Aryballe s'apprête à démocratiser ses nez artificiels. Aryballe-technologies-3

La société gre­no­bloise Aryballe en très bonne voie pour démo­cra­ti­ser ses nez artificiels

La société gre­no­bloise Aryballe en très bonne voie pour démo­cra­ti­ser ses nez artificiels

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FLASH INFO – Aryballe « pion­nier de l’olfaction digi­tale » s’ap­proche à grands pas de l’in­dus­tria­li­sa­tion de sa tech­no­lo­gie de nez arti­fi­ciels. Avec le sou­tien de France Relance, l’entreprise gre­no­bloise s’o­riente ainsi vers la démo­cra­ti­sa­tion de ses pro­duits. En par­ti­cu­lier, grâce à des cap­teurs plus simples d’u­ti­li­sa­tion qui aug­mentent l’ef­fi­ca­cité et la rapi­dité de trai­te­ment des nez artificiels.

Nouvelle étape pour la société gre­no­bloise Aryballe qui com­mer­cia­lise des nez arti­fi­ciels depuis 2018 : son pro­jet Gutenberg s’est conclu avec deux mois d’a­vance. L’enjeu ? « Déposer des cap­teurs bio­chi­miques sur des puces de sili­cium ». Ces puces peuvent ainsi désor­mais être uti­li­sées comme consom­mables dans l’a­na­lyse olfactive.

De quoi acti­ver l’in­dus­tria­li­sa­tion des nez arti­fi­ciels en amé­lio­rant gran­de­ment leur per­for­mance. Et ainsi per­mettre de recon­naître les odeurs à l’égal d’un nez humain. Aryballe reven­dique en effet désor­mais une durée d’a­na­lyse en-des­sous du seuil des quinze minutes.

Un pro­jet sou­tenu par France Relance

Ce pro­jet Gutenberg fait par­tie des 22 pro­jets isé­rois sélec­tion­nés par France Relance, qui l’a donc par­tiel­le­ment financé. L’entreprise a ainsi pu se doter d’une salle blanche de plus de 100 m² et y déve­lop­per des tests tech­niques satis­fai­sants pour ses nou­veaux produits.

Forte de ses résul­tats, Aryballe se lance dans la démo­cra­ti­sa­tion de ses nez arti­fi­ciels avec un logi­ciel d’a­na­lyse des odeurs. Il per­met­tra aux par­te­naires de détec­ter eux-mêmes la pré­sence d’une odeur. Et ce, sans avoir à pas­ser par un expert d’Aryballe comme c’é­tait le cas jus­qu’à présent.

Nez artificiels d'Aryballe

Les nez auront de nou­veaux cap­teurs. © Aryballe technologies

Dans la même optique, les cap­teurs d’o­deurs ont, eux aussi, évo­lué. Ces nou­veaux cap­teurs déve­lop­pés dans le cadre du pro­jet Gutenberg se veulent plus rapides. Mais sur­tout mani­pu­lables par le com­mun des mor­tels. « Auparavant, cela pre­nait une quin­zaine de minutes et il fal­lait des outils et des connais­sances par­ti­cu­lières pour pou­voir les chan­ger. Avec les nou­veaux cap­teurs, ce sont des consom­mables qui s’usent et se changent faci­le­ment », explique l’entreprise.

« Aryballe démo­cra­tise le pou­voir de l’ol­fac­tion numé­rique. Il per­met aux entre­prises d’effectuer des ana­lyses d’o­deurs plus rapides et plus simples, afin d’optimiser leurs prises de déci­sions com­mer­ciales », pré­cise Sam Guilaumé, direc­teur géné­ral d’Aryballe.

La société pense déjà à la suite, avec le pro­jet de recherche Rose, qu’elle mène en paral­lèle avec le CEA. Son objec­tif : trou­ver une tech­no­lo­gie per­met­tant de res­tau­rer l’o­do­rat d’une per­sonne. Un pro­jet qui réunit sept par­te­naires, financé à hau­teur de 3 mil­lions d’euros par le pro­gramme Pathfinder Pilot d’Horizon 2020 du Conseil euro­péen de l’innovation.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Elias Muhlstein

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le CEA et Aryballe engagés dans le projet de recherche Rose sur les troubles de l'odorat
Le CEA et Aryballe enga­gés dans le pro­jet de recherche Rose sur les troubles de l’odorat

FLASH INFO — Le CEA de Grenoble et la société grenobloise Aryballe annoncent leur participation au projet de recherche Rose, dédié à l'aide aux personnes Lire plus

La start-up grenobloise Aryballe lève sept millions d'euros pour sa technologique d'olfaction digitale
La start-up gre­no­bloise Aryballe lève sept mil­lions d’eu­ros pour sa tech­no­lo­gique d’ol­fac­tion digitale

FLASH INFO — Le « pionnier de l’olfaction digitale » Aryballe clôture une levée de fonds de sept millions d'euros. L'entreprise grenobloise entend, avec cette somme, Lire plus

Les trois présidents
Aryballe, BGene et Enerbee amé­nagent ensemble dans l’é­co­quar­tier Bouchayer-Viallet

  FOCUS – Trois start-up grenobloises, Aryballe, BGene et Enerbee, inauguraient, mardi 10 décembre, leurs locaux au cœur de Bouchayer-Viallet. Cette ancienne friche industrielle transformée en Lire plus

La start-up grenobloise Aryballe lève sept millions d'euros pour sa technologique d'olfaction digitale
La star­tup gre­no­bloise Aryballe Technologies lance la com­mer­cia­li­sa­tion d’un nez artificiel

FOCUS - Aryballe Technologies, startup grenobloise basée sur le campus d'innovation en micro-nanotechnologies Minatec, lance la phase de commercialisation de NeOse Pro, son nez artificiel. Lire plus

CES 2022 de Las Vegas : 14 entreprises iséroises sont du voyage. Salon du CES à Las Vegas DR
CES 2022 de Las Vegas : 14 entre­prises isé­roises de la filière numé­rique sont du voyage

FOCUS - La Région Auvergne-Rhône-Alpes accompagne 30 entreprises, dont 14 iséroises, à l'édition 2022 du Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas, qui se tient Lire plus

En Isère, un plan France Relance conséquent... et qui ne veut pas passer inaperçu
L’État met le paquet sur le plan France Relance en Isère… et le fait savoir

  FOCUS – Le plan France Relance n'a pas vocation à passer inaperçu. Après plusieurs annonces d'entreprises lauréates d'appels à projets, parfois de la bouche Lire plus

Flash Info

|

16/08

18h38

|

|

16/08

17h06

|

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

|

12/08

13h07

|

|

11/08

17h55

|

|

11/08

16h56

|

Les plus lus

Environnement| L’incendie dans le sec­teur Voreppe – La Buisse devient cri­tique avec l’ou­ver­ture d’un front de flammes atti­sées par le vent

Environnement| Canicule et séche­resse : la Ville de Grenoble prend un arrêté d’in­ter­dic­tion d’ac­cès tem­po­raire à la prai­rie Guy Pape

À voir| Sécheresse en mon­tagne : l’eau, une res­source vitale… de plus en plus rare dans les Alpes

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin