© Joël Kermabon - Place Gre'net (capture d'écran)

STMicroelectronics Crolles : la CGT salue le pro­jet com­mun avec GlobalFoundries mais émet quelques réserves

STMicroelectronics Crolles : la CGT salue le pro­jet com­mun avec GlobalFoundries mais émet quelques réserves

FOCUS – STMicroelectronics et GlobalFoundries ont annoncé, le 11 juillet 2022, leur pro­jet com­mun d’une nou­velle unité de pro­duc­tion de semi-conduc­teurs à Crolles. Un inves­tis­se­ment de 5,7 mil­liards d’eu­ros, confirmé par Emmanuel Macron lors de sa visite le len­de­main sur le site isé­rois, avec plus de 1000 emplois créés à la clé. Pour la CGT ST France, cette « bonne nou­velle » ne doit tou­te­fois pas mas­quer cer­taines ques­tions cru­ciales, liées à l’a­ve­nir des sites de la société franco-ita­lienne et de la filière micro­élec­tro­nique comme aux enjeux sociaux et environnementaux.

C’est l’une des rares voix légè­re­ment dis­cor­dantes au milieu d’un concert d’é­loges una­nimes. La CGT ST France a réagi à la future implan­ta­tion en Isère d’une méga-fab, une nou­velle unité de pro­duc­tion de semi-conduc­teurs en 300 mm, por­tée par STMicroelectronics et GlobalFoundries. Un pro­jet lancé en grande pompe par Emmanuel Macron, venu visi­ter le site de Crolles mardi 12 juillet 2022, accom­pa­gné de plu­sieurs ministres.

Le pré­sident de la République a notam­ment annoncé un inves­tis­se­ment de 5,7 mil­liards d’eu­ros – pro­ve­nant de finan­ce­ments publics et pri­vés – sur cette future usine, inclus dans un plan glo­bal de 16 mil­liards d’eu­ros pour l’in­dus­trie et l’in­no­va­tion. Plus de 1000 emplois directs devraient par ailleurs être créés sur le site isé­rois. La CGT se dit donc satis­faite que « ST et l’État aient enfin pris la déci­sion de déve­lop­per en France de nou­velles capa­ci­tés de pro­duc­tion en semi-conduc­teurs ».

La CGT satis­faite que la France et l’Europe cherchent à rat­tra­per leur retard

En effet, « cela fait plu­sieurs années que nous les inter­pel­lons régu­liè­re­ment sur le deve­nir de la filière indus­trielle de la micro­élec­tro­nique », affirme le syn­di­cat. Lequel pointe « la dépen­dance de la France et plus lar­ge­ment de l’Europe dans ce sec­teur », dans un contexte de crois­sance de l’u­ti­li­sa­tion du numérique.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 75 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

3 réflexions sur « STMicroelectronics Crolles : la CGT salue le pro­jet com­mun avec GlobalFoundries mais émet quelques réserves »

  1. sep article
  2. La CGT, n’est ce pas ce syn­di­cat dont l’un des plus hauts res­pon­sables a été ministre du tra­vail de Pétain ?

    sep article
    • C’est intox qu’il fau­drait choi­sir comme pseudo, cela vous irait mieux. Plutôt que d’in­si­nuer, il serait plus hon­nête de racon­ter l’his­toire cor­rec­te­ment et jus­qu’au bout.

      Vous par­lez de René Belin, qui fut membre du bureau confé­dé­ral e la CGT jus­qu’en 1940, ani­ma­teur de la ten­dance anti­com­mu­niste ras­sem­blée der­rière la revue « Syndicats ». Après la défaite, René Belin accepte d’en­trer au gou­ver­ne­ment en tant que ministre de la Production indus­trielle et du Travail, puis secré­taire d’État au Travail jusqu” en avril 1942. Il signe la loi d’août
      1940 qui dis­sout la CGT et la CFTC, il pro­mulgue la Charte du Travail en octobre 1941 qui pré­voit la mise en place d’un
      syn­di­cat unique et obli­ga­toire, l’in­ter­dic­tion de la grève et l’en­tente entre patrons et ouvriers.

      Le par­cours de René Belin est celui d’un homme qui s’est engagé auprès de Pétain et a voulu détruire les syn­di­cats. Il est pos­sible de dis­cu­ter sur ce que furent ses moti­va­tions, mais il ne repré­sente en rien le par­cours de la CGT et la CFTC qui s’en­ga­gèrent acti­ve­ment dans la Résistance et par­ti­ci­pèrent au Conseil National de la Résistance.

      sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

© Joël Kermabon - Place Gre'net (capture d'écran)
Crolles : Emmanuel Macron en visite à STMicroelectronics pour le lan­ce­ment de la nou­velle usine de semi-conducteurs

REPORTAGE VIDEO - Emmanuel Macron s'est rendu à Crolles (Isère), ce mardi 12 juillet 2022, pour visiter le site de STMicroelectronics. Un déplacement destiné à Lire plus

Emmanuel Macron en visite ce mardi à STMicroelectronics Crolles où une nou­velle usine créera plus de mille emplois

EN BREF - Emmanuel Macron se rendra en Isère, ce mardi 12 juillet 2022, pour visiter l'entreprise STMicroelectronics, à Crolles. Le fabricant franco-italien s'associe en Lire plus

Soitec, le CEA, STMicro et GlobalFoundries s'allient autour des nouvelles technologies FD-SOI
Soitec, le CEA, STMicro et GlobalFoundries s’al­lient autour des nou­velles tech­no­lo­gies FD-SOI

FLASH INFO – Une alliance au sommet dans le monde de l’infiniment petit? C'est, en quelque sorte, ce qu'ont annoncé le CEA, GlobalFoundries, STMicroelectronics et Lire plus

Intérieur de l'usine STMicroelectronics. © Artechnic
STMicroelectronics va inves­tir 1 mil­liard d’eu­ros à Crolles pour répondre à la demande en com­po­sants électroniques

FLASH INFO - STMicroelectronics va investir 3,6 milliards d'euros, dont un milliard en Isère, en 2022, afin de répondre à la demande mondiale en composants Lire plus

Salariés en tenue à l'intérieur de l'usine STMicroelectronics de Crolles. © Artechnic
Incendies de lignes élec­triques : STMicroelectronics Crolles, un site « Seveso seuil haut » ciblé, la CGT dénonce « des actes irresponsables »

EN BREF - Les deux incendies successifs de lignes électriques, survenus dans les nuits du dimanche 3 au lundi 4 avril et du lundi 4 Lire plus

Salariés en tenue à l'intérieur de l'usine STMicroelectronics de Crolles. © Artechnic
Explosion du nombre de cas de Covid-19 à STMicroelectronics Crolles : la CGT demande de ren­for­cer les mesures de prévention

FOCUS - La CGT s'est de nouveau alarmée, ce mercredi 12 janvier 2022, de l'explosion des cas positifs de Covid-19 parmi les salariés de STMicroelectronics, Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !