Actualité

A Meylan, un immeuble blanc, entouré d'arbres et de verdure.

Avec sa charte d’urbanisme inédite, Meylan pro­met métho­do­lo­gie, dia­logue et tran­si­tion écologique

Avec sa charte d’urbanisme inédite, Meylan pro­met métho­do­lo­gie, dia­logue et tran­si­tion écologique

FOCUS – La Ville de Meylan repense son urba­nisme. Une nou­velle charte com­mu­nale, adop­tée en juin 2022, vise à davan­tage de concer­ta­tion avec les acteurs de l’im­mo­bi­lier. Objectif : valo­ri­ser l’ap­pli­ca­tion d’un maxi­mum d’engagements res­pec­tueux des habi­tants et de l’environnement.

Le 27 juin 2022, la Ville de Meylan a adopté sa pre­mière charte d’ur­ba­nisme. Elle pro­met un « urba­nisme négo­cié » et une « qua­lité de vie pré­ser­vée ». Encore évo­lu­tive et en expé­ri­men­ta­tion, cette charte doit faire l’ob­jet d’un pre­mier bilan en 2024. La Ville ne s’in­ter­dira alors ni de la révi­ser ni de l’a­mé­lio­rer, si nécessaire.

Une charte pour com­bler les insuf­fi­sances des dis­po­si­tifs en place à Meylan

Ces deux années d’es­sai per­met­tront d’ap­por­ter les pre­mières réponses aux besoins propres à la ville. Elles res­te­ront cepen­dant inci­ta­tives, la charte demeu­rant com­plé­men­taire et inféo­dée aux direc­tives déjà éta­blies. Notamment au plan local d’ur­ba­nisme inter­com­mu­nal (PLUI) en vigueur depuis 2019.

De fait, ce PLUI s’ap­plique aux 49 com­munes de la Métropole sans dis­tinc­tion. Avec des règles non spé­ci­fiques, afin de consti­tuer un ensemble cohé­rent et de conci­lier « les enjeux d’une métro­pole à la fois urbaine, rurale, et mon­ta­gnarde ». Un trip­tyque anti­no­mique mais dont les enjeux semblent trans­ver­saux. L’écologie, d’une part, la pré­ven­tion des risques, d’autre part, et enfin la défi­ni­tion d’une ville où « cha­cun trouve sa place ».

Autour et sur les façades des immeubles, de la verdure.

Des immeubles végé­ta­li­sés à Meylan. © S. Delobelle, Ville de Meylan

La Ville de Meylan a ainsi fait le choix d’en­ri­chir ces direc­tives avec sa nou­velle charte. Objectif : « trou­ver le meilleur équi­libre pos­sible entre (re)constructions et pré­ser­va­tion de la qua­lité de vie et de la bio­di­ver­sité ».

Une charte pour « pré­ser­ver la qua­lité de vie des habi­tants […] de Meylan »

La charte défi­nit les « orien­ta­tions de déve­lop­pe­ment et de construc­tion durable » de la ville. À savoir ses ambi­tions urba­nis­tiques en faveur d’une tran­si­tion éco­lo­gique et éner­gé­tique. Un exemple simple ? « Concevoir le pro­jet autour des éner­gies renou­ve­lables ».

Fruit « d’un tra­vail col­la­bo­ra­tif et concerté avec les élus, les ser­vices com­mu­naux, les membres de la com­mis­sion extra-muni­ci­pale et les pro­mo­teurs locaux », elle consi­tue une manière d’associer tous les acteurs. De quoi limi­ter les contes­ta­tions, avec tou­jours un même mot d’ordre : « urba­nisme négo­cié ».

Voilà pour­quoi la charte orga­nise « une métho­do­lo­gie de tra­vail avec les opé­ra­teurs immo­bi­liers ». La com­mune peut ainsi suivre l’é­vo­lu­tion com­plète des pro­jets sur son sol. A la clé, la déli­vrance d’un label pour « pré­ser­ver la qua­lité de vie des habi­tants […] de Meylan », selon le maire de la ville.

A Meylan, un grand parc bien entretenu et ombragé par de grands arbres.

« Meylan, ville parc ». © A. Padilla, Ville de Meylan

Si la charte demeure inci­ta­tive, le label « Meylan, ville parc », dont la ville dis­pose désor­mais, est pensé comme un levier d’ac­tion pour les élus. Avec un double béné­fice. Pour la mai­rie, celui de l’es­poir d’une charte effi­cace, et pour le pro­met­teur immo­bi­lier, une valo­ri­sa­tion de son image.

25 enga­ge­ments pour un urba­nisme repensé

Cependant, ce suc­cès repose avant tout sur l’ap­pli­ca­tion des enga­ge­ments défi­nis dans la charte. Pas moins de 25 au total, divi­sés en sept thèmes : construc­tion durable, cadre de vie, mobi­li­tés, envi­ron­ne­ment, chan­tier, risques, santé. La Ville de Meylan aspire à en faire res­pec­ter le maxi­mum lors des futurs projets.

Avec tou­te­fois des enjeux prio­ri­taires. Alors que les étés se font de plus en plus chauds, l’un d’eux semble pri­mor­dial : la végé­ta­li­sa­tion. Avec, dans une logique de dura­bi­lité, la mise en place « d’î­lots de fraî­cheur ».

Une mère et sa fille se promènent main dans la main dans une allée végétalisée à Meylan

Un îlot de ver­dure à Meylan. © A. Padilla, Ville de Meylan

Reste que ces formes « d’ur­ba­nisme négo­cié » ne sont pas nou­velles. Certaines villes vont même encore plus loin, et, comme Bois-Guillaume près de Rouen, se tournent entiè­re­ment vers les citoyens pour rédi­ger leur charte. Preuve d’un engoue­ment nais­sant pour la « démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive » au ser­vice de l’ur­ba­nisme et de la poli­tique locale.

Ancelin Faure

Auteur

Une réflexion sur « Avec sa charte d’urbanisme inédite, Meylan pro­met métho­do­lo­gie, dia­logue et tran­si­tion écologique »

  1. Ca ne sert à rien de mon­trer de jolies pho­tos de ver­dure. Quand on den­si­fie à mey­lan au maxi­mum, comme par­tout ailleurs dans l’ag­glo­mé­ra­tion, quand on met des loge­ments sociaux comme si l’exemple gre­no­blois ne devait au contraire pas conduire à l’ar­rêt de ce genre de construc­tions, quand les pro­mo­teurs ne font plus des rési­dences de stan­ding mais de la den­sité, on ne vient pas par­ler de charte, d’é­co­lo­gie, ou d’ur­ba­nisme repensé car ce ne sont là que des mots.
    Meylan est en train de perdre son âme et son charme.

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Lutte contre l’ar­ti­fi­cia­li­sa­tion des sols dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise : la zone agri­cole de La Taillat pro­té­gée à Meylan

FOCUS - Protéger et valoriser les espaces agricoles selon le principe de « zéro artificialisation nette », et ainsi assurer une autonomie alimentaire locale. Tels Lire plus

Gros déboi­se­ment au tor­rent de Jaillières : la Ville de Meylan et la Métro s’expliquent

FOCUS - Environ 200 arbres de haut-jet1de 10 à 20 mètres, voire plus ont été abattus entre février et mars 2022, à proximité des digues Lire plus

Réunion de concertation à Grenoble en vue de la préparation du Plui. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Plan local d’ur­ba­nisme : la Métropole gre­no­bloise a rendu sa copie – un bon com­pro­mis… “illi­sible” pour le citoyen ordinaire ?

DÉCRYPTAGE – Les habitants de la Métropole grenobloise auront bientôt à donner leur avis sur le Plan local d'urbanisme intercommunal, soumis à enquête publique. Le Lire plus

Le Grand collectif organise "Encore une fête" les 24 et 25 juin quartier de l'Abbaye à Grenoble
Un « pro­jet d’ur­ba­nisme tran­si­toire » de trois ans pour le quar­tier de l’Abbaye de Grenoble

  FOCUS - En attendant le déploiement du plan de réhabilitation du quartier de l'Abbaye adopté en mars 2019, la Ville de Grenoble annonce un "projet Lire plus

Exposition "Plui, le défi : prenons les cartes en mains" © Séverine Cattiaux -placegrenet.fr
Une expo péda­go­gique et ludique sur les enjeux du plan local d’ur­ba­nisme de la métro­pole de Grenoble

FOCUS – Document de référence qui va déterminer l’aménagement du territoire pour les prochaines décennies, le Plan local d’urbanisme intercommunal devrait être adopté fin 2019 Lire plus

Un magasin éphémère ouvre ses portes sur le chantier de l'Inspé, au sein de l'écoquartier Flaubert de Grenoble
Ecoquartier Flaubert : un modèle d’« urba­nisme à la grenobloise » ?

DÉCRYPTAGE - La Ville de Grenoble vient de donner son feu vert à la construction de trois nouveaux ensembles de logements sur l’écoquartier Flaubert. Construits Lire plus

Flash Info

|

12/06

18h47

|

|

11/06

17h31

|

|

11/06

14h00

|

|

11/06

11h02

|

|

11/06

10h44

|

|

10/06

23h25

|

|

10/06

18h11

|

|

10/06

17h56

|

|

07/06

15h57

|

|

07/06

13h42

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : Des per­qui­si­tions au Sdis de l’Isère

Culture| Grenoble : la fête des Tuiles de retour sur les cours Jean-Jaurès et de la Libération pour une hui­tième édition

Politique| « Je ne pense pas que ça soit les faits tels qu’ils se sont pas­sés » déclare Éric Piolle, accusé de concussion

Agenda

Je partage !