UNE Intervention inopinée des organisateurs du référendum d'initiative citoyenne "pour ou contre les démolitions à la Villeneuve" lors de l'inauguration de la maison du projet © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Maison de projet de la Villeneuve : les anti-démolitions jouent les trouble-fête

Maison de projet de la Villeneuve : les anti-démolitions jouent les trouble-fête

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

REPORTAGE – La récente inauguration de la maison de projet des quartiers sud a été marquée par l’irruption des organisateurs du premier Référendum d’initiative citoyenne (Ric) « pour ou contre les démolitions des logements sociaux à la Villeneuve ». Ces militants et habitants ont fait valoir que 70 % des votants au Ric s’étaient opposés aux démolitions, alors que les décideurs s’apprêtent à démolir l’immeuble d’habitat social du 20 galerie de l’Arlequin.

 

 

Inauguration de la maison de projet en présence des élus grenoblois © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Inauguration de la mai­son de pro­jet en pré­sence des élus gre­no­blois. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Rares sont les inau­gu­ra­tions aussi hou­leuses. Mi-novembre, Eric Piolle, maire EELV de Grenoble, Christophe Ferrari, pré­sident ex-PS de Grenoble-Alpes Métropole et de nom­breux autres élus ont par­ti­cipé dans une ambiance élec­trique au dévoi­le­ment de la mai­son de pro­jet à l’Arlequin.

 

Une « mai­son » ? Le terme est un tant soit peu exa­géré, étant donné qu’il s’a­git d’un espace d’information ins­tallé dans le hall du Patio.

 

On peut y décou­vrir la maquette du futur « éco­quar­tier popu­laire de la Villeneuve », ainsi qu’une expo­si­tion pré­sen­tant les enjeux et l’actualité du nou­veau pro­gramme natio­nal de renou­vel­le­ment urbain (NPNRU) qui va s’é­grai­ner au moins jusqu’en 2025. D’ici là, l’actualité devrait être en effet foi­son­nante, étant donné le nombre de pro­jets au pro­gramme du NPNRU 2018 – 2025 et le mon­tant glo­bal des inves­tis­se­ments s’élevant, pour les deux Villeneuve, à 450 mil­lions d’euros.

 

 

« Démolir : une très mauvaise réponse aux problèmes sociaux et écologiques »

 

Profitant de l’inauguration de la mai­son de pro­jet et de la venue annon­cée des déci­deurs de l’Agence natio­nale de la réno­va­tion urbaine (Anru), qui ont fina­le­ment fait faux bond, les orga­ni­sa­teurs du Référendum d’initiative citoyenne (Ric) « pour ou contre les démo­li­tions de loge­ments sociaux à la Villeneuve » se sont donc arro­gés un temps de prise de paroles. Une intru­sion dans le dérou­le­ment de la soi­rée dont les élus se seraient bien passés…

 

Intervention inopinée des organisateurs du référendum d'initiative citoyenne "pour ou contre les démolitions à la Villeneuve" lors de l'inauguration de la maison du projet © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Intervention inopi­née des orga­ni­sa­teurs du réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive citoyenne « pour ou contre les démo­li­tions à la Villeneuve » lors de l’i­nau­gu­ra­tion de la mai­son du pro­jet © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Raison de cette intru­sion ? L’absence de réac­tion des élus suite aux résul­tats du Ric. Or l’immeuble du 20 gale­rie de l’Arlequin sera bien­tôt réduit en pous­sière, alors même que 70 % des 526 votants au Ric se sont expri­més contre cette démolition.

 

Contre celle-là et les autres, qui pour­raient sur­ve­nir sur la gale­rie de l’Arlequin, à savoir celles du 10, du 60 Sud, 90, 100 Nord, 110 et 120. Mais là, le sort de ces immeubles n’est pas encore connu.

 

Fidèle à sa répu­ta­tion, l’Anru penche tou­te­fois pour la démo­li­tionLe sujet sera défi­ni­ti­ve­ment tran­ché en 2021. D’ici là, les oppo­sants aux démo­li­tions le répétent à l’envi : « Outre le fait d’être une gabe­gie finan­cière et éco­lo­gique, la démo­li­tion de loge­ments de qua­lité est une très mau­vaise réponse aux pro­blèmes sociaux et à la pré­ca­rité que ren­contrent de plus en plus d’ha­bi­tants. Qui plus est, on déra­cine des gens qui ont tou­jours connu le quartier… »

 

 

Friction entre les pro et anti-démolitions

 

Les orga­ni­sa­teurs du Ric avaient apporté une grande pan­carte jaune, sur laquelle ils avaient indi­qué en gros carac­tères les résul­tats du Ric : 70 % de votants en faveur de la pré­ser­va­tion des loge­ments sociaux. Leur inten­tion ? Remettre ce bilan aux élus, à la manière d’un chèque cadeau qu’on décerne aux gagnants d’un jeu concours. Une mise en scène qui a déplu aux habi­tants pro-démo­li­tions, s’of­fus­quant de l’au­dace des militants.

 

Quant aux élus, ils se sont bien gar­dés d’accepter l’of­frande. Un geste qui aurait signi­fié leur adhé­sion à la démarche… Dans une ambiance hou­leuse, une porte-parole de l’é­quipe orga­ni­sa­trice du Ric a ensuite déroulé son dis­cours, inter­rom­pue à plu­sieurs reprises par les com­men­taires désap­pro­ba­teurs d’ha­bi­tants pro-démo­li­tions. S’en se démon­ter, la porte-parole est par­ve­nue à retra­cer les phases-clés de cette démarche par­ti­ci­pa­tive inédite.

 

 

« On va créer une ouverture sur le parc Verlhac » justifie Eric Piolle

 

Ce fut ensuite au tour du maire de Grenoble de prendre la parole. Semblant satis­fait du taux de par­ti­ci­pa­tion au Ric et des résul­tats, Eric Piolle a aus­si­tôt refroidi les orga­ni­sa­teurs du Ric en se déso­li­da­ri­sant de leur démarche.

 

Qui plus est, le maire a confirmé la démo­li­tion de l’immeuble 20 et du foyer 160, « résul­tat d’une négo­cia­tion et d’un com­pro­mis » et moyen d’« ouvrir le parc Jean-Verlhac ».

 

Quant à la menace de la démo­li­tion pesant sur les immeubles 10,  60 Sud, 90, 100 Nord, 110 et 120, elle est réelle, en a convenu le maire. Qui fait le pari que les col­lec­ti­vi­tés par­vien­dront à démon­trer à l’Anru que la réha­bi­li­ta­tion de loge­ments sociaux « fonc­tionne ». Reste à savoir sur quels critères.

 

Espérant de leur côté tou­jours convaincre les élus de tenir compte de l’ex­pres­sion des loca­taires de la Galerie de l’Arlequin, les orga­ni­sa­teurs du Ric attendent de pied ferme le ren­dez-vous pro­mis par les élus de la Métropole et de la Ville de Grenoble. Une date serait évo­quée pour jan­vier 2020.

 

Séverine Cattiaux

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

COUV Collège Lucie Aubrac de la Villeneuve en construction, jeudi 21 janvier 2021 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
WebTV, classe bilingue… le nouveau collège Lucie-Aubrac, plus écolo et toujours novateur, ouvrira en septembre

  FOCUS - Au 31 avenue la Bruyère, près de l’école des Buttes, la construction du nouveau collège Lucie-Aubrac, quartier Villeneuve à Grenoble, va bon Lire plus

COUV Lac du parc Verlhac de la Villeneuve 25 juillet 2020 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
A La Villeneuve, Grenoble mise sur le renouvellement urbain… sans investir dans “l’humain” selon l’opposition

  FOCUS – Gestion durable de l’eau du parc, verdissement de la crique centrale et rénovation des copropriétés… Lors du conseil municipal de ce lundi Lire plus

COUV Démolition de 46 logements collectifs au 7-9 allée du Limousin à Echirolles dans le cadre du programme de renouvellent urbain des deux Villeneuves, 3 décembre 2020 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net
Villeneuve d’Echirolles : six opérations de démolition au programme… sans l’ombre d’une contestation

  FOCUS – Coup d’envoi du vaste programme de renouvellement urbain sur la Villeneuve d’Échirolles, avec la toute première opération de démolition dans le quartier Lire plus

Femme trans retrouvée morte : une élue de la Ville de Grenoble dénonce (un peu trop vite?) un "meurtre transphobe"
Un « malfaiteur chevronné » et armé interpellé à Grenoble quartier Villeneuve

  FLASH INFO — C'est un "malfaiteur chevronné", selon les termes du procureur de la République de Grenoble, qui a été appréhendé par les policiers Lire plus

Flash Info

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

|

19/06

18h19

|

|

18/06

17h03

|

|

18/06

12h01

|

|

18/06

11h06

|

|

17/06

17h13

|

|

17/06

15h50

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

marche des libertés à Grenoble contre les idées d'extrême droite

A écouter| Environ un millier de personnes à Grenoble pour la « Marche des libertés » et contre les idées d’extrême droite

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin