Saisi par Alain Carignon, le préfet de l'Isère ne voit "à ce stade" aucune illégalité dans le budget 2022 de la Ville de Grenoble

Le groupe Société civile dénonce une sub­ven­tion de la Ville de Grenoble en faveur du Mois décolonial

Le groupe Société civile dénonce une sub­ven­tion de la Ville de Grenoble en faveur du Mois décolonial

FLASH INFO — « Éric Piolle pour­suit dans ses pro­vo­ca­tions qui divisent au lieu de trai­ter les pro­blèmes concrets des gre­no­blois ». Ainsi s’ex­prime le groupe d’op­po­si­tion de Grenoble Société civile, en dénon­çant l’oc­troi d’une sub­ven­tion de la Ville de Grenoble à l’or­ga­ni­sa­tion d’une nou­velle édi­tion du Mois déco­lo­nial.

La somme en ques­tion ? 4000 euros, que le maire de Grenoble sou­met­trait au vote de sa majo­rité lors du conseil muni­ci­pal du 7 février. C’est en tout cas ce que les conseillers d’op­po­si­tion Brigitte Boer et Nicolas Pinel indiquent avoir « décou­vert en com­mis­sion soli­da­rité ». Contactée par Place Gre’net, la Ville de Grenoble n’a pas (encore) confirmé l’in­for­ma­tion ou la somme annoncée.

Nicolas Pinel, du groupe d'opposition de Grenoble Société Civile, explique avoir découvert en commission la subvention de 4000 euros au Mois décolonial. © Corentin Bemol - Place Gre'net

Nicolas Pinel, du groupe d’op­po­si­tion de Grenoble Société Civile, explique avoir décou­vert en com­mis­sion la sub­ven­tion de 4000 euros au Mois déco­lo­nial. © Corentin Bemol – Place Gre’net

Pour le groupe d’op­po­si­tion, une telle aide accor­dée au Mois déco­lo­nial revien­drait à « pro­mou­voir et bana­li­ser les thèses racia­listes, indi­gé­nistes et impo­ser celles d’un État Français raciste sys­té­mique dont toutes les mino­ri­tés sont vic­times ». Le tout, pour­suivent les oppo­sants, en « enfer­mant cha­cun au pas­sage dans sa cou­leur et son ori­gine au nom d’une vic­ti­mi­sa­tion éter­nelle, lui inter­di­sant toute inté­gra­tion ».

Les élus ne manquent pas de mettre la sub­ven­tion annon­cée en paral­lèle avec les polé­miques autour du bur­kini,« dont [Éric Piolle] veut faire accep­ter l’u­sage dans les pis­cines publiques ». Tout en jugeant le maire éloi­gné des « pré­oc­cu­pa­tions » de Grenoble que seraient les dépla­ce­ments, l’attractivité, la pro­preté ou la sécu­rité. Sans sur­prise, le groupe conclut en exi­geant le retrait de la subvention.

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Mois décolonial: face à la polémique qui perdure, les organisateurs dénoncent des "attaques réactionnaires graves"
Première édi­tion du « Mois déco­lo­nial » à Grenoble : un ren­dez-vous hau­te­ment poli­tique… et polémique ?

  FOCUS - Quatre associations s'unissent pour organiser Le Mois décolonial à Grenoble. Une série de rendez-vous prévus durant le mois de juin, pour porter Lire plus

Alors que la polé­mique enfle, l’UGA, la Ville de Grenoble et Sciences Po se désen­gagent du Mois décolonial

  FOCUS — Alors que la polémique semble gagner autour du Mois décolonial organisé à Grenoble au mois de juin, la Ville de Grenoble, Sciences Lire plus

Mois décolonial: face à la polémique qui perdure, les organisateurs dénoncent des "attaques réactionnaires graves"
Mois déco­lo­nial : face à la polé­mique qui per­dure, les orga­ni­sa­teurs dénoncent des « attaques réac­tion­naires graves »

  FOCUS - Les réactions se succèdent au sujet du Mois décolonial de Grenoble. Ceci malgré le désengagement marqué de la Ville de Grenoble, de Lire plus

Alliance Citoyenne, Mois décolonial... Alain Carignon fustige une Grenoble "capitale de l'islamo-gauchisme"
Alliance Citoyenne, Mois déco­lo­nial… Alain Carignon fus­tige une Grenoble « capi­tale de l’islamo-gauchisme »

FLASH INFO — Alors que le maire de Grenoble adresse un courrier au chef de l'État pour alerter sur "l'ultra-droite", le groupe d'opposition municipale de Lire plus

L'observatoire isérois de la parité entre les femmes et les hommes se déclare "contre le burkini dans les piscines"
Burqini : la non-déci­sion de la majo­rité d’Éric Piolle cri­ti­quée par les oppo­sants de gauche, de droite et LREM

FOCUS - Si l'évolution du règlement des piscines en faveur du burqini n'est toujours pas actée à Grenoble, l'idée n'est pas abandonnée. Telle a été Lire plus

https://www.cnews.fr/france/2022-01-28/marine-le-pen-sur-le-choix-de-marion-marechal-de-ne-pas-la-soutenir-la
Bad Religion?: la Région sus­pend sa sub­ven­tion au Street Art Fest, tan­dis que l’œuvre contes­tée a déjà été dégradée

FOCUS - "Bad Religion?", œuvre de Goin représentant une femme voilée portant l'étoile jaune, continue de faire parler d'elle. Par voie de communiqué en date Lire plus

Flash Info

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

|

26/11

9h37

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

|

23/11

10h07

|

|

22/11

19h39

|

|

22/11

19h30

|

|

22/11

15h46

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Culture| Art contem­po­rain : le Magasin rouvre (enfin) ses portes au public à Grenoble

Agenda

Je partage !