L’hôpital Sud à Echirolles menacé ? Les paramédicaux en appellent à Olivier Véran

L’hôpital Sud à Echirolles menacé ? Les paramédicaux en appellent à Olivier Véran

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FLASH INFO – Le personnel paramédical de l’hôpital Sud à Echirolles s’inquiète pour l’avenir de l’établissement. Dans une lettre ouverte adressée le 7 mai à Olivier Véran, il réclame du ministre de la Santé que soit annulé le projet de fermeture du site.

 

Hôpital sud à Echirolles (Image vidéo « 50 ans de l'Hôpital Sud » : https://www.youtube.com/watch?v=eDkMmxwVpHE)

Hôpital sud à Echirolles (Image vidéo « 50 ans de l’Hôpital Sud » : https://​www​.you​tube​.com/​w​a​t​c​h​?​v​=​e​D​k​M​m​x​w​V​pHE)

« Aujourd’hui, s’appuyant sur un Copermo signé en 2015 (contrat passé entre le CHU et l’ARS, ndlr), la direc­tion nous annonce que les blocs sont menacés et par conséquent toute l’activité de trau­ma­to­lo­gie, d’orthopédie, de rhu­ma­to­lo­gie et des urgences », sou­lignent-ils aux côtés de la CGT. Depuis plu­sieurs semaines, le syn­di­cat tire la son­nette d’alarme.

 

« Des groupes de tra­vail pour réfléchir à un  » scénario alter­na­tif  » sont mandatés mais nous pen­sons tout de même que notre acti­vité est en péril. »

 

En toile de fond ? La réor­ga­ni­sa­tion du CHUGA entre ses trois pôles, à Grenoble, Echirolles et Voiron. Dans le viseur ? « La struc­tu­ra­tion et l’organisation de la filière ortho­pé­die-trau­ma­to­lo­gie ainsi que l’évolution des acti­vi­tés situées à l’hôpital Sud (hors géria­trie) », comme le pré­voit une étude. A la clé ? La pos­sible fer­me­ture des salles de bloc. C’est en effet un des scé­na­rios envi­sa­gés dans un docu­ment interne que nous nous étions pro­cu­rés.

 

 

Quatre blocs sur Sud seraient sacrifiés sur l’autel de la mutualisation

 

« L’argument de l’ARS et de la direc­tion se résume à res­treindre les blocs sur les sites Sud et l’hôpital couple-enfants du fait de contraintes financières. Aussi, quatre blocs sur Sud seraient sacrifiés sur l’autel de la mutua­li­sa­tion », conti­nue le per­son­nel de plu­sieurs services *.

 

Le prix à payer selon la CGT pour bou­cler le finan­ce­ment du nou­veau pla­teau inter­ven­tion­nel et du nou­veau pla­teau tech­nique de l’hô­pi­tal Nord à Grenoble ?

 

« Nous avons du mal à com­prendre que la prise en charge de nos patients et nos vies pro­fes­sion­nelles soient réduites à un tableau Excel qui va dis­tri­buer des blocs d’un côté ou de l’autre, qui va posi­tion­ner des urgences d’un site à un autre, tout cela sans tenir compte d’une pandémie mon­diale, des évolutions sani­taires, des bas­sins de popu­la­tion et des ser­vices de proximité ».

 

PC

 

*Les per­son­nels des unités d’urgence, des salles de réveil, de la radio­lo­gie, du secrétariat et des consul­ta­tions d’orthopédie, du secrétariat de la rhu­ma­to­lo­gie, d’ortho-traumatologie, des blocs opératoires, de chi­rur­gie ambu­la­toire, de la rhu­ma­to­lo­gie, du bureau des entrées et les kinés de Sud.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Une pétition en ligne s’oppose à la fermeture des blocs de l’hôpital Sud

  FLASH INFO - La CGT continue de se mobiliser craignant que la restructuration des différentes entités du CHU de Grenoble Alpes n'aboutisse, in fine, Lire plus

Les formations dispensées aux élus communistes de Fontaine ont-elle servi à financer le PCF ? Une enquête préliminaire a été ouverte par le PNF.
Simples négligences ou dérives clientélistes ? La gestion de Fontaine épinglée

DÉCRYPTAGE - Dans un rapport, la chambre régionale des comptes épingle sévèrement la gestion de la commune de Fontaine. Son maire plaide la négligence et Lire plus

Précarité étudiante : le maire de Grenoble Éric Piolle interpelle le gouvernement

  FOCUS - Face à la détresse des étudiants, le maire de Grenoble a décidé d'interpeller le gouvernement. Éric Piolle a envoyé un courrier, mardi Lire plus

Le plan d'économies de l'université de Grenoble se traduira par une réduction du personnel (d'une centaine d'emplois) et 10 000 heures de cours de moins.
L’Université Grenoble-Alpes se serre la ceinture… sur son personnel

FOCUS - Confrontée à un déficit grandissant, l’Université Grenoble-Alpes a, pour tenter de redresser la barre, voté un plan d’économies de 13 millions d’euros. Une centaine Lire plus

Flash Info

|

14/06

16h51

|

|

14/06

16h12

|

|

14/06

14h40

|

|

14/06

11h40

|

|

12/06

16h21

|

|

11/06

15h36

|

|

11/06

10h06

|

|

11/06

9h34

|

|

09/06

19h27

|

|

08/06

18h19

|

Les plus lus

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

À voir| Environ un millier de personnes à Grenoble pour la « Marche des libertés » et contre les idées d’extrême droite

Culture| Du vélo au Sénégal, deux expositions présentées au Musée dauphinois à l’occasion de sa réouverture

Culture| Grenoble Calling, une « histoire orale » du punk (et des punks) à Grenoble, des années 80 à nos jours

Abonnement| Régionales 2021 : la liste « Agir pour ne plus subir » souhaite faire entendre la voix des musulmans lors des élections

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin