Grenoble: une mobilisation a fait fuir cinq ministres en visite à la Villeneuve. Manifestation à la Villeneuve contre les démolitions et la politique d'Emmanuel Marcon, à l'occasion de la venue de Jean Castex et quatre ministres à la Villeneuve de Grenoble, samedi 29 janvier 2022 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Grenoble : en visite à la Villeneuve, Jean Castex et ses ministres ont esquivé une mani­fes­ta­tion contre la poli­tique du gouvernement

Grenoble : en visite à la Villeneuve, Jean Castex et ses ministres ont esquivé une mani­fes­ta­tion contre la poli­tique du gouvernement

REPORTAGE - Le chef du gouvernement Jean Castex et quatre de ses ministres étaient en déplacement à la Villeneuve, ce samedi 29 janvier 2022 au matin. Plusieurs dizaines de manifestants du Collectif contre les démolitions imposées, de l'association Droit au logement ainsi que des militants de syndicats lycéens et étudiants et des opposants anti-pass vaccinal les ont attendus de pied ferme. En vain, car la délégation qui devait visiter le gymnase Jean-Philippe-Motte a changé le cours de sa visite au dernier moment pour esquiver la mobilisation.

Saisissant l'occasion d'un déplacement de Jean Castex et de quatre ministres, 3Le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran, la ministre déléguée en charge du Logement Emmanuelle Wargon, la ministre déléguée en charge de la Ville Nadia Hai, et la ministre déléguée en charge de l’Éducation prioritaire Nathalie Élimasà la Villeneuve de Grenoble, ce samedi 29 janvier 2022, les militants Droit au logement (Dal) et du collectif contre les démolitions imposées ainsi que des habitants du quartier ont tenu, une nouvelle fois, à dénoncer leur opposition aux destructions d'immeubles prévues. Et ont réclamé la réquisition des bâtiments et logements vides pour les sans-abris.

Grenoble: une mobilisation a fait fuir cinq ministres en visite à la Villeneuve. Manifestation à la Villeneuve contre les démolitions et la politique d'Emmanuel Macron, à l'occasion de la venue de Jean Castex et quatre ministres à la Villeneuve de Grenoble, samedi 29 janvier 2022 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Manifestation contre les démolitions et la politique d'Emmanuel Macron, à l'occasion de la venue de Jean Castex et de quatre ministres à la Villeneuve de Grenoble, samedi 29 janvier 2022. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Pour marquer les esprits, les militants ont symboliquement déroulé une banderole depuis la fenêtre d'un appartement de l'immeuble 20 de la galerie de l'Arlequin, promis à la démolition dans le cadre de nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU).

Sur la banderole, ces trois mots en lettres capitales : "L'Anru4Agence nationale pour la rénovation urbaine nous tue". «Ce message, c'est pour dénoncer la politique néolibérale de ces gouvernements, a expliqué Marie, du collectif contre les démolitions à la Villeneuve. On a poussé des gens qui vivaient là depuis des années à déménager. Cela a été un véritable crève-cœur pour eux. Et, en plus, on va démolir des logements de qualité. Ce n'est ni humain, ni social, ni écologique!», s'est indignée la militante.

«La Ville de Grenoble aurait pu créer un rapport de forces avec les habitants contre l'Anru» déplore Jo Briant, figure du quartier

Outre la démolition du 20 galerie de l'Arlequin, des centaines d'autres logements sociaux sont sur la sellette à la Villeneuve. «Les gens du quartier sont pour la rénovation, affirme Yves Delmonte du Dal 38. Il y a eu un Ric [référendum d'initiative citoyenne, Ndlr.] contre la démolition, auquel plus de personnes ont participé qu'aux élections municipales mais la Ville n'a rien voulu entendre !»

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 61 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

COUV Mimouna Moralent, fille d'un locataire de 85 ans locataire au Limousin, critique le manque de considération du bailleur SDH à l'égard des résidents du Limousin à Echirolles. Ces derniers subissent les effets collatéraux des démolitions en lien avec le projet de renouvellement urbain, janvier 2021. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Habitat social : à Échirolles la démo­li­tion par­tielle du Limousin donne du fil à retordre à la SDH

  FOCUS – Dans le quartier Essart-Surieux à Échirolles, l’immeuble d'habitat social du Limousin géré par le Société dauphinoise pour l'habitat (SDH) est désormais scindé Lire plus

UNE Le premier RIC organisé à Grenoble, portera sur les démolitions de logements sociaux en octobre 2019 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Expérimentation du « Ric démo­li­tion » à la Villeneuve de Grenoble : vers un nou­veau droit pour les habitants ?

  DÉCRYPTAGE –  Depuis plusieurs années, des habitants de la Villeneuve, quartier de Grenoble en rénovation urbaine, s’opposent sans relâche aux démolitions de logements sociaux. En médiatisant Lire plus

UNE Soirée dépouillement des scrutins du Référendum d'initiative citoyenne de la Villeneuve, dimanche 20 octobre 2019 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Le réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive citoyenne de la Villeneuve se conclut par la vic­toire des oppo­sants aux démolitions

  FOCUS - Près de 70 % des votants au référendum d’initiative citoyenne de la Villeneuve à Grenoble se sont prononcés contre les démolitions de logements Lire plus

UNE Intervention inopinée des organisateurs du référendum d'initiative citoyenne "pour ou contre les démolitions à la Villeneuve" lors de l'inauguration de la maison du projet © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Maison de pro­jet de la Villeneuve : les anti-démo­li­tions jouent les trouble-fête

  REPORTAGE – La récente inauguration de la maison de projet des quartiers sud a été marquée par l’irruption des organisateurs du premier Référendum d’initiative Lire plus

COUV "Il s'agit de ne jamais démolir", le manifeste de Lacaton et Vassal, Pritzker 2021, repris par le collectif RIC Arlequin de Grenoble qui s'oppose aux démolitions à la Villeneuve de Grenoble (tout comme les deux architectes en 2010. vendredi 26 mars 2021 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net
Le “Nobel” de l’ar­chi­tec­ture décerné à Lacaton et Vassal, tous deux oppo­sés aux démo­li­tions à la Villeneuve de Grenoble

  FOCUS - Refusant de démolir des logements à la Villeneuve de Grenoble, les architectes Lacaton et Vassal ont été remerciés par Grenoble. Ironie du Lire plus

Lancement des 50 ans de la Villeneuve avec une grande fête de quartier les 24, 25 et 26 juin
Jean Castex et quatre ministres visitent les quar­tiers Villeneuve d’Échirolles et Grenoble samedi 29 janvier

EN BREF — Le Premier ministre, accompagné de pas moins de quatre ministres, se rend en Isère samedi 29 janvier pour présider un nouveau Comité Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !