Une étude grenobloise pluridisciplinaire se penche sur les bénéfices de la lutte contre les particules fines

Une étude gre­no­bloise plu­ri­dis­ci­pli­naire révèle les béné­fices de la lutte contre les par­ti­cules fines

Une étude gre­no­bloise plu­ri­dis­ci­pli­naire révèle les béné­fices de la lutte contre les par­ti­cules fines

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO — Une équipe plu­ri­dis­ci­pli­naire de cher­cheurs, regrou­pant l’Université Grenoble-Alpes, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, le CNRS, l’Inserm et l’Inrae, publie dans la revue scien­ti­fique Environment International une étude sur la lutte contre la pol­lu­tion aux par­ti­cules fines. En met­tant en rela­tion le coût généré par ses consé­quences sani­taires et celui des mesures des­ti­nées à les contrer.

Comment lut­ter effi­ca­ce­ment contre la pol­lu­tion aux par­ti­cules fines ? C’est la ques­tion à laquelle tente de répondre une équipe de cher­cheurs regrou­pant l’Université Grenoble-Alpes, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, le CNRS, l’Inserm et l’Inrae. Et ceci au tra­vers d’une étude (en anglais) publiée par la revue scien­ti­fique Environment International le 15 jan­vier 2022. Étude qui met éga­le­ment en balance les coûts des consé­quences sani­taires de la pol­lu­tion et ceux des mesures des­ti­nées à les combattre.

L'étude plaide pour le développement d’infrastructures favorisant la pratique du vélo. À l'image des Chronovélos du territoire métropolitain? © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

L’étude plaide pour le déve­lop­pe­ment d’infrastructures favo­ri­sant la pra­tique du vélo. À l’i­mage des Chronovélos du ter­ri­toire métro­po­li­tain ? © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

C’est dans le cadre du pro­jet Mobilair, porté par l’Université Grenoble-Alpes, que la col­la­bo­ra­tion entre les dif­fé­rents éta­blis­se­ments est née. Dans le détail, l’é­tude a mobi­lisé le Laboratoire d’é­co­no­mie appli­quée de Grenoble (CNRS-Inrae-UGA), l’Institut pour l’a­van­cée des bios­ciences (CNRS-Inserm-UGA), le Centre d’é­co­no­mie et de socio­lo­gie appli­quées à l’agriculture et aux espaces ruraux (AgroSup Dijon-Inrae) et Atmo Aura.

Le chauf­fage au bois et la cir­cu­la­tion auto­mo­bile dans le viseur

Le but ? « Identifier des mesures concrètes qui per­met­traient de répondre aux objec­tifs sani­taires fixés par les déci­deurs de l’agglomération gre­no­bloise ». Soit une réduc­tion de 67 % de la mor­ta­lité liée aux par­ti­cules fines d’ici 2030. Les cher­cheurs rap­pellent qu’au niveau natio­nal, 40 000 décès sont chaque année impu­tables aux par­ti­cules fines. Et iden­ti­fient les deux prin­ci­paux res­pon­sables : le chauf­fage au bois et la cir­cu­la­tion automobile.

L'étude prône encore des aides au remplacement des appareils de chauffage au bois peu performants. © Grenoble-Alpes Métropole

L’étude prône encore des aides au rem­pla­ce­ment des appa­reils de chauf­fage au bois peu per­for­mants. © Grenoble-Alpes Métropole

L’étude pro­pose la com­bi­nai­son de deux mesures : « Le rem­pla­ce­ment de tous les équi­pe­ments de chauf­fage au bois non per­for­mants par des poêles à gra­nu­lés récents et la réduc­tion de 36 % du tra­fic des véhi­cules per­son­nels au sein de l’agglomération ». Le tout accom­pa­gné « d’aides finan­cières aux ménages, du déve­lop­pe­ment d’infrastructures (trans­ports en com­mun et / ou pistes cyclables, etc.) et de pro­grammes de sen­si­bi­li­sa­tion très ciblés ».

Des pistes proches… de celles déjà exploi­tées. Avec la prime air-bois, la Métro pro­pose une aide pour le rem­pla­ce­ment d’un appa­reil de chauf­fage. Côté infra­struc­tures, les Chronovélo se déploient sur le ter­ri­toire. Pour quel béné­fice ? Les scé­na­rios des cher­cheurs envi­sagent un gain de 6,7, voire 8,6 mil­liards d’eu­ros sur 2017 – 2045, en cas de fort report sur la marche ou le vélo. Un chiffre qui tombe en des­sous des 2,5 mil­liards dans le cas d’un scé­na­rio pri­vi­lé­giant les trans­ports en commun.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La Métropole de Grenoble et Atmo ont installé, en octobre 2021, des micro-capteurs de mesure de particules fines dans 30 communes du territoire métropolitain, comme ici à Noyarey, à l'école élémentaire Le Mûrier. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Des micro-cap­teurs de par­ti­cules fines ins­tal­lés dans trente com­munes de la métro­pole grenobloise

FOCUS - Dans le cadre du dispositif Capto, lancé par la Métropole de Grenoble et Atmo Auvergne Rhône-Alpes, trente communes métropolitaines ont installé des micro-capteurs Lire plus

Les actions pour lutter contre la pollution de l'air à Grenoble sont jugées en bonne voie mais pas pas toujours suffisantes.
Particules fines : pas seule­ment une ques­tion de quan­tité révèle une étude

  FLASH INFO - Toutes les particules fines ne se valent pas. Certaines sont plus nocives que d'autres. C'est ce que montre une étude, à laquelle Lire plus

Les actions pour lutter contre la pollution de l'air à Grenoble sont jugées en bonne voie mais pas pas toujours suffisantes.
À Grenoble, une étude pré­co­nise d’a­bais­ser le niveau de par­ti­cules fines dans l’air… sur un large périmètre

  FOCUS - Une baisse du niveau moyen de particules fines dans l'air de trois microgrammes par mètre cube ferait diminuer la mortalité d'un tiers Lire plus

Violente agression d'un chauffeur de bus de la ligne C4 à Grenoble dans la nuit du jeudi 24 juin
GreenZenTag II : vingt bus vont “reni­fler” le taux de par­ti­cules fines sur l’axe Grenoble-Meylan

FOCUS - Le laboratoire Lemon a lancé GreenZenTag II, une nouvelle campagne de mesure du taux de particules fines sur l'agglomération grenobloise. Depuis ce 23 Lire plus

La Ville de Grenoble et les associations accusent le FDPTIMA de financer le trafic routier dans la vallée de la Maurienne avec les bénéfices du trafic routier de la vallée de l’Arve. © evoPix.evolo / Shutterstock
Pollution de l’air des val­lées alpines : la Ville de Grenoble relance la bataille judiciaire

FOCUS - La Ville de Grenoble a annoncé, ce mardi 18 janvier 2022, qu'elle faisait appel du non-lieu prononcé pour sa plainte de 2018 concernant Lire plus

L'État condamné à verser 10 millions d'euros pour lutte insuffisante contre la pollution, notamment sur le territoire grenoblois
L’État condamné à ver­ser 10 mil­lions d’eu­ros pour lutte insuf­fi­sante contre la pol­lu­tion de l’air, notam­ment sur le ter­ri­toire grenoblois

FIL INFO - Le Conseil d'État condamne l'État à une astreinte de 10 millions d'euros pour insuffisances dans la lutte contre la pollution de l'air. Lire plus

Flash Info

|

08/08

19h10

|

|

08/08

12h16

|

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

|

04/08

17h00

|

|

04/08

12h07

|

Les plus lus

Environnement| Sécheresse : Éric Piolle pointe du doigt les « greens » de golf qui conti­nuent d’être arrosés

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin