN BREF – L’asso­cia­tion Addictions France Isère orga­ni­sait une jour­née portes ouvertes mardi 4 avril 2023 dans ses locaux gre­no­blois, cours Berriat, où elle a emmé­nagé deux mois plus tôt. L’occasion de rap­pe­ler les mis­sions de cette struc­ture qui – c’est une spé­ci­fi­cité dépar­te­men­tale – se consacre uni­que­ment à la pré­ven­tion auprès d’un public varié.

Journée pas comme les autres pour l’as­so­cia­tion Addictions France Isère, le mardi 4 avril. Son équipe orga­ni­sait en effet une jour­née portes ouvertes dans ses nou­veaux locaux, cours Berriat à Grenoble. L’association était jusque-là située rue de la Paix, dans le quar­tier des Antiquaires. Depuis la mi-jan­vier, elle occupe un espace plus adapté à la hausse de ses effec­tifs et aux nou­veaux pro­jets qu’elle développe.

Fondée il y a plus de 150 ans, Addictions France est avant tout une asso­cia­tion ges­tion­naire de centres médico-sociaux dédiés à l’ad­dic­to­lo­gie (Csapa), répar­tis sur l’en­semble du ter­ri­toire natio­nal. Ce n’est pour­tant pas le cas en Isère, où elle se consacre uni­que­ment à la pré­ven­tion. D’autres acteurs sur le dépar­te­ment gèrent, pour leur part, des centres d’ac­cueil des publics ou de leur entou­rage, à com­men­cer par le Centre hos­pi­ta­lier Alpes-Isère.

Des mis­sions de pré­ven­tion auprès de publics variés

Pourquoi cette spé­ci­fi­cité isé­roise ? Tout sim­ple­ment parce que l’ARS ne finance que l’ac­tion pré­ven­tion de l’as­so­cia­tion sur le dépar­te­ment, explique Florence Destin, sa direc­trice Isère-Savoie. L’Agence régio­nale de santé compte en effet parmi les pre­miers finan­ceurs de la struc­ture, aux côtés de la Midelca. Les col­lec­ti­vi­tés ou inter­com­mu­na­li­tés financent, quant à elles, Addictions France sur d’autres mis­sions spécifiques.

Florence Destin, directrice de l'association Addictions France Isère et Savoie. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Florence Destin, direc­trice de l’as­so­cia­tion Addictions France Isère et Savoie. © Florent Mathieu – Place Gre’netLe champ d’in­ter­ven­tion est large, depuis les sco­laires jus­qu’aux mis­sions locales, en pas­sant par les struc­tures d’in­ser­tion, les ser­vices jeu­nesse des col­lec­ti­vi­tés, l’é­cole de la seconde chance, voire les milieux carcéraux.

L’association s’a­dresse aux pro­fes­sion­nels, « pour qu’ils puissent mon­ter en com­pé­tences et mieux agir ou réagir quand leur public fait face à des pro­blèmes de consom­ma­tion », décrit Florence Destin. Mais elle s’a­dresse aussi direc­te­ment aux publics en ques­tion, de façon col­lec­tive, par le biais d’ou­tils péda­go­giques ou d’a­ni­ma­tions ludiques.

Les per­sonnes dési­rant de l’aide peuvent-elles pous­ser la porte d’Addictions France ? Oui, répond la direc­trice. Si elles ne sont pas prises en charge direc­te­ment par l’association, celle-ci pourra les conseiller et les orien­ter. « On leur donne toutes les infor­ma­tions et on les ren­voie vers les centres », indique Florence Destin. Qui, tou­te­fois, a bien conscience de la lon­gueur des délais pour y obte­nir une place.

L’association fait face à de nou­velles consommations

Si l’ad­dic­tion la plus fré­quente concerne l’al­cool, sui­vie par le tabac et le can­na­bis, Florence Destin insiste sur le fait que l’as­so­cia­tion traite toutes les addic­tions, qu’elles soient liées à un pro­duit ou de nature com­por­te­men­tale. Le jeu d’argent, le pari spor­tif, voire l’ad­dic­tion à la por­no­gra­phie en ligne font par­tie de ses sujets. Une atten­tion toute par­ti­cu­lière se porte aussi sur les nou­velles consommations.

Les documents proposés par Addictions France à l'occasion de ses portes ouvertes témoignent de la diversité des addictions dont s'occupe l'association. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Les docu­ments pro­po­sés par Addictions France à l’oc­ca­sion de ses portes ouvertes témoignent de la diver­sité des addic­tions dont s’oc­cupe l’as­so­cia­tion. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Exemple ? Le pro­toxyde d’a­zote, un gaz hila­rant qui fait beau­coup par­ler de lui. Une col­lec­ti­vité s’est d’ailleurs tour­née vers l’as­so­cia­tion après avoir observé une consom­ma­tion du pro­duit dans cer­tains sec­teurs. « Les ser­vices de police étaient un peu dému­nis, trou­vaient des car­touches vides dans les parcs ou les espaces publics… Des jeunes se sont engouf­frés là-dedans », décrit la directrice.

Un autre che­val de bataille concerne enfin le res­pect de la loi Évin, que les alcoo­liers contournent par­fois pour pro­po­ser des pro­duits attrac­tifs pour les jeunes. Les paris spor­tifs sont éga­le­ment en cause. « On œuvre beau­coup pour faire res­pec­ter les publi­ci­tés dans les évé­ne­ments spor­tifs, chez les influen­ceurs, dans les pla­ce­ments de pro­duits… Ça va être un grand com­bat de l’as­so­cia­tion », conclut Florence Destin.

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Des bonbonnes retrouvées à Echirolles. © Photo DR
Échirolles : la Ville lance une cam­pagne de sen­si­bi­li­sa­tion contre les dan­gers du pro­toxyde d’azote

  EN BREF - La Ville d’Échirolles lance une campagne de sensibilisation concernant le protoxyde d'azote. Les services municipaux constatent en effet une augmentation de Lire plus

La Ville de Grenoble déploie une campagne de communication pour soutenir le Dry January, ou Janvier sans alcool
La Ville de Grenoble déploie une cam­pagne de com­mu­ni­ca­tion pour sou­te­nir le Dry January, ou Janvier sans alcool

FLASH INFO - Pour la deuxième année consécutive, après le mois de janvier 2022, la Ville de Grenoble annonce son soutien au "Dry January", à Lire plus

Le Centre hospitalier universitaire Grenoble Alpes organise plusieurs initiatives et temps de sensibilisation dans le cadre du Moi(s) sans tabac.
Le CHU Grenoble Alpes se mobi­lise autour du Mois sans tabac

Le Centre hospitalier universitaire Grenoble-Alpes (Chuga) organise plusieurs temps forts de sensibilisation et de prévention autour du tabac dans le cadre de l'opération “Moi(s) sans Lire plus

Campagne de communication de la Ville de Grenoble
“Grenoble, com­ment ça va en ce moment ?” : la Ville lance un plan d’action pour la santé mentale

EN BREF - Isolement, sédentarité, anxiété, excès de violences, multiplication des addictions et du temps passé devant les écrans… Les mesures de confinement ont contribué Lire plus

Contrôle de police quartier de l'Alma à Grenoble © Patricia Cerinsek
Quartier de l’Alma à Grenoble, des habi­tants réclament des actions dis­sua­sives contre le tra­fic de drogue

  FOCUS - Le coup de filet anti-drogue en avril 2020 au cœur du quartier de l'Alma, dans le centre-ville de Grenoble, n'a pas mis Lire plus

Trafic de drogues: la préfecture de l'Isère revendique la saisie de 2884 kilogrammes de cannabis en 2022,
Plus de 500 kilos de can­na­bis sai­sis en Isère et dans la Loire auprès de com­mer­çants en CBD, qui contestent avoir vendu de la drogue

FIL INFO - Près de 535 kilos d'herbe et 57 kilos de résine de cannabis ont été saisis et neuf personnes interpellées en Isère et Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !