Accusations d'islamophobie à Sciences Po Grenoble: l'Inspection générale livre un rapport sans concession

Accusations d’is­la­mo­pho­bie à Sciences Po Grenoble : l’Inspection géné­rale livre un rap­port sans concession

Accusations d’is­la­mo­pho­bie à Sciences Po Grenoble : l’Inspection géné­rale livre un rap­port sans concession

 

FOCUS – Le rapport mandaté par la ministre de l'Enseignement supérieur à l'IGÉSR suite aux accusations d'islamophobie contre deux enseignants de Sciences Po Grenoble a été rendu public sur le site du ministère. En ressort le portrait d'une institution baignant dans un climat "délétère", nantie d'une direction ayant du mal à faire face aux difficultés, d'un syndicat étudiant dont la "suffisance" est pointée du doigt, et où un débat qui aurait du rester en interne s'est transformé en "psychodrame" à cause d'une série de négligences des uns et des autres.

 

 

Tous responsables, mais certains plus que d'autres? C'est en substance ce qui ressort du rapport faisant suite à l'affichage des noms de deux professeurs de Sciences Po Grenoble sur les murs de l'établissement, taxés de "fascisme" et "d'islamophobie". Des collages anonymes, relayés par le compte Twitter de l'Unef Grenoble, qui avait déclenché une polémique nationale, quelques mois après l'assassinat de Samuel Paty suite à de pareilles accusations.

 

Les accusations nominales d'islamophobie sur les murs de Sciences Po Grenoble avaient été relayées par le syndicat Unef

Les accusations nominales d'islamophobie sur les murs de Sciences Po Grenoble avaient été relayées par le syndicat Unef.

 

Face à l'incident, la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal donnait mission à l'IGÉSR (Inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche) d'enquêter. En ressort un rapport daté d'avril 2021, disponible en ligne depuis peu sur le site du ministère. Ses auteurs: Jean-Pascal Bonhotal et Fabienne Thibau-Lévêque. Deux inspecteurs généraux aux parcours différents, le premier plus axé sur le financier, la seconde sur le juridique.

 

 

Une inspection sur la base d'entretiens

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 86 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Tribune libre : "De la “culture” du tag à la “souillure” partout dans Grenoble, jusqu’à la violence"
Tribune libre : « De la “culture” du tag à la “souillure” par­tout dans Grenoble, jusqu’à la violence »

TRIBUNE LIBRE - L'Union des habitants du centre-ville (UHCV) de Grenoble remet la question des tags sur le tapis en interpellant la Ville, tant sur Lire plus

Un second Chatipi, refuge pour chats errants, prochainement implanté rue Anatole-France à Grenoble
Un second Chatipi, refuge pour chats errants, pro­chai­ne­ment ins­tallé rue Anatole-France à Grenoble

FLASH INFO - La Ville de Grenoble annonce l'installation prochaine d'un second "Chatipi" sur son territoire, après celui mis en place en décembre 2022 quai Lire plus

Tirs de balles, coups de tournevis ou violences contre des policiers, un week-end agité sur l'agglomération grenobloise
Mehdi Boulenouane, ex-figure du nar­co­tra­fic dans le quar­tier Mistral, exé­cuté par balles en Seine-Saint-Denis

FLASH INFO - Mehdi Boulenouane, ex-caïd du trafic de stupéfiants dans le quartier Mistral, a été abattu par balles, jeudi 16 mai 2024, en fin Lire plus

Yassine Lakhnech (encore) réélu à la présidence de l'UGA, ses opposants pointent du doigt des failles démocratiques
Yassine Lakhnech (encore) réélu à la pré­si­dence de l’UGA : ses oppo­sants dénoncent des failles démocratiques

FOCUS - Alors que sa réélection en janvier 2024 avait été annulée par le tribunal administratif, Yassine Lakhnech a été ré-réélu président de l'UGA par Lire plus

"Femme et racisée", Maude Wadelec a-t-elle quitté la majorité grenobloise après s'être vue refuser la délégation Égalité des droits?
« Femme et raci­sée », Maude Wadelec a‑t-elle quitté la majo­rité gre­no­bloise après s’être vue refu­ser la délé­ga­tion Égalité des droits ?

FOCUS - Pour quelles raisons Maude Wadelec a-t-elle quitté la majorité du conseil municipal pour figurer désormais parmi les élus d'opposition, en tant que non Lire plus

Le Mois des fiertés 2024 prend son envol à Grenoble, avec sa traditionnelle Marche des fiertés samedi 1er juin
Le Mois des fier­tés 2024 prend son envol à Grenoble, avec sa tra­di­tion­nelle Marche des fier­tés samedi 1er juin

FLASH INFO - Le Mois des fiertés de Grenoble, porté par l'association Grenoble Fiertés, prend son envol jeudi 16 mai et se poursuivra jusqu'au dimanche Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !