Actualité

Barbara Pompili est venue annoncer une aide de l'État de quatre millions d'euros à Grenoble pour le portage de l'événement capitale verte européenne. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Grenoble Capitale verte euro­péenne 2022 : élus et Etat affichent leur unité lors de la visite de Barbara Pompili

Grenoble Capitale verte euro­péenne 2022 : élus et Etat affichent leur unité lors de la visite de Barbara Pompili

REPORTAGE VIDÉO - En déplacement à Grenoble ce 18 octobre 2021 dans le cadre de la Capitale verte européenne 2022, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, a annoncé une aide de 4 millions d'euros de l'État. Objectif : accompagner la Ville dans le rôle européen qu'elle s'apprête à jouer en 2022 pour « accélérer les transitions ». De quoi expliquer l'entente parfaite entre tous les acteurs, bien loin des passes d'armes plus ou moins récentes entre collectivités et Etat.

En visite à Grenoble ce 18 octobre 2021 dans le cadre de Grenoble capitale verte européenne 2022, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique a annoncé que l'État débloquait une enveloppe de 4 millions d'euros au titre du label européen. Une dotation interministérielle qui vient s'ajouter aux 350 000 euros déjà attribués, à titre de récompense, par la Commission européenne pour que Grenoble puisse mener à bien ses projets.

En tout cas de quoi accompagner la Ville au cours de cette année spéciale dont Éric Piolle, le maire de Grenoble, veut faire le marqueur de « l'accélération des transitions ». Et aussi tout un symbole à l'heure où le rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) sonne l'alarme et où la France s'apprête à prendre la présidence de l'Union européenne.

De gauche à droite : Valérie Drezet-Humez, représentante de l'Union européenne pour la France, Éric Piolle, maire de Grenoble, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, Sandrine Martin-Grand.vice-présidente du département de l'Isère et Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole. © Joël Kermabon - Place Gre'net

De gauche à droite : Valérie Drezet-Humez, représentante de l'Union européenne pour la France, Éric Piolle, maire de Grenoble, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, Sandrine Martin-Grand, vice-présidente du département de l'Isère et Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Arrivée en téléphérique au fort de la Bastille dont la Ville de Grenoble souhaite faire son « lieu totem », Barbara Pompili s'est félicitée « d'une belle réussite collective [...], source d'inspiration pour d'autres collectivités à l'échelon européen ». Des propos unanimement confirmés par Éric Piolle, Christophe Ferrari, le président de la Métropole et Sandrine Martin-Grand, vice-présidente du département de l'Isère qui entouraient la ministre.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 67 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Autre partie de l'installation photovoltaïque sur le toit de la mairie d'Échirolles © Simon Marseille - Place Gre'net
Christophe Ferrari et Éric Piolle signa­taires d’une tri­bune dénon­çant l’ar­rêté du 8 octobre 2021 sur l’éner­gie photovoltaïque

FLASH - Christophe Ferrari, président de la Métropole grenobloise, et Éric Piolle, maire de Grenoble, viennent de signer ce vendredi 15 octobre 2021, aux côtés Lire plus

Barbara Pompili viendra à Grenoble pour la distinction capitale verte européenne
Barbara Pompili de pas­sage à Grenoble pour la pré­sen­ta­tion de la dis­tinc­tion Capitale verte européenne

FLASH INFO —  Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, est à Grenoble ce lundi 18 octobre pour "valoriser les engagements des villes françaises en faveur Lire plus

Grenoble Capitale verte européenne 2022 lance son site Internet et un appel à participation
Grenoble Capitale verte euro­péenne 2022 lance son site Internet et un appel à participation

FOCUS - Grenoble Capitale verte européenne 2022 dispose à présent de son propre site Internet et lance une campagne de communication, à quelques mois du Lire plus

Grenoble capitale verte: Alain Carignon interpelle (de nouveau) la Commission européenne
Grenoble capi­tale verte : Alain Carignon inter­pelle (de nou­veau) la Commission européenne

FOCUS - Pour l'opposition municipale de Grenoble présidée par Alain Carignon, Grenoble n'a rien d'une capitale verte. C'est pourquoi l'élu interpelle par courrier la Commission Lire plus

Capitale verte euro­péenne : le conseil muni­ci­pal de Grenoble vote les pre­mières déli­bé­ra­tions après de vifs débats

  FOCUS – Le conseil municipal de Grenoble a adopté trois délibérations, lundi 17 mai 2021, pour préparer le titre de Capitale verte européenne en Lire plus

Vue sur le Rabot à la Bastille. © Ville de Grenoble
La Ville de Grenoble sou­haite faire de la Bastille le « lieu totem » de la capi­tale verte euro­péenne 2022

  FOCUS - La Ville de Grenoble souhaite faire du site de la Bastille le « lieu totem » de la capitale verte européenne 2022 Lire plus

Flash Info

|

21/04

20h48

|

|

21/04

18h12

|

|

19/04

20h52

|

|

19/04

20h24

|

|

18/04

17h28

|

|

17/04

23h47

|

|

17/04

15h53

|

|

17/04

12h58

|

|

17/04

0h06

|

|

16/04

19h57

|

Les plus lus

Culture| Domène : l’élu RN Quentin Feres s’op­pose à une lec­ture théâ­trale, qua­li­fiée de « pro­mo­tion du wokisme », à la médiathèque

Société| Après Un Bon Début, le gre­no­blois Antoine Gentil pré­sente sa méthode édu­ca­tive « star­ter » avec son livre Classe réparatoire

Politique| Le groupe Société civile d’Alain Carignon édite un livret sur les 10 ans de man­dat d’Éric Piolle

Agenda

Je partage !