Le tribunal administratif annule le projet dit Inspira de zone industrialo-portuaire dans le Nord-Isère

sep article

 

EN BREF – Le tribunal administratif de Grenoble a annulé le projet d’aménagement de zone industrialo-portuaire, dit projet Inspira, dans le Nord Isère. En cause ? La ressource en eau sur un territoire déjà très touché par la sécheresse. L’aménageur a annoncé son intention de faire appel.

 

 

Le projet Inspira doit prendre forme dans la prolongation de l'actuelle plate-forme chimique de Salaise/Sanne © Patricia Cerinsek

Le pro­jet Inspira a été annulé par la jus­tice. © Patricia Cerinsek

Le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble a annulé le pro­jet d’a­mé­na­ge­ment d’une zone indus­trialo-por­tuaire, dit pro­jet Inspira, dans le Nord Isère. Suivant en cela les conclu­sions du rap­por­teur public

 

En cause ? Les pré­lè­ve­ments en eau qui auraient été géné­rés par l’aug­men­ta­tion de l’ac­ti­vité sur le site et l’ins­tal­la­tion de nou­velles entre­prises.

 

« Le pro­jet par son ampleur, les besoins en eau qu’il génère et par l’absence d’éléments sur l’opportunité et l’impact des res­tric­tions pré­vues par le pré­fet de l’Isère, n’est pas com­pa­tible avec les objec­tifs et les orien­ta­tions du schéma direc­teur d’aménagement et de ges­tion des eaux 2016 – 2021 du bas­sin Rhône-Méditerranée », sou­ligne le tri­bu­nal dans son juge­ment rendu le 4 avril 2021.

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
1330 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Enfin une déci­sion cou­ra­geuse et pro­tec­trice de l’en­vi­ron­ne­ment de la part du TA !
    Cela n’ar­rive pas tous les jours… mais le dos­sier avait l’air vrai­ment trop catas­tro­phique au niveau de l’im­pact sur la res­source en eau.
    Il est temps de mettre le hola sur ces pro­jets sur­di­men­sion­nés si l’on ne veut pas faire la queue aux citernes dans quelques années.…comme c’est déjà le cas dans plu­sieurs bourgs tous les étés.

    sep article