Visite de la Ferme des colibris de Sophie Primas, Frédérique Puissat et Michel Savin © Michel Savin

Loi Agriculture et alimentation : un texte perfectible pour les sénateurs isérois LR

Loi Agriculture et alimentation : un texte perfectible pour les sénateurs isérois LR

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – La présidente de la Commission des Affaires économiques au Sénat Sophie Primas était en visite en Isère le lundi 4 juin, à l’invitation des sénateurs de l’Isère Frédérique Puissat et Michel Savin. Les trois parlementaires Les Républicains ont suivi une « journée sénatoriale sur l’agriculture ». L’occasion de visiter des exploitations et de confier leurs impressions sur la future loi Agriculture et alimentation.

 

 

« Le cœur du pro­blème, c’est com­ment faire gagner de l’argent aux agri­cul­teurs », a insisté Sophie Primas. La pré­si­dente de la Commission des affaires éco­no­miques au Sénat était en Isère lundi 4 juin, à l’in­vi­ta­tion des séna­teurs Frédérique Puissat et Michel Savin, pour une « jour­née séna­to­riale sur l’a­gri­cul­ture ». L’occasion pour les trois Républicains de s’ex­pri­mer sur la loi Agriculture et ali­men­ta­tion, adop­tée par l’Assemblée natio­nale le 30 mai der­nier, et qui sera sou­mise très pro­chai­ne­ment au Palais du Luxembourg.

 

Visite de la Ferme des colibris de Sophie Primas, Frédérique Puissat et Michel Savin © Michel Savin

Visite de la Ferme des Colibris de Sophie Primas, Frédérique Puissat et Michel Savin © Michel Savin

 

Visite à Voiron d’une cui­sine col­lec­tive du Département des­ser­vant des col­lèges, de la Ferme bio des Colibris à Méaudre ou de la coopé­ra­tive Vercors Lait à Villard-de-Lans, ren­contre avec des acteurs de l’a­gri­cul­ture isé­roise… L’objectif était bien, explique Sophie Primas, de « confron­ter les textes géné­raux à la réa­lité ter­ri­to­riale ». En par­ti­cu­lier, sou­ligne Michel Savin, dans un dépar­te­ment d’a­gri­cul­ture de mon­tagne qui compte beau­coup de petites exploitations.

 

« La loi donne un cadre et c’est impor­tant, mais il faut que l’on soit très vigi­lant à ce que ces lois per­mettent la liberté ter­ri­to­riale », indique Sophie Primas. La crainte des séna­teurs ? Que de nou­velles normes viennent per­tur­ber l’ac­ti­vité d’ex­ploi­ta­tions ou de coopé­ra­tives qui ont très bien su s’or­ga­ni­ser toutes seules. « Il ne faut pas que cer­tains textes les mettent en dif­fi­culté avec des orien­ta­tions com­pli­quées », résume encore Michel Savin.

 

 

Un texte à améliorer, juge la sénatrice

 

Quel regard portent les séna­teurs Les Républicains sur la loi Agriculture et ali­men­ta­tion, direc­te­ment issue des États géné­raux de l’a­li­men­ta­tion ? Si Sophie Primas juge le pro­jet bon sur le fond, elle ne manque pas d’ex­pri­mer quelques réserves. Ses attaques les plus viru­lentes concernent la deuxième par­tie du texte. Une por­tion lar­ge­ment com­men­tée dans l’o­pi­nion publique, englo­bant la non-inter­dic­tion du gly­pho­sate, l’au­to­ri­sa­tion des « fermes-usines », de la cas­tra­tion à vif des por­ce­lets ou encore du broyage des pous­sins mâles et cane­tons femelles…

 

Quel équilibre financier entre distribution et production pour permettre aux agriculteurs d'être mieux rémunérés ? © Florent Mathieu - Place Gre'net

Quel équi­libre finan­cier entre dis­tri­bu­tion et pro­duc­tion pour per­mettre aux agri­cul­teurs d’être mieux rému­né­rés ? © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

« Nous sommes pas­sés de six articles à soixante, avec une pro­fu­sion d’i­ma­gi­na­tion et de posi­tion­ne­ments des uns et des autres, des amen­de­ments “Je n’y connais rien, mais je pense que ce serait mieux comme ça“ », moque volon­tiers la séna­trice. Et de déplo­rer une par­tie qu’elle juge avant tout vouée à la com­mu­ni­ca­tion, « au moment même où l’on négo­cie la Pac [Politique agri­cole com­mune de l’Union euro­péenne, ndlr] et que la France est ter­ri­ble­ment absente ».

 

C’est fina­le­ment la pre­mière par­tie du texte que Sophie Primas et ses col­lègues veulent rete­nir. Un texte qui vise à régle­men­ter les négo­cia­tions entre pro­duc­teurs, trans­for­ma­teurs et dis­tri­bu­teurs, en fixant notam­ment un prix de revient idéal pour les agri­cul­teurs. Mais com­ment y par­ve­nir alors qu’un litre de lait peut être pro­duit dans une petite exploi­ta­tion du Vercors dif­fi­cile d’ac­cès ou bien dans une struc­ture très acces­sible dis­po­sant d’un trou­peau impor­tant ? « Le texte qui sort de l’Assemblée doit encore être amé­lioré », juge la sénatrice.

 

 

Une « course à la déflation » délétère ? 

 

Mêmes doutes sur le relè­ve­ment des seuils de revente à perte (SRP). La loi pré­voit en effet d’aug­men­ter ce seuil de 10 %, autre­ment dit d’im­po­ser aux dis­tri­bu­teurs de revendre au détail un pro­duit 10 % au-des­sus de son prix d’a­chat. Une mesure, contes­tée par plu­sieurs cher­cheurs, et qui laisse per­plexe la pré­si­dente de la Commission des affaires éco­no­miques au Sénat. « Je n’ai pas encore com­pris com­ment ça allait dans la poche des agri­cul­teurs… », iro­nise-t-elle une nou­velle fois.

 

De gauche à droite, Frédérique Puissat, Sophie Primas et Michel Savin © Florent Mathieu - Place Gre'net

De gauche à droite, Frédérique Puissat, Sophie Primas et Michel Savin © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

La volonté de la loi de régu­ler les pro­mo­tions, sur les baisses de prix comme sur la volu­mé­trie, trouve net­te­ment plus grâce à ses yeux, même si elle est encore jugée insuf­fi­sante. Pour Sophie Primas, les pro­mo­tions inces­santes dans les grands com­merces sont délé­tères : « On a tel­le­ment tiré les prix vers le bas qu’au­jourd’­hui ce n’est même plus une ques­tion de par­tage de la valeur, mais de créa­tion de valeur ! », dénonce-t-elle.

 

Et la séna­trice de se réjouir de l’in­ter­dic­tion du mot « gra­tuit » dans les annonces de pro­mo­tions : « Quand on dit qu’un pro­duit est gra­tuit, on ins­taure dans la tête du consom­ma­teur que rien n’a de valeur, y com­pris le tra­vail des gens. » Plus qu’une ques­tion de coût, Sophie Primas voit aussi dans les pro­mo­tions à répé­ti­tion une « course à la défla­tion » qui crée une véri­table perte de repères. Signe, concluent les trois par­le­men­taires, d’une société où les citoyens per­draient la conscience de la valeur et du coût des choses.

 

FM

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Fête des sports de l'OMS de Grenoble 2017. © Joel Kermabon
Abrogation du passe sanitaire dans les bibliothèques et clubs de sport pour les mineurs : les amendements de Michel Savin suivis par le Sénat

FIL INFO - À l'occasion de l'examen du projet de loi portant diverses dispositions de vigilance sanitaire ce jeudi 28 octobre 2021, le Sénat a Lire plus

Sur le bord du terrain, le port du masque reste obligatoire. © Tim Buisson - Place Gre'net.
Bibliothèques et clubs de sport : le sénateur LR Michel Savin propose d’abroger le passe sanitaire pour les mineurs

FLASH INFO - Le Sénat se penche, ce jeudi 28 octobre 2021, sur le projet de loi portant diverses dispositions de vigilance sanitaire. Ce projet Lire plus

Opérations burkini: la Ville de Grenoble dénonce des "provocations déplorable"... et l'Alliance citoyenne la "répression policière"
Burqini dans les piscines : la majorité des élus de la Métro rejette un vœu pour prévenir les « faiblesses à l’égard de l’islam politique »

FOCUS - Tandis que l'Alliance citoyenne 'pro-burqini' fait de nouveau parler d'elle à travers une campagne d'affichage à Grenoble, la polémique s'est immiscée au sein Lire plus

COUV Rapprochement d'Actis et de Grenoble Habitat dans une société anonyme de coordination
Fusion d’Actis et Grenoble Habitat : les oppositions fustigent le choix de la société anonyme de coordination (Sac)

  FOCUS - Voté lors du conseil métropolitain de Grenoble-Alpes Métropole, le rapprochement entre les bailleurs Grenoble habitat et Actis au sein d'une Société anonyme Lire plus

Michel Savin défend un amendement pour interdire le burkini dans les piscines publiques

  FLASH INFO — Le sénateur Les Républicains de l'Isère Michel Savin appelle le gouvernement à interdire le burkini "dans les piscines et espaces de Lire plus

La Métropole de Grenoble candidate à l’expérimentation du retour du public dans les stades

  FLASH INFO - La Métropole de Grenoble est candidate à l'expérimentation du retour du public dans les stades.   [caption id="attachment_129043" align="alignright" width="380"] La Lire plus

Flash Info

|

01/12

14h28

|

|

01/12

11h39

|

|

30/11

19h38

|

|

30/11

17h09

|

|

30/11

12h42

|

|

30/11

12h10

|

|

30/11

11h46

|

|

30/11

11h01

|

|

30/11

10h04

|

|

29/11

18h12

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin