Site Schneider Electric master tech Moirans (c) 2022 Google

Blanchiment et vol de poudre d’argent chez Schneider Electric à Moirans : trois sus­pects écroués dans deux affaires liées

Blanchiment et vol de poudre d’argent chez Schneider Electric à Moirans : trois sus­pects écroués dans deux affaires liées

FOCUS – Cinq per­sonnes ont été inter­pel­lées, mardi 4 octobre 2022, en Isère, dans le cadre de deux enquêtes dis­tinctes mais liées toutes deux au vol, en juin der­nier, de 2 tonnes de poudre d’argent sur le site de Schneider Electric à Moirans. Deux hommes de 44 et 48 ans ont été mis en exa­men et écroués pour ce bra­quage. En paral­lèle, un couple de tren­te­naires et un de leurs amis ont été inter­pel­lés dans une affaire de blan­chi­ment et escro­que­rie, en lien avec un dos­sier d’ur­ba­nisme. La per­qui­si­tion de leur domi­cile a per­mis de retrou­ver des armes et pro­duits de luxe, mais aussi 750 kilos de poudre d’argent pro­ve­nant du vol. Le mari, qui serait le frère d’un des deux bra­queurs, a été incarcéré.

L’enquête sur le vol de 2 tonnes de poudre d’argent, en juin 2022, sur le site de Schneider Electric à Moirans, a connu une avan­cée déci­sive avec une vague d’in­ter­pel­la­tions, mardi 4 octobre, en Isère. Au total, cinq per­sonnes ont été inter­pel­lées, dont trois écrouées à l’is­sue de leur garde à vue, lors de deux opé­ra­tions menées par les gen­darmes gre­no­blois, annonce le par­quet de Grenoble. Deux enquêtes dis­tinctes, mais qui s’a­vèrent liées à la même affaire.

© Parquet de Grenoble

De nom­breux meubles et objets de luxe ont été sai­sis dans la mai­son du couple inter­pellé à Saint-Martin d’Uriage. © Parquet de Grenoble

Les faits prin­ci­paux remontent à la nuit du 25 au 26 juin. Vers 3 heures du matin, « trois indi­vi­dus cagou­lés péné­traient dans l’entreprise Schneider Electric de Moirans », relate le pro­cu­reur de la République adjoint Boris Duffau. « Sous la menace d’armes, l’agent de sécu­rité pré­sent était atta­ché aux pieds et aux poi­gnets. Son télé­phone por­table lui était retiré. »

Un butin estimé à près d’un mil­lion d’euros

Se ren­dant dans le maga­sin, les mal­fai­teurs étaient ensuite par­ve­nus à ouvrir les coffres et à déro­ber 2 tonnes de poudre d’argent (matière pre­mière rare uti­li­sée dans la fabri­ca­tion des com­po­sants élec­triques) et 700 kilos de déchets d’argent, qu’ils avaient char­gés dans un véhi­cule uti­li­taire. Un butin estimé à près d’un mil­lion d’eu­ros. Le vigile avait quant à lui été « contraint de se cou­cher à l’arrière de son propre véhi­cule, ver­rouillé par les auteurs ».

Site Schneider Electric master tech Moirans (c) 2022 Google

Les bra­queurs avaient dérobé 2 tonnes de poudre d’argent dans la nuit du 25 au 26 juin 2022, sur le site de Schneider Electric à Moirans, un bud­get estimé à un mil­lion d’eu­ros. © Google Maps (cap­ture d’écran)

L’enquête a été confiée par le par­quet de Grenoble à la Section de recherches de la gen­dar­me­rie, qui a pour­suivi ses inves­ti­ga­tions, sur com­mis­sion roga­toire d’un juge d’instruction, sur les faits de vol en bande orga­ni­sée. Celles-ci ont abouti, mardi 4 octobre, à l’in­ter­pel­la­tion de deux hommes âgés de 44 et 48 ans.

Mis en exa­men pour « recel de vol en bande orga­ni­sée » et « vol en bande organisée »

Présentés au juge d’ins­truc­tion au terme de leur garde à vue, tous deux ont été mis en exa­men, res­pec­ti­ve­ment pour « recel de vol en bande orga­ni­sée » et « vol en bande orga­ni­sée ». « Conformément aux réqui­si­tions du par­quet, les deux indi­vi­dus ont été pla­cés en déten­tion pro­vi­soire », indique le magis­trat, ajou­tant que « les inves­ti­ga­tions vont se pour­suivre afin d’identifier les autres co-auteurs ou com­plices ».

Des com­plices qui pour­raient notam­ment se retrou­ver parmi les trois indi­vi­dus « soup­çon­nés de blan­chi­ment, d’es­cro­que­rie, de faux et usage de faux, d’a­bus de biens sociaux et d’a­bus de confiance », inter­pel­lés éga­le­ment mardi 4 octobre, par les gen­darmes de la bri­gade de recherches de Grenoble, co-sai­sis avec le Groupe inter­mi­nis­té­riel de recherches (Gir).

Les sus­pects « mènent un train de vie sans rap­port avec leurs reve­nus légaux, se concré­ti­sant notam­ment par de nom­breux voyages à l’é­tran­ger et des achats de biens de luxe ».

Au départ, tout part de « banales » infrac­tions au code de l’ur­ba­nisme, qui vont sus­ci­ter une plainte d’une mai­rie de la métro­pole gre­no­bloise, puis l’ou­ver­ture d’une enquête pré­li­mi­naire pilo­tée par le par­quet de Grenoble, en octobre 2020. Très vite, les enquê­teurs sus­pectent un couple de tren­te­naires et un de leurs amis, âgé de 35 ans.

« Ces der­niers mènent un train de vie sans rap­port avec leurs reve­nus légaux, se concré­ti­sant notam­ment par de nom­breux voyages à l’é­tran­ger et des achats de biens de luxe », pré­cise le pro­cu­reur de la République Éric Vaillant. « Ils réa­lisent aussi d’im­por­tants inves­tis­se­ments immo­bi­liers tant en France qu’à l’é­tran­ger. » Or, une par­tie de leurs reve­nus sont non décla­rés ou « d’o­ri­gine sus­pecte, réa­li­sés par des socié­tés locales et de négoce en métaux pré­cieux ».

© Parquet de Grenoble

Des chaus­sures de marque ont notam­ment été sai­sies lors de la per­qui­si­tion du domi­cile du couple, qui menait grand train. © Parquet de Grenoble

Le couple, pro­prié­taire d’une habi­ta­tion indi­vi­duelle à Saint-Martin-d’Uriage, est par ailleurs gérant de plu­sieurs socié­tés com­mer­ciales « des­ti­nées à don­ner une appa­rence de léga­lité au train de vie affi­ché ». Les deux époux pro­fi­taient ainsi lar­ge­ment de leurs reve­nus dis­si­mu­lés, secon­dés pour cela par leur ami de longue date.

Bijoux, pro­duits de luxe, armes à feu et 750 kilos de poudre d’argent décou­verts lors de la perquisition

Après l’in­ter­pel­la­tion des trois sus­pects, la per­qui­si­tion effec­tuée au domi­cile du couple a per­mis de décou­vrir et sai­sir de nom­breux bijoux et pro­duits de luxe ainsi que deux armes à feu… Mais éga­le­ment, selon Le Dauphiné libéré, « entre­po­sés dans le garage, plus de 750 kilos de poudre d’argent encore condi­tion­née dans des embal­lages estam­pillés aux cou­leurs de la société Schneider Electric ».

© Parquet de Grenoble

De nom­breux bijoux figu­raient parmi les pro­duits de luxe décou­verts lors de la per­qui­si­tion de la mai­son, à Saint-Martin-d’Uriage. © Parquet de Grenoble

Si le par­quet ne sou­haite pas confir­mer cette der­nière décou­verte, il admet néan­moins à demi-mot le lien entre les deux affaires. « Cette per­qui­si­tion a aussi per­mis de concou­rir à l’avancées signi­fi­ca­tive d’autres enquêtes en cours confir­mant la par­ti­ci­pa­tion du couple à des acti­vi­tés délic­tuelles rele­vant de la bande orga­ni­sée à l’envergure inter­na­tio­nale », informe ainsi le pro­cu­reur, sans plus de précisions.

Le mari, frère d’un des bra­queurs, incar­céré, son épouse pla­cée sous contrôle judiciaire

Connexion sup­plé­men­taire, le mari, âgé de 38 ans, ne serait autre que le frère d’un des deux bra­queurs mis en exa­men, d’a­près le quo­ti­dien régio­nal. « À l’is­sue des gardes à vue, le couple a été pré­senté au magis­trat ins­truc­teur qui les a mis en exa­men pour blan­chi­ment, recel d’abus de confiance, escro­que­ries et abus de biens sociaux », ajoute le magistrat.

Le mari a été incar­céré en mai­son d’ar­rêt tan­dis que son épouse, âgée de 30 ans, a été pla­cée sous contrôle judi­ciaire. L’ami du couple a quant à lui été laissé libre au terme de sa garde à vue. Il sera convo­qué ulté­rieu­re­ment, pré­cise le parquet.

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Site Schneider Electric master tech Moirans (c) 2022 Google
Cambriolage à l’en­tre­prise Schneider Electric de Moirans, un pré­ju­dice d’1 mil­lion d’euros

FLASH INFO - Un cambriolage a eu lieu dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 juin à Moirans en Isère, sur le site Lire plus

Nouvel accident mortel entre cycliste et automobiliste à Grenoble dans la nuit du lundi 22 au mardi 23 août
Grenoble : le gérant d’une société de sécu­rité incar­céré pour blan­chi­ment d’argent et abus de biens sociaux

EN BREF - Le gérant d'une société de sécurité grenobloise a été mis en examen et écroué, vendredi 16 septembre 2022, pour blanchiment d'argent provenant Lire plus

Traite d'êtres humains : l'affaire des restaurants isérois devant la justice
Procès pour traite d’êtres humains : des peines de pri­son ferme pour les res­tau­ra­teurs et le couple Boutafa

FOCUS - Le tribunal correctionnel de Lyon a rendu son jugement, ce vendredi 17 décembre 2021, dans le procès du réseau d'immigration clandestine exploitant des Lire plus

Nouveau coup dur pour le trafic de stupéfiants à Grenoble Extérieur du palais de justice de Grenoble. ©Manon Heckmann - Placegrenet.fr
Trafic de stu­pé­fiants dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise : qua­torze pré­ve­nus jugés et condam­nés par le tri­bu­nal correctionnel

FLASH INFO - Douze hommes et deux femmes, âgés de 23 à 33 ans, comparaissaient depuis ce lundi 13 décembre 2021 devant le tribunal correctionnel Lire plus

Nouvel accident mortel entre cycliste et automobiliste à Grenoble dans la nuit du lundi 22 au mardi 23 août
Échirolles : deux bra­queurs menacent le gérant d’un bar PMU avec une arme et dérobent quelque 13 000 euros

FLASH INFO - Un bar PMU a été victime d'un vol à main armé à Échirolles, ce lundi 6 juin 2022, en début de soirée. Lire plus

L'ex-directrice des PFI de la région grenobloise condamnée en appel pour abus de biens sociaux
L’ex-direc­trice des PFI de la région gre­no­bloise condam­née en appel pour abus de biens sociaux

EN BREF - L'ancienne directrice des Pompes funèbres intercommunales de la région grenobloise (PFI) a été condamnée en appel pour abus de biens sociaux lundi Lire plus

Flash Info

|

28/11

10h48

|

|

26/11

9h37

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

|

23/11

10h07

|

|

22/11

19h39

|

|

22/11

19h30

|

|

22/11

15h46

|

|

22/11

10h23

|

|

21/11

11h31

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Culture| Art contem­po­rain : le Magasin rouvre (enfin) ses portes au public à Grenoble

Société| Grenoble : un homme de 68 ans tué par balles devant un bar, en pleine rue

Agenda

Je partage !