La présentation du permis de végétaliser au marché de Saint-Egrève

Saint-Egrève : des per­mis de végé­ta­li­ser déli­vrés aux habi­tants pour plan­ter des fleurs, des arbustes ou faire un potager

Saint-Egrève : des per­mis de végé­ta­li­ser déli­vrés aux habi­tants pour plan­ter des fleurs, des arbustes ou faire un potager

EN BREF – Une par­celle de ter­rain déli­vrée par la mai­rie avec des per­mis de végé­ta­li­ser pour que cha­cun y plante un pota­ger, des fleurs ou des arbustes. C’était une des pro­messes de cam­pagne des der­nières élec­tions muni­ci­pales à Saint-Égrève. Depuis peu, c’est une réa­lité. Les élus cherchent main­te­nant à faire connaître le projet.

C’est au bout du mar­ché de Saint-Égrève, ins­tallé sur le square Armand-Nodon, que des élus ont posé leurs valises ce ven­dredi 15 avril 2022 pour pré­sen­ter une nou­velle ini­tia­tive aux habi­tants : les per­mis de végé­ta­li­ser. Cette démarche par­ti­ci­pa­tive, qui fai­sait par­tie des pro­messes de cam­pagnes de la nou­velle équipe élue, était en réflexion depuis les élec­tions muni­ci­pales. Une pro­messe concré­ti­sée grâce au pro­jet Grenoble capi­tale verte de l’Europe 2022, le 6 avril dernier.

« Le plan c’est de pro­po­ser à n’im­porte qui d’a­voir son jar­din sur les espaces appar­te­nant à la com­mune ou sur les par­celles publiques », explique Guillaume Forrest, conseiller muni­ci­pal de Saint-Égrève délé­gué à l’a­gri­cul­ture urbaine, l’a­li­men­ta­tion et la nature urbaine, sur place pour pré­sen­ter le dis­po­si­tif. « Les Saint-Egrèvois sont invi­tés à plan­ter des fleurs des arbustes ou à faire un pota­ger sur ces ter­rains. »

Guillaume Forrest présente le permis de Végétaliser aux habitants

Guillaume Forrest, élu de Saint-Egrève délé­gué à l’a­gri­cul­ture urbaine, pré­sente le per­mis de Végétaliser aux habi­tants. © Elias Muhlstein – Place Gre’net

Les seules condi­tions : la fai­sa­bi­lité, qui est éva­luée par les agents com­mu­naux dans les deux mois après la demande de per­mis, et le res­pect de la charte. Si tout le monde peut jar­di­ner, il y a tout de même un cer­tain nombre de règles à res­pec­ter concer­nant le choix des végé­taux (pas d’es­pèces inva­sives ou illé­gales), les pra­tiques du jar­di­nage (qui doit être éco­lo­gique, sans pro­duits phy­to­sa­ni­taires ou engins) ou encore le vivre-ensemble. Si elles sont res­pec­tées, la mai­rie pourra déli­vrer un per­mis de végé­ta­li­ser renou­ve­lable tous les ans sur douze ans.

Semer les pre­mières graines dans les esprits

Peu de Saint-Égrévois s’ar­rêtent devant le stand. N’auraient-ils donc pas la main verte ? Guillaume Forrest a une autre expli­ca­tion : « On est un peu sur­pris à quel point le mar­ché est calme aujourd’­hui », observe l’élu. D’autant plus que ceux qui s’ar­rêtent se montrent très intéressés.

C’est le cas d’Alain, retraité qui est des­cendu de son vélo pour se ren­sei­gner. « L’idée est inté­res­sante. Je ne sais pas si je vais m’y mettre, mais ça peut être une bonne idée », juge-t-il. « Je n’ai pas vrai­ment la main verte. Moi, j’aime beau­coup les arbres. Je m’en occupe chez mes enfants et chez moi, mais ça risque de prendre de la place sur les par­celles. Je ne sais pas si cela sera pos­sible. » Malgré son enthou­siasme, Alain se montre inquiet sur un point : « Certaines zones sur ces cartes servent de par­king aujourd’­hui. Il va fal­loir trou­ver un endroit où mettre les voi­tures si elles sont végétalisées. »

Le dispositif Permis de Végétaliser à Saint-Egrève

Le 15 avril avait lieu la pre­mière pré­sen­ta­tion du per­mis de végé­ta­li­ser aux habi­tants de saint Egrève. © Elias Muhlstein – Place Gre’net

Une inquié­tude que ne par­tage pas Apolline, âgée de 16 ans. « Je pense qu’il y a besoin de plus d’es­paces verts à Saint-Égrève. Moi-même, j’ai un jar­din dont je m’oc­cupe avec sur­tout des plantes mel­li­fères. Mais il est tout petit, ça pour­rait être l’oc­ca­sion d’en faire un plus grand. On peut même ima­gi­ner des refuges LPO, ces endroits amé­na­gés pour accueillir des oiseaux. »

Si les pre­miers per­mis poten­tiels se trouvent peut-être là, Guillaume Forrest n’a aucun doute sur la réus­site du pro­jet. « On veut rendre les gens acteurs de leur quar­tier. Ce per­mis s’a­dresse sur­tout aux per­sonnes habi­tant dans des immeubles, qui n’ont donc pas d’es­paces verts. Eux aussi ont besoin de mon­trer à leurs enfants com­ment, d’une graine, on arrive à quelque chose par exemple. »

Elias Muhlstein

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

© Manuel Pavard - Place Gre'net
Plongée au cœur des entrailles du bar­rage hydro­élec­trique de Saint-Égrève

REPORTAGE - À l'occasion de "Grenoble capitale verte européenne 2022", EDF proposait des visites du barrage hydroélectrique de Saint-Égrève au grand public, ces samedi 26 Lire plus

Le restaurant et lieu de vie Le Local à Saint-Égrève. © Olivier Pascual
Saint-Égrève : le res­tau­rant Le Local se lance dans les concerts et spec­tacles d’humour

FOCUS - Le restaurant Le Local situé dans la zone industrielle de Saint-Égrève se lance dans la programmation de concerts et de spectacles humoristiques en Lire plus

Une Chronovélo n°2 "en bonne voie" pour relier Saint-Égrève au campus, annonce la Métropole
Une Chronovélo n°2 « en bonne voie » pour relier Saint-Égrève au cam­pus, annonce la Métropole

FLASH INFO — Une nouvelle piste Chronovélo "en bonne voie". Jeudi 30 septembre, le président de la Métro Christophe Ferrari, le président du Smmag Sylvain Lire plus

Atelier d'initiation au jardinage, lors de l'inauguration du projet de végétalisation à l'école Anatole France © Anaïs Mariotti
Végétalisation à l’é­cole Anatole France, un suc­cès du bud­get participatif

VIDÉO - Sélectionné par les Grenoblois en 2015 dans le cadre de la première édition du budget participatif, le projet de Farid Lebdi voit enfin Lire plus

La Ville d'Echirolles inaugurait ce mercredi 9 février 2022 l'îlot de fraîcheur Marcel-David, aménagé dans la cour et aux abords de l'école éponyme, dans le quartier Ponatière-Bayard. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Échirolles : un îlot de fraî­cheur végé­ta­lisé autour de l’é­cole Marcel-David pour lut­ter contre le réchauf­fe­ment climatique

FOCUS - La Ville d'Échirolles a inauguré, ce mercredi 9 février 2022, l'îlot de fraîcheur Marcel-David, aménagé dans la cour et aux abords de l'école Lire plus

Jardin des voisins d'Alphonse Daudet
« Végétalise ta ville ! » : le nou­veau dis­po­si­tif de jar­di­nage citoyen de la Ville de Grenoble

  EN BREF - La Ville de Grenoble lance sa nouvelle plateforme en ligne "Végétalise ta ville !", ce 3 mai 2021. Le but ? Lire plus

Flash Info

|

08/02

15h37

|

|

07/02

18h55

|

|

07/02

11h46

|

|

07/02

10h52

|

|

07/02

9h50

|

|

06/02

18h52

|

|

04/02

19h12

|

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Flash info| Explosion pos­si­ble­ment d’o­ri­gine cri­mi­nelle dans une épi­ce­rie ita­lienne de Grenoble dans la nuit du 29 au 30 jan­vier 2023

Abonnement| Réforme des retraites : blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat Uni réagit, les blo­queurs répliquent

Agenda

Je partage !