Actualité

Le fort de la Bastille

Une nou­velle mare au fort de la Bastille pour pro­té­ger et favo­ri­ser la biodiversité

Une nou­velle mare au fort de la Bastille pour pro­té­ger et favo­ri­ser la biodiversité

Le fort de la Bastille accueille depuis mai une nou­velle mare, conçue pour pro­té­ger deux espèces de tri­ton mena­cées. Bien qu’es­sen­tiel, ce type d’é­co­sys­tème est sou­vent négligé. Le Contrat Vert et Bleu signé entre la Métropole de Grenoble et la Région Auvergne-Rhône-Alpes intègre ainsi la pré­ser­va­tion des mares comme axe de la poli­tique écologique.

Comme au centre hor­ti­cole en 2020, le fort de la Bastille accueille une nou­velle mare depuis mai 2021. Cette ini­tia­tive de la Métropole de Grenoble et de la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) inter­vient dans une optique de pré­ser­va­tion des espèces.

La Bastille abrite déjà une mare entre­te­nue par la Métropole et la LPO. Problème : depuis quelques temps, elle connaît une pro­li­fé­ra­tion du perche-soleil, un pois­son exo­tique enva­his­sant. Mais compte tenu de sa vitesse de repro­duc­tion, éli­mi­ner cette espèce du point d’eau s’a­vère impos­sible. Or, la pré­sence de ce spé­ci­men met en dan­ger le tri­ton palmé et le tri­ton alpestre, deux espèces mena­cées qu’il convient donc de protéger.

Un triton alpestre mâle, espèce également présente au fort de la Bastille

Un tri­ton alpestre mâle, espèce éga­le­ment pré­sente au fort de la Bastille © Piet Spaans

Deux jours ont été néces­saires à la construc­tion de la nou­velle mare. Première étape mise en oeuvre par les agents du ser­vice Nature en ville de Grenoble et de la LPO : creu­ser gros­siè­re­ment puis mode­ler les bords avant de dis­po­ser des plantes aqua­tiques. S’agissant du fond, il est tapissé suc­ces­si­ve­ment d’une bâche en plas­tique pour l’im­per­méa­bi­lité, d’un géo­tex­tile et d’une toile de jutes en coco. C’est dans cette der­nière que les plantes viennent s’en­ra­ci­ner. « L’intervention humaine s’arrête là. Les espèces ani­males venant natu­rel­le­ment colo­ni­ser le milieu par la suite. », pré­cisent la LPO et la ville de Grenoble dans un com­mu­ni­qué. Cette mare se veut donc être un refuge pour le tri­ton palmé, alpestre ainsi que pour cer­taines espèces de plantes aqua­tiques, peu pré­sentes sur le territoire.

La créa­tion de cette mare s’in­tègre dans le cadre du Contrat Bleu et Vert

Près de 90 % des mares aurait dis­paru depuis le XIXe siècle. En effet, cet éco­sys­tème s’a­vère bien sou­vent relé­gué au second plan. Or, il joue pour­tant un rôle essen­tiel dans le maillage éco­lo­gique. Depuis fin 2017, la métro­pole de Grenoble entre­tient donc un Contrat Vert et Bleu en par­te­na­riat avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Le « plan de res­tau­ra­tion des mares » est une des branches de ce contrat, por­tée par la LPO Auvergne-Rhône-Alpes délé­ga­tion Isère.

Le but de ces contrats Verts et Bleus ? La pré­ser­va­tion des éco­sys­tèmes. Notion issue du Grenelle de l’environnement en 2007 et qui donne son nom au contrat en ques­tion, la trame Verte et Bleue » désigne l’interconnexion entre les éco­sys­tèmes. Ainsi, favo­ri­ser cette inter­con­nexion per­met de ren­for­cer tous les éco­sys­tèmes individuellement.

Les mares, réser­voirs bio­lo­giques cen­traux dans la pré­ser­va­tion de l’environnement 

Les mares sont en effet un point cen­tral dans la pré­ser­va­tion de la faune et la flore. Celles-ci sont dési­gnées comme des réser­voirs de bio­di­ver­sité . « La mis­sion de la LPO consiste à réa­li­ser un inven­taire des mares et à mener des actions de res­tau­ra­tion et de créa­tion de nou­velles mares pour ren­for­cer le réseau exis­tant ».

A ce jour, le Contrat Vert et Bleu a per­mis de créer et res­tau­rer 48 mares sur 20 com­munes. Et la LPO a pour objec­tif 70 créa­tions d’ici à 2022, année de fin du contrat. Tout ceci afin de « favo­ri­ser une bio­di­ver­sité spé­ci­fique très utile ». Ces milieux pré­sentent beau­coup d’avantages. Premièrement ils servent de lieu de régu­la­tion et d’épuration de l’eau. Ensuite, ils sont un refuge pour beau­coup d’espèces, y com­pris cer­taines très mena­cées comme les amphibiens.

Deux tritons palmés, espèce protégée présente au fort de la Bastille

Deux tri­tons pal­més, espèce pro­té­gée pré­sente au fort de la Bastille © Gilles San Martin

Le site a‑vos-mares.org explique et accom­pagne ce pro­jet. Il per­met à cha­cun de recen­ser une mare ou même d’apprendre à en créer une. Il y en a pour l’instant 114 recen­sées sur le ter­ri­toire de la Métropole de Grenoble. Selon la LPO, le recours au public a per­mis d’en res­tau­rer 12 et d’en créer 34.

Ilan Khalifa-Delclos

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Auvergne-Rhône-Alpes : la LPO alerte sur la « dis­pa­ri­tion inquié­tante » des oiseaux des milieux agricoles

FLASH INFO - La LPO Auvergne-Rhône-Alpes s'alarme, dans un communiqué publié le 9 avril 2024, de la "disparition inquiétante" des oiseaux des milieux agricoles. Un Lire plus

Alpes Insertion conteste vivement le reportage (et ses méthodes) de Cash Investigation à son endroit
Alpes Insertion conteste vive­ment les pro­pos tenus dans le repor­tage de Cash Investigation

DROIT DE SUITE - Après un reportage accablant de Cash Investigation sur Fontaine Insertion en janvier 2024 et un rassemblement syndical devant ses locaux en Lire plus

Mobilisation pour des aménagements sécurisés. Crédit Collectif pour l'aménagement cyclable de la Combe de Gières
Piste cyclable dans la combe de Gières : les élus éco­lo­gistes du Département sou­tiennent la péti­tion citoyenne métropolitaine

FLASH INFO - Le groupe Isère écologie et solidarités (IES) au Département a appelé, jeudi 18 avril 2024, à signer la pétition citoyenne métropolitaine pour Lire plus

Échirolles : un bus de la Tag tou­ché par plu­sieurs tirs d’arme à feu, les conduc­teurs exercent leur droit de retrait

EN BREF - Un bus de la ligne C7 a été visé par plusieurs tirs d'armes à feu au niveau du terminus Comboire, à Échirolles, Lire plus

Emplois possiblement fictifs à la Région: l'opposition tire à boulets rouges sur Laurent Wauquiez
Auvergne-Rhône-Alpes : Laurent Wauquiez épin­glé pour un dépla­ce­ment confi­den­tiel au Japon, « aux frais du contribuable »

EN BREF - Le Monde a révélé, samedi 20 avril 2024, le déplacement très confidentiel de Laurent Wauquiez, en mars, au Japon. Un séjour d'une Lire plus

Grenoble : sept nou­veaux bus élec­triques mis en cir­cu­la­tion sur les lignes C3 et C4 du réseau M Tag

FOCUS - Le Smmag et M Tag ont présenté, lundi 22 avril 2024, au dépôt d'Eybens, les sept nouveaux bus électriques mis en circulation prochainement Lire plus

Flash Info

|

24/04

18h58

|

|

24/04

11h01

|

|

21/04

20h48

|

|

21/04

18h12

|

|

19/04

20h52

|

|

19/04

20h24

|

|

18/04

17h28

|

|

17/04

23h47

|

|

17/04

15h53

|

|

17/04

12h58

|

Les plus lus

Société| Après Un Bon Début, le gre­no­blois Antoine Gentil pré­sente sa méthode édu­ca­tive « star­ter » avec son livre Classe réparatoire

Société| Grenoble, sixième ville « où il fait bon vivre avec son chien », selon 30 mil­lions d’amis

Économie| Le salon Mountain Planet de retour à Alpexpo Grenoble, avec la visite de la ministre Dominique Faure

Agenda

Je partage !