Mois décolonial: face à la polémique qui perdure, les organisateurs dénoncent des "attaques réactionnaires graves"

Mois déco­lo­nial : face à la polé­mique qui per­dure, les orga­ni­sa­teurs dénoncent des « attaques réac­tion­naires graves »

Mois déco­lo­nial : face à la polé­mique qui per­dure, les orga­ni­sa­teurs dénoncent des « attaques réac­tion­naires graves »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS - Les réactions se succèdent au sujet du Mois décolonial de Grenoble. Ceci malgré le désengagement marqué de la Ville de Grenoble, de Sciences Po Grenoble et de l'Université Grenoble Alpes. En retour, les organisateurs de l'événement dénoncent des "attaques réactionnaires graves".

 

 

Une occasion trop belle à quelques semaines des élections départementales et régionales? Le Mois décolonial, organisé par un collectif de quatre associations, continue de susciter des réactions au sein de la classe politique. Ceci en dépit du désengagement marqué de la Ville de Grenoble, de Sciences Po Grenoble et de l'Université Grenoble-Alpes, toutes trois présentées comme partenaires et financeurs avant de prendre leurs distances.

 

Taha Bouhafs moque le désengagement des institutions (non)-partenaires du Mois décolonial © Laurent Genin - Place Gre'net

Taha Bouhafs moque le désengagement des institutions partenaires du Mois décolonial. © Laurent Genin - Place Gre'net

 

Un retrait qui n'a pas manqué de susciter l'ironie, notamment de Taha Bouhafs, journaliste (controversé) et militant antiraciste franco-algérien invité en tant que participant au Mois décolonial. "Y a des échanges de mails depuis des mois, des salles allouées, des milliers d'euros de subventions qui ont été versés mais ça fait semblant de pas savoir de quoi on parle", écrivait-il ainsi sur Twitter à l'annonce du retrait des trois partenaires.

 

 

Des partenaires qui n'en sont pas, ou plus... ou pas encore?

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 74 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Urgences "adaptées": la Ville de Grenoble et les sénateurs Michel Savin et Frédérique Puissat réagissent
Urgences « adap­tées » : la Ville de Grenoble et les séna­teurs Michel Savin et Frédérique Puissat réagissent

FLASH INFO – Alors que le service des urgences (nocturnes) du CHU Grenoble-Alpes passe en fonctionnement "adapté" à compter du lundi 27 juin, des réactions Lire plus

Lancement des 50 ans de la Villeneuve avec une grande fête de quartier les 24, 25 et 26 juin
Lancement des 50 ans de la Villeneuve avec une grande fête de quar­tier les 24, 25 et 26 juin

FLASH INFO – La Villeneuve de Grenoble fête ses 50 ans, du mois de juin 2022 au mois de juin 2023. Un anniversaire organisé par Lire plus

Réaction d'Eric Piolle à la décision du Conseil d'Etat sur le burkini. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Burkini à Grenoble : pour Éric Piolle, le Conseil d’État inter­dit la jupette mais valide le mono­kini et les maillots cou­vrants ajus­tés près du corps

FOCUS - Éric Piolle a réagi, ce mercredi 22 juin 2022, à l'ordonnance du Conseil d'État confirmant l'interdiction du port du burkini dans les piscines Lire plus

Le Grand collectif organise "Encore une fête" les 24 et 25 juin quartier de l'Abbaye à Grenoble
Le Grand col­lec­tif orga­nise « Encore une fête » les 24 et 25 juin quar­tier de l’Abbaye à Grenoble

FLASH INFO – Voici un an que le Grand collectif a élu domicile dans un immeuble du quartier Abbaye de Grenoble, place Charpin. Une installation Lire plus

L'observatoire isérois de la parité entre les femmes et les hommes se déclare "contre le burkini dans les piscines"
Burkini à Grenoble : les réac­tions pleuvent après la déci­sion du Conseil d’État confir­mant la sus­pen­sion par­tielle du nou­veau règle­ment des piscines

FOCUS - Le Conseil d'État a confirmé, ce mardi 21 juin 2022, la suspension de l'article 10 du nouveau règlement des piscines grenobloises autorisant le Lire plus

L'Association des femmes élues de l'Isère condamne les actions burkini de l'Alliance citoyenne à Grenoble
Grenoble : le Conseil d’État confirme la sus­pen­sion de l’au­to­ri­sa­tion du port du bur­kini dans les pis­cines et rejette l’ap­pel de la Ville

EN BREF - Une semaine après l'audience, le Conseil d'État a rendu sa décision ce mardi 21 juin 2022, confirmant la suspension de l'article 10 Lire plus

Flash Info

|

27/06

15h07

|

|

27/06

11h44

|

|

27/06

11h06

|

|

27/06

10h59

|

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin