Les communes de l'ancien canton de Meylan signent une Convention territoriale globale face aux enjeux démographiques

Face aux enjeux démo­gra­phiques, les com­munes de l’ex-can­ton de Meylan signent une conven­tion ter­ri­to­riale globale

Face aux enjeux démo­gra­phiques, les com­munes de l’ex-can­ton de Meylan signent une conven­tion ter­ri­to­riale globale

EN BREF – Les com­munes de Meylan, Corenc, La Tronche, Sarcenas et Le Sappey-en-Chartreuse, ainsi que la Caf et le Département de l’Isère, ont signé jeudi 20 octobre 2022 une conven­tion ter­ri­to­riale glo­bale. Soit un diag­nos­tic démo­gra­phique, autour duquel les dif­fé­rents par­te­naires s’en­gagent à mettre en place des actions socio-édu­ca­tives pour répondre aux besoins qui sont posés.

Pour mieux faire face aux évo­lu­tions démo­gra­phiques dans leurs com­munes res­pec­tives, les maires de Meylan, Corenc, La Tronche, Sarcenas et Le Sappey-en-Chartreuse ont signé jeudi 20 octobre une conven­tion ter­ri­to­riale glo­bale (CTG), en par­te­na­riat avec la Caf et le Département de l’Isère. Objectif ? S’accorder sur le diag­nos­tic dressé par le docu­ment, et s’en­ga­ger à mener des actions pour répondre aux enjeux posés par celui-ci.

De gauche à droite, Bertrand Spindler (maire de La Tronche), Philippe Cardin (maire de Meylan), Sylvain Duloutre (maire de Sarcenas), Olivier Thierry et Matthieu Coutelier (Caf de l'Isère), Jean-Damien Mermillod-Blondin (maire de Corenc), Joëlle Hours (Département de l'Isère) et Anne Barrand (adjointe de Sappey-en-Chartreuse). © Florent Mathieu - Place Gre'net

De gauche à droite, Bertrand Spindler (maire de La Tronche), Philippe Cardin (maire de Meylan), Sylvain Duloutre (maire de Sarcenas), Olivier Thierry et Matthieu Coutelier (Caf de l’Isère), Jean-Damien Mermillod-Blondin (maire de Corenc), Joëlle Hours (Département de l’Isère) et Anne Barrand (adjointe au Sappey-en-Chartreuse). © Florent Mathieu – Place Gre’net

Établie par le cabi­net Techné Cité, la CTG prend la forme d’un docu­ment de plus de 200 pages, com­posé de sta­tis­tiques, mais aussi de consul­ta­tions des habi­tants. En résumé (très) gros­sier, les ter­ri­toires qui com­posent l’an­cien can­ton de Meylan observent un ralen­tis­se­ment de leur dyna­mique de peu­ple­ment, avec de légers flé­chis­se­ments démo­gra­phiques sur Meylan et La Tronche, et des soldes posi­tifs pour les trois autres communes.

Des plans d’ac­tion mis en place sur l’an­née à venir

La CTG met sur­tout en avant la néces­sité de revoir les poli­tiques à des­ti­na­tion des jeunes et des familles, la stra­té­gie socio-édu­ca­tive étant au cœur de la démarche. « Cela nous a per­mis de déga­ger quelques lignes ensemble, sur l’en­fance et la petite enfance », note le maire de Meylan Philippe Cardin. Mais aussi sur l’a­do­les­cence… et la paren­ta­lité, quand il res­sort que les parents ont par­fois du mal à com­prendre et “gérer” leurs ados.

Des besoins par­ti­cu­liers peuvent éga­le­ment être mis en évi­dence. Corenc voit ainsi un renou­vel­le­ment de sa popu­la­tion, avec une crois­sance démo­gra­phique pro­non­cée. Et donc plus de jeunes dans les années à venir. Mais les besoins se répondent : les ado­les­cents sont par exemple peu sen­sibles aux fron­tières com­mu­nales. Avec par­fois, note Philippe Cardin, « des pro­blé­ma­tiques d’in­ci­vi­li­tés, d’en­nui et de désar­roi ».

Philippe Cardin (Meylan), Jean-Damien Mermillod-Blondin (Corenc), Bertrand Spindler (La Tronche) et Olivier Thierry (Caf) en train de signaler la Convention territoriale globale. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Philippe Cardin (Meylan), Jean-Damien Mermillod-Blondin (Corenc), Bertrand Spindler (La Tronche) et Olivier Thierry (Caf) en train de signa­ler la conven­tion ter­ri­to­riale glo­bale. © Florent Mathieu – Place Gre’net

D’autres enjeux ne sont, pour leur part, pas propres aux com­munes impli­quées dans la CTG. Comme l’inclusion des enfants en situa­tion de han­di­cap, ou les ques­tions de recru­te­ment pour le péri­sco­laire. Et si le maire de Meylan sou­ligne la qua­lité de l’offre aux familles sur l’an­cien can­ton, il n’ou­blie pas l’é­pi­sode mal­heu­reux du centre de loi­sirs des Ouistitis. « On voit que les choses peuvent être fra­giles et [que les acteurs locaux] ont besoin de consi­dé­ra­tion », insiste-t-il.

Pour l’heure, aucune action n’est défi­nie, mais les par­te­naires s’en­gagent à mettre sur pied des plans d’ac­tion d’ici une année sur la base du diag­nos­tic par­tagé, et natu­rel­le­ment à les res­pec­ter. L’engagement finan­cier, porté par la Caf et le Département de l’Isère, n’est pas ano­din. La der­nière conven­tion ter­ri­to­riale glo­bale a ainsi repré­senté 400 000 euros pour un ensemble de ter­ri­toires regrou­pant un peu moins de 30 000 habitants.

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Dissolution de l'Association des familles de Meylan: la Ville reprend la gestion du centre de loisirs
Dissolution de l’Association des familles de Meylan : la Ville reprend la ges­tion du centre de loi­sirs des Ouistitis

EN BREF – Alors que l'Association des familles de Meylan annonce sa dissolution et l'arrêt de la gestion du centre de loisirs des Ouistitis, la Lire plus

© Christian Morel / Ville de Meylan
Meylan : la Ville va éteindre l’é­clai­rage public dans ses rues, durant la nuit, à par­tir d’oc­tobre 2022

FOCUS - La Ville de Meylan proposera au conseil municipal, ce lundi 26 septembre 2022, une délibération sur l'extinction nocturne de l'éclairage public. Celui-ci sera Lire plus

Le maire de Meylan Philippe Cardin attaqué pour diffamation... par la Fraternité sacerdotale Saint Pie X
Meylan : la Ville triple la mise pour la deuxième édi­tion de son bud­get participatif

FOCUS - Pour la deuxième édition de son budget participatif, la Ville de Meylan triple la mise, tout en doublant la durée de réalisation des Lire plus

A Meylan, un immeuble blanc, entouré d'arbres et de verdure.
Avec sa charte d’urbanisme inédite, Meylan pro­met métho­do­lo­gie, dia­logue et tran­si­tion écologique

FOCUS - La Ville de Meylan repense son urbanisme. Une nouvelle charte communale, adoptée en juin 2022, vise à davantage de concertation avec les acteurs Lire plus

Meylan souhaite développer son parc de véhicules électriques pour permettre une décarbonation des mobilités © Justine Reynaud – Place Gre’net
Avec Dott et Citiz, la Ville de Meylan planche sur des mobi­li­tés moins carbonées

FOCUS - Suite à son conseil municipal de fin juin, la Ville de Meylan a mis à l’agenda la question des mobilités, pour les agents Lire plus

Lutte contre l’ar­ti­fi­cia­li­sa­tion des sols dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise : la zone agri­cole de La Taillat pro­té­gée à Meylan

FOCUS - Protéger et valoriser les espaces agricoles selon le principe de « zéro artificialisation nette », et ainsi assurer une autonomie alimentaire locale. Tels Lire plus

Flash Info

|

02/12

9h15

|

|

02/12

8h06

|

|

01/12

18h57

|

|

01/12

17h21

|

|

30/11

12h11

|

|

30/11

9h58

|

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

Flash info| Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

Société| Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

Agenda

Je partage !