Lutte contre la précarité alimentaire en Isère : l'association Societal angels dévoile les lauréats de son appel à projets 2023

Lutte contre la pré­ca­rité ali­men­taire en Isère : l’as­so­cia­tion Societal angels dévoile les lau­réats de son appel à pro­jets 2023

Lutte contre la pré­ca­rité ali­men­taire en Isère : l’as­so­cia­tion Societal angels dévoile les lau­réats de son appel à pro­jets 2023

FOCUS – Ils étaient 22 à avoir pos­tulé à l’ap­pel à pro­jets de l’as­so­cia­tion gre­no­bloise Societal Angels « Lutter contre la pré­ca­rité ali­men­taire en Isère ». Deux ses­sions de sélec­tion ont per­mis de dis­tin­guer quatre lau­réats, dévoi­lés ce jeudi 23 février. Présentation.

Societal Angels, qui a fait de la lutte contre la pré­ca­rité ali­men­taire en Isère son fer de lance, vient de dévoi­ler les heu­reux gagnants de son appel à pro­jets 2023. En tête du clas­se­ment ? L’association 2kg de culture. Un pro­jet pour le moins… aty­pique, lancé par Dan Arama, direc­teur tech­nique dans le milieu culturel.

Le prin­cipe est simple : un don de nour­ri­ture en échange d’une place de spec­tacle. « C’est un pro­jet que j’ai ima­giné à l’automne 2020 en voyant pas­ser une infor­ma­tion pro­ve­nant de la Banque ali­men­taire. Ça par­lait d’une aug­men­ta­tion assez forte de la demande, et là, j’ai décidé d’agir. J’ai voulu allier culture et soli­da­rité », explique le fondateur.

Les dona­teurs peuvent ainsi voir un spec­tacle en contre­par­tie de 2 kg d’a­li­ments non péris­sables don­nés à la Banque ali­men­taire qui s’occupe de les dis­tri­buer. « À ce jour, j’ai récolté 2 342 kilos de den­rées ali­men­taires, ce qui est l’équivalent de 4 600 repas à la Banque ali­men­taire », men­tionne le lauréat.

Dan Arama, fondateur de 2kg de culture entend lutter contre la précarité alimentaire. © Isis Laigneau - Place Gre'Net

Dan Arama, fon­da­teur de 2kg de culture, entend lut­ter contre la pré­ca­rité ali­men­taire. © Isis Laigneau – Place Gre’net

En pleine émer­gence, le pro­jet com­mence à connaître une cer­taine audience. Et Dan Arama sou­hai­te­rait lui don­ner de l’am­pleur. Pour cela, il aime­rait offrir à l’association une équipe per­ma­nente. « Sur le ter­rain, je suis seul et j’ai besoin d’embaucher quelqu’un pour aller plus loin. À l’avenir, je sou­haite déve­lop­per l’initiative sur tout le dépar­te­ment puis, plus tard, pour­quoi pas, par­tout en France », explique le vain­queur du concours.

Grâce à ce pre­mier prix, l’association 2 kg de culture va pou­voir s’offrir de nou­veaux locaux, indis­pen­sables pour accueillir les béné­voles et les pro­duits récoltés.

L’association Point d’eau et son camion de nour­ri­ture à l’honneur

À la deuxième place, Akim Slaimi, membre de l’as­so­cia­tion Point d’eau, qui pro­pose de l’ac­cueil de jour aux per­sonnes en situa­tion de pré­ca­rité sociale. Celui-ci par­court les rues de Grenoble au volant d’un food truck (camion de nour­ri­ture). Dans le coffre de sa camion­nette, ce lau­réat a de beaux pro­jets : dési­reux de deve­nir un endroit ras­su­rant, il pro­pose plu­sieurs ser­vices pour un retour à ce qu’il appelle « le droit commun ».

Pour cela, Akim met en place une dis­tri­bu­tion de nour­ri­ture locale et bio­lo­gique afin de per­mettre aux plus dému­nis de se nour­rir conve­na­ble­ment. « Notre but, c’est de pré­pa­rer des ali­ments frais, cui­si­nés le jour même. On uti­lise des pro­duits que l’on va récol­ter dans des maga­sins bio­lo­giques. Aujourd’hui, ce sont 170 per­sonnes par jour qui viennent se res­tau­rer dans notre camion », indique le lauréat.

À côté de cela, Akim sou­haite appor­ter un sou­tien psy­cho­lo­gique aux per­sonnes seules, notam­ment en deve­nant un lieu de soli­da­rité et d’entraide où l’on peut échan­ger. « Les gens viennent aussi cher­cher un lieu de dis­cus­sion. Nous, on les aide à avan­cer. Quand vous avez bien mangé, vous pou­vez aller cher­cher du tra­vail, faire cer­taines démarches… Mais quand vous ne man­gez pas bien, là, c’est plus com­pli­qué », ajoute Akim.

Un prix « enga­ge­ment » et un prix « spécial »

À la troi­sième place, vain­queur du prix « enga­ge­ment », c’est Chloé Dudon et ses paniers soli­daires. Membre du réseau Isère Amap, Chloé a monté un par­te­na­riat avec la Caisse d’al­lo­ca­tions fami­liales (Caf) de l’Isère et la MSA1La MSA gère la santé, famille, retraite, acci­dents du tra­vail des exploi­tants et sala­riés agri­coles, et per­çoit les coti­sa­tions sociales auprès des entre­prises rele­vant de la MSA.. Son but ? Mettre en place des paniers qui per­met­tront aux familles en situa­tion de pré­ca­rité d’accéder à des den­rées ali­men­taires à moindres coûts.

L’équipe fon­da­trice des paniers soli­daires dans les Amap isé­roises. © Isis Laigneau – Place Gre’Net

Parmi tous ces can­di­dats, il est par­fois dif­fi­cile de faire un choix… voilà pour­quoi le jury a décidé de créer un der­nier prix, exclu­sif : le prix « spé­cial ». Attribué à Thomas Basile et son pro­jet L’Équytable, il valo­rise son idée innovante.

Depuis 2010, la coopé­ra­tive par­tage en effet des paniers ali­men­taires avec les plus pré­caires. Grâce à un sys­tème d’abonnement, Thomas Basile sou­haite assu­rer un revenu juste aux pro­duc­teurs, tout en déli­vrant des pro­duits de qua­lité aux adhérents.

Isis Laigneau

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Création d'un collectif échirollois pour le droit à l'alimentation le jeudi 3 décembre2020. © Tim Buisson – Place Gre’net
Échirolles : le CCAS et des asso­cia­tions créent le col­lec­tif pour le droit à l’alimentation

  FOCUS - Face à la montée de la précarité, la Ville d’Échirolles a décidé de créer, via son centre communal d'action sociale (CCAS), un Lire plus

Les acteurs de l’a­li­men­ta­tion soli­daire de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise se regroupent au sein du réseau Calisoli

  FIL INFO — Grenoble compte un nouveau collectif avec le réseau Calisoli (collectif d'acteurs de l'alimentation solidaire en Isère). Le réseau regroupe les structures Lire plus

Vers le 100% bio aux menus des petits qui fréquentent les deux crèches associatives et parentales, quartier Bouchayer Viallet, à Grenoble. © Séverine Cattiaux- Place Gre'net
L’alimentation bio et végé­ta­rienne se fraye tar­di­ve­ment un che­min dans les crèches de la Ville de Grenoble

ENQUÊTE – Manger bio est recommandé pour la santé. C'est encore plus vrai pour les tout petits dont l’organisme en formation est plus vulnérable aux Lire plus

Visite de la Ferme des colibris de Sophie Primas, Frédérique Puissat et Michel Savin © Michel Savin
Loi Agriculture et ali­men­ta­tion : un texte per­fec­tible pour les séna­teurs isé­rois LR

FOCUS - La présidente de la Commission des Affaires économiques au Sénat Sophie Primas était en visite en Isère le lundi 4 juin, à l'invitation des Lire plus

Bio, gas­pillage, pes­ti­cides… Premier bilan des États géné­raux de l’a­li­men­ta­tion en Isère

FOCUS - Les États généraux de l'alimentation ont pris fin en Isère avec une dernière réunion le 17 novembre. La première phase de cette consultation, Lire plus

La dépu­tée de l’Isère Monique Limon, res­pon­sable de texte du pro­jet de loi sur l’alimentation

FIL INFO – La députée de la septième circonscription de l'Isère Monique Limon avait été désignée chef de file des États généraux de l'alimentation dans Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !