“Points noirs” accidentogènes à Grenoble : la Métropole promet un plan d’action

sep article

 

FOCUS – Comment résorber les “points noirs” accidentogènes sur le territoire grenoblois ? Alors qu’une cycliste a trouvé la mort en mars 2021 au croisement des boulevards Vallier-Foch et Jaurès-Libération, l’élu grenoblois Gilles Namur interpelle la Métropole de Grenoble et le Smmag. Du côté de la Métro, on indique qu’une étude est en cours, dont les résultats devraient être disponibles dès l’été 2021.

 

 

« Avancer conjoin­te­ment sur les axes noirs de l’agglomération qui pré­sentent de réels dan­gers ». Tel est le sou­hait exprimé par Gilles Namur, adjoint aux Mobilités de la Ville de Grenoble. Dans le viseur ? Les quais de l’Isère, avec la fer­me­ture de la piste cyclable sur la rive gauche. Et le croi­se­ment des bou­le­vards Vallier-Foch et Jaurès-Libération, où une cycliste a trouvé la mort au mois de mars 2021.

 

Gilles Namur, adjoint à la ville de Grenoble en charge des Mobilités, appelle à lutter contre les points noirs accidentogènes du territoire © Tim Buisson – Place Gre’net

Gilles Namur, adjoint à la Ville de Grenoble en charge des Mobilités, appelle à lut­ter contre les points noirs acci­den­to­gènes du ter­ri­toire. © Tim Buisson – Place Gre’net

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
7622 visites | 12 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 12
  1. Pour un pié­ton qui encaisse un choc à 30 km/h, il n’y a pas de dif­fé­rence entre si c’est un vélo ou un scoo­ter ou une voi­ture. Le résul­tat c’est l’hosto voire pire.

    sep article
    • Définition de l’éner­gie ciné­tique expri­mée en Joules : la masse en kilo­gramme fois le carré de la vitesse en mètre par seconde le tout divisé par deux.
      Poids d’un vélo (20 kg) avec un cycliste (80 kg) : 100 kg
      Poids d’un scoo­ter (100 kg) avec un moto­cy­cliste (80 kg) : 180 kg
      Poids d’une voi­ture (1100 kg) avec un conduc­teur (80 kg) : 1180 kg
      Energies ciné­tiques res­pec­tives à 30 km/h : 3472 J, 6250 J et 40972 J
      Je crois voir une dif­fé­rence entre ces trois valeurs à moins d’être d’une ignoble mau­vaise foi.

      Sinon, pour être tout à fait hon­nête, des cyclistes qui se déplacent à 30 km/h, à part dans les unions de quar­tiers rétro­grades, il n’y en a pas des masses y com­pris avec des assis­tances élec­triques (max 25 km/h). Donc l’éner­gie ciné­tique pour un cycliste avec son vélo est plus proche de 2411 J.

      sep article
  2. Concernant les quais de l’Isère, ce mon­sieur Namur devrait lais­ser tom­ber sa pos­ture poli­tique et regar­der la carte de l’ac­ci­den­to­lo­gie publiée jeudi 15 avril dans le Dauphiné Libéré. Elle est très claire : zéro acci­dent entre 2010 et 2019.

    sep article
  3. Puisque cet omni pré­sent Gilles Namur appelle (les autres évi­dem­ment) à « sor­tir des pos­tures », voilà pour lui :
    https://www.ledauphine.com/magazine-automobile/2021/02/10/velos-trottinettes-les-facteurs-de-risques-explosent
    Selon l’étude, les causes les plus impor­tantes de mor­ta­lité viennent sur­tout du com­por­te­ment des usa­gers. « Utilisateurs de trot­ti­nettes, vélos élec­triques et autres EDPM (Engins de dépla­ce­ment per­son­nel moto­ri­sés) sont per­çus comme peu res­pec­tueux des règles et des autres usa­gers de l’espace public » pointe l’enquête.

    sep article
  4. sep article
  5. « 20 % des vic­times sont des pié­tons » : n’ou­blions pas aussi au même car­re­four des bou­le­vards Vallier-Foch et Jaurès-Libération, où une cycliste a dra­ma­ti­que­ment trouvé la mort au mois de mars 2021, pre­qu’au même endroit, le décès d’un pié­ton, ren­versé sur un pas­sage pro­tégé par un cycliste, le 9 sep­tembre 2020.
    Michel VOILIN,
    Correspondant local « 60 Millions de Piétons », Grenoble et sa Métropole,
    « pietonsgrenoblois@orange.fr »
    http://www.pietons.org/

    sep article