Appel Forêt -
Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Le Département de l’Isère compte sur la saison estivale pour relancer le tourisme, mis à mal en 2020 par la crise sanitaire. La stratégie adoptée par Isère Attractivité ? Faire du département une destination « bien-être et santé ». En mettant en valeur le sport, la culture, le tourisme de proximité et les mobilités douces, mais aussi les bienfaits physiologiques de la moyenne altitude.

« Les annonces gou­ver­ne­men­tales du calen­drier de décon­fi­ne­ment ont per­mis aux pro­fes­sion­nels du tou­risme de l’Isère et aux visi­teurs de se pro­je­ter pour les vacances d’été. Mais aussi pour des week-ends et des courts séjours en juin », s’est féli­cité le Département de l’Isère. Son pré­sident, Jean-Pierre Barbier, avait lancé la sai­son esti­vale 2021 à Saint-Nizier-du-Moucherotte. Avec au cœur de la stra­té­gie d’attractivité, la dimen­sion « bien-être et santé ».

L’objectif : faire repartir le tourisme en Isère grâce à un rebond estival

« La mon­tagne a été mise à mal cet hiver avec la fer­me­ture des remon­tées méca­niques », déplore Jean-Pierre Barbier. En 2020, les pertes pour l’activité tou­ris­tique en Isère sont esti­mées à 750 mil­lions d’euros. Si le dépar­te­ment a été moins tou­ché que cer­tains de ses voi­sins, comme la Savoie, les réper­cus­sions sur l’emploi sont consi­dé­rables. Moins 20 % dans l’hôtellerie et la res­tau­ra­tion, notamment.

Tourisme de l'Isère Le secteur de l'hôtellerie-restauration demande de pouvoir continuer à travailler. Affichette de l'Umih de l'Isère.

Le sec­teur de l’hô­tel­le­rie-res­tau­ra­tion a été dure­ment tou­ché par la crise sani­taire. Affichette de l’Umih de l’Isère.

Le pré­sident du Département de l’Isère l’assure : « nous n’avons pas attendu aujourd’hui pour consta­ter, et avons au contraire anti­cipé la reprise ». Une aide à la com­mu­ni­ca­tion de 600 000 euros avait per­mis un rebond de l’activité tou­ris­tique à l’été 2020. Pour connaître un suc­cès simi­laire cette année, les mêmes méthodes ont été employées.

Une stra­té­gie tou­ris­tique axée sur la com­mu­ni­ca­tion qui passe notam­ment par la dif­fu­sion mas­sive du maga­zine Alpes Is(h)ere, dont le hui­tième numéro a été tiré à 650 000 exemplaires.

L’augmentation de la fré­quen­ta­tion des tou­ristes fran­çais de 13 % en juillet-août 2020 avait par­tiel­le­ment com­pensé l’absence de tou­ristes étran­gers. Chantal Carlioz, alors pré­si­dente d’Isère attrac­ti­vité, ambi­tion­nait en mai 2021 de « faire aussi bien cette année, voire mieux ». Et de parier : « les Français ont envie de par­tir en vacances, et ils ont envie de par­tir en vacances en France ».

L’Isère mise sur le tourisme quatre saisons

Pour accroître son attrac­ti­vité, le Département de l’Isère a fait du tou­risme quatre sai­sons l’une de ses prio­ri­tés. « Nous n’avons pas attendu la crise sani­taire pour [le] déve­lop­per », se féli­cite Jean-Pierre Barbier. « Sans pour autant sacri­fier la sai­son hiver­nale, qui reste très impor­tante », pré­cise-t-il.

Plus de 60 % du bud­get de la poli­tique mon­tagne du Département sont ainsi consa­crés à la diver­si­fi­ca­tion des acti­vi­tés. Randonnées mais aussi pro­me­nades en vélos à assis­tance élec­trique (VAE), avec la créa­tion de 21 boucles dédiées. Sans oublier les voies douces Via Vercors et Via Chartreuse, acces­sibles tout au long de l’année et favo­ri­sant la mobi­lité active.

Le Département de l’Isère n’oublie pas de mettre en valeur ses atouts cultu­rels. Notamment, avec l’ou­ver­ture en juin 2021 à Vif, du musée Champollion dédié à l’égyptologie. Mais aussi « les fes­ti­vals de musique Jazz à Vienne et Berlioz de retour cet été », rap­pelle Jean-Pierre Barbier.

 

Tourisme de l'Isère : Le Théâtre antique du Festival Jazz à Vienne. © Xavier Rauffet

Le Département de l’Isère compte sur le retour des fes­ti­vals de musique, comme Jazz à Vienne, pour relan­cer le tou­risme cet été. © Xavier Rauffet

La lit­té­ra­ture est elle aussi mise à l’honneur à tra­vers des par­cours sur les traces des illustres écri­vains isé­rois comme Stendhal ou Frédéric Dard, le siècle sui­vant. Mais aussi tous ceux qui ont séjourné et trouvé l’inspiration dans le Dauphiné : Rabelais, Rousseau, Balzac, Dumas, Lamartine et bien d’autres. À cela s’ajoute la mise en route, cou­rant juillet, du petit train de La Mure.

Le thème « bien-être et santé » au cœur de la communication d’Isère attractivité

Mais pour cette sai­son esti­vale 2021, le Département affiche clai­re­ment son ambi­tion : faire de l’Isère une des­ti­na­tion incon­tour­nable en matière de bien-être et de santé. Pour Chantal Carlioz, pro­mo­trice du nou­veau cli­ma­tisme, « cette dimen­sion s’inscrit dans une stra­té­gie déve­lop­pée depuis plu­sieurs années ».

Bien-être et santé pour soi, mais aussi pour la pla­nète. La pla­te­forme eva​sion​.ishere​.fr favo­rise ainsi le tou­risme de proxi­mité en pro­po­sant des courts séjours et week-ends en Isère. Tandis que l’application Isère Outdoor, dis­po­nible sur Google Play et l’App Store, pro­meut la santé par le sport.

Les bienfaits de la moyenne altitude sur la santé

Le Département de l’Isère a, en outre, conclu un par­te­na­riat avec le labo­ra­toire Hypoxie Physiopathologie (HP2) Inserm de l’Université Grenoble-Alpes et la chaire « Montagne Altitude Santé » de la Fondation UGA. Le but ? Répondre de manière scien­ti­fique aux inter­ro­ga­tions sur les béné­fices poten­tiels de la vie et des séjours en moyenne alti­tude (1 000 – 2 500 m).

© HP2

Samuel Vergès, doc­teur en phy­sio­lo­gie et res­pon­sable de la chaire de recherche « Montagne Altitude Santé » de la Fondation UGA.  © Laboratoire HP2

« Si la très haute alti­tude a des effets délé­tères pour la santé, nous for­mu­lons l’hypothèse que la quan­tité d’oxygène pré­sente à moyenne alti­tude peut être béné­fique à plu­sieurs égards », explique le Dr Samuel Vergès, direc­teur de l’étude grenobloise.

Son équipe tra­vaille actuel­le­ment à la col­lecte de don­nées de santé auprès d’habitants rési­dant en moyenne mon­tagne, dans les 58 com­munes de l’Isère situées à plus de 900 m d’altitude.

Les bien­faits pos­sibles de l’environnement d’altitude ? La pré­ven­tion de mala­dies res­pi­ra­toires et car­dio­vas­cu­laires mais aussi la réduc­tion du risque d’obésité et de can­cer. « C’est un cas d’étude très inté­res­sant d’un point de vue médico-scien­ti­fique, et dont les résul­tats pour­ront être uti­li­sés par les acteurs du tou­risme », com­mente Samuel Vergès.

Étapes de l'étude menée par les équipes du laboratoire HP2

Les dif­fé­rentes étapes de l’é­tude menée par les équipes du labo­ra­toire HP2 (2020−2023).

Pour Jean-Pierre Barbier, il s’agit de « redé­mon­trer de manière scien­ti­fique ce qui s’est fait de manière empi­rique pen­dant deux siècles, avec les sana­to­riums ». Et de mettre en valeur la recherche isé­roise et ses labo­ra­toires de pointe. Un moyen sup­plé­men­taire, pour le Département, de ren­for­cer l’attractivité de l’Isère.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

JCal

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Parents et enfants à l'entrée d'une école de la commune d'Eybens. DR
Covid-19 dans l’académie de Grenoble : forte baisse des cas de contamination mais des tests salivaires en recul

FLASH INFO - Les chiffres du Covid-19 connaissent une forte amélioration dans l’académie grenobloise. Réouverture de toutes les écoles et diminution du nombre de cas Lire plus

Le Département de l'Isère présente un Plan montagne doté de plus de 3 millions d'euros
Le Département de l’Isère présente un Plan montagne doté de plus de 3 millions d’euros

  FLASH INFO — Plus de dix millions d'euros sur trois ans. Tel est le chiffre annoncé par le Département de l'Isère pour son Plan Lire plus

La vice-présidente du Département Chantal Carlioz renonce à briguer un nouveau mandat
La vice-présidente du Département Chantal Carlioz renonce à briguer un nouveau mandat

  FLASH INFO — Chantal Carlioz tire sa révérence. La vice-présidente en charge du Tourisme au Conseil départemental de l'Isère, également présidente de l'agence Alpes Lire plus

Premiers mètres sur les rails pour la locomotive rénovée. © Tim Buisson – Place Gre'net
Le petit train de la Mure accueillera ses premiers voyageurs en juin 2021 après trois ans de travaux

  EN BREF – Le petit train de la Mure va à nouveau pouvoir accueillir des voyageurs à partir de juin 2021. Les travaux de Lire plus

Musée Champollion à Vif. © Tim Buisson – Place Gre’net
Vif : le musée Champollion, dédié à l’égyptologie, ouvrira ses portes en mai 2021

  FOCUS - Le musée Champollion de Vif devrait accueillir du public à partir du 29 mai 2021, après cinq ans de travaux. Initialement prévue Lire plus

Gustave Alirol, président de Régions et Peuples Solidaires, membre de la direction du Partit Occitan et ancien conseiller régional Auvergne (2010-2015). Photo DR
Régionales 2021 : le parti Régions et peuples solidaires lance sa campagne et dévoile sa stratégie

  FOCUS – Le parti Régions et peuples solidaires (R&PS) regroupe partout en France les mouvements régionalistes. Il se fédère autour du Parti occitan en Lire plus

Flash Info

|

29/07

19h56

|

|

28/07

16h27

|

|

28/07

12h09

|

|

28/07

9h40

|

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

|

27/07

10h43

|

|

26/07

10h46

|

|

25/07

12h06

|

|

22/07

19h24

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin