L'État condamné à verser 10 millions d'euros pour lutte insuffisante contre la pollution, notamment sur le territoire grenoblois

Plan de pro­tec­tion de l’at­mo­sphère (PPA) de la pré­fec­ture : la Ville de Grenoble émet un avis défa­vo­rable sur ses « demi-mesures » et son « manque d’ambition »

Plan de pro­tec­tion de l’at­mo­sphère (PPA) de la pré­fec­ture : la Ville de Grenoble émet un avis défa­vo­rable sur ses « demi-mesures » et son « manque d’ambition »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS - Lors du conseil municipal de ce lundi 28 mars 2022, la Ville de Grenoble a émis un avis défavorable sur le 3e Plan de protection de l'atmosphère (PPA) de l'agglomération grenobloise 2022-2027 élaboré par le préfet de l'Isère. Pour justifier sa décision, la majorité municipale a dénoncé des « demi-mesures » ne permettant pas de réduire significativement les émissions de particules fines et de protéger efficacement la santé des Grenoblois.

« Une délibération rare où nous avons l'occasion d'avoir une vision globale sur les politiques publiques en matière d'amélioration de la qualité de l'air ». C'est ainsi que Vincent Fristot, adjoint à la Transition énergétique, a introduit lors du conseil municipal du lundi 28 mars 2022 la délibération portant sur le 3e Plan de protection de l'atmosphère (PPA) de l'agglomération grenobloise pour la période 2022-2027. En l’occurrence un document qualifié « d'important », élaboré par le préfet de l'Isère, que le groupe Une métropole d'avance (Uma)8Ce groupe rassemblant des élus de la majorité de la Ville de Grenoble avait désapprouvé lors de la dernière session du conseil métropolitain9Cette délibération qui a été adoptée est visible à partir de 3 h 49' dans la vidéo le vendredi 25 mars.

Vincent Fristot, adjoint à la Transition énergétique portail la délibération sur le PPA 2022-2027 © Corentin Bemol - Place Gre'net

Vincent Fristot, adjoint à la Transition énergétique, portait la délibération sur le PPA 2022-2027. © Corentin Bemol - Place Gre'net

En cause, selon le groupe Uma ? Son « manque d'ambition », notamment au regard de l'urgence climatique et de la mortalité due à la pollution aux particules fines sur l'agglomération10Les poussières et dioxyde d'azote seraient responsables de 145 morts prématurées par an, certains parlant même de plus de 300.. C'est donc sans grande surprise que la majorité de la Ville de Grenoble, après de longs débats, a émis un « avis défavorable » au regard de « l'insuffisance des actions engagées » et des « demi-mesures » prises pour la protection de l'atmosphère. Une manière aussi, pourrait-on dire, de contester la décision de la Métropole dont une majorité d'élus ont, a contrario, voté pour ce 3e plan.

« Il est important de faire le lien entre la pollution de l'air et le climat pour faire les bons choix, ce dossier ne le fait pas »

« C'est un dossier ample mais malheureusement peu pédagogique qui semble destiné aux seuls experts, alors qu'il va être soumis à enquête publique cet été », a relevé d'entrée Vincent Fristot, porteur de la délibération. « Il est important de faire le lien entre la pollution de l'air et le climat pour faire les bons choix, ce dossier ne le fait pas », a-t-il déploré

Un avis négatif pour « non-atteinte des lignes directrices de l'OMS »

Que proposait la délibération ? D'une part, d'émettre un avis négatif pour « non-atteinte des lignes directrices de l'OMS », assorti de demandes précises « s'agissant d'un dossier clé pour la santé des habitants ». À savoir ? Que le dossier soit mieux lisible, accessible au plus grand nombre, avec des références actualisées, et que les actions soient détaillées par établissement public de coopération intercommunale (EPCI). Enfin, au titre des grandes demandes, « indiquer clairement que les investissements structurants de la Région, du Smmag11Syndicat mixte des mobilités de l'aire grenobloise. sont bien dans les actions du plan de protection de l'atmosphère », a détaillé Vincent Fristot.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 67 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Dominique Grand, de l'Union des habitants du centre-ville (UHCV), Michel Voilin, de l'Union de quartier Championnet-Bonne-Condorcet-Hoche (UQCBCH), et Jean-Pierre Gambotti (UHCV) s'alarment de la pollution touchant les écoles des deux quartiers, victimes des reports du trafic automobile du boulevard Agutte-Sembat. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Écoles et col­lèges du centre-ville de Grenoble : deux unions de quar­tier dénoncent la pol­lu­tion automobile

FOCUS - L'Union des habitants du centre-ville et l'Union de quartier Championnet-Bonne-Condorcet-Hoche ont tiré la sonnette d'alarme, ce vendredi 11 mars 2022, au sujet de Lire plus

Conférence sur la contre-expertise du bilan à un an de CVCM par l'association Grenoble à Coeur, vendredi 20 avril 2018. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Pollution de l’air : Grenoble à cœur demande la révi­sion du plan de cir­cu­la­tion et de lut­ter contre le chauf­fage au bois

FOCUS - Le collectif Grenoble à cœur a décortiqué l'étude de l'association Respire présentée mi-février 2022, révélant une pollution de l'air importante et nocive aux Lire plus

La Ville de Grenoble et les associations accusent le FDPTIMA de financer le trafic routier dans la vallée de la Maurienne avec les bénéfices du trafic routier de la vallée de l’Arve. © evoPix.evolo / Shutterstock
Pollution de l’air des val­lées alpines : la Ville de Grenoble relance la bataille judiciaire

FOCUS - La Ville de Grenoble a annoncé, ce mardi 18 janvier 2022, qu'elle faisait appel du non-lieu prononcé pour sa plainte de 2018 concernant Lire plus

Éclairage de la partie haute de la tour Perret aux couleurs de l'indice de qualité de l'air Atmo. Ici la couleur jaune correspond à un indice "dégradé". © Aurianne Poillet - Ville de Grenoble
Qualité de l’air à Grenoble : la tour Perret trans­for­mée en phare va affi­cher les cou­leurs de l’in­dice Atmo

REPORTAGE VIDÉO - Depuis ce 11 février 2022, la partie haute de la tour Perret s'illumine tous les soirs de 19 à 23 heures aux Lire plus

Alors que la Ville de Grenoble se penche sur la qualité de l'air, le président de la Métropole recadre les débats municipaux.
Qualité de l’air : quand le pré­sident de la Métropole de Grenoble se mêle des débats municipaux

  FIL INFO - Dans un courrier adressé au maire de Grenoble Éric Piolle, le président de la Métropole Christophe Ferrari appelle à un travail Lire plus

En ville, le diesel pollue car le filtre à particules est souvent inopérant. Pollution carbone
Qualité de l’air : où en est la Métropole de Grenoble après un an de man­dat et d’i­ni­tia­tives concer­nant la ZFE ?

FOCUS - Face aux récentes critiques concernant sa gestion de la qualité de l'air, la métropole de Grenoble fait le bilan d'une première année de Lire plus

Flash Info

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

|

12/08

13h07

|

|

11/08

17h55

|

|

11/08

16h56

|

|

11/08

16h19

|

|

11/08

15h45

|

|

11/08

11h00

|

Les plus lus

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

Environnement| L’incendie dans le sec­teur Voreppe – La Buisse devient cri­tique avec l’ou­ver­ture d’un front de flammes atti­sées par le vent

Environnement| Canicule : le dépar­te­ment de l’Isère passe en alerte jaune à comp­ter du samedi 6 août 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin