Accident mortel à Grenoble : les associations d’usagers de vélo exigent des aménagements

sep article

FLASH INFO — Accident mortel à Grenoble, jeudi 25 mars, à l’angle du cours de la Libération et de l’avenue Foch. Alors qu’elle roulait dans le même sens qu’un camion-benne, une cycliste de 38 ans a été percutée par le véhicule au moment de tourner sur sa droite, avant de chuter et de passer sous ses roues.

 

La per­sonne, pro­fes­seure à l’é­cole Jules-Ferry, était déjà décé­dée avant l’ar­ri­vée des secours. Selon le Dauphiné Libéré, le décès pro­vien­drait d’une grave bles­sure à la tête, ayant pro­ba­ble­ment entraîné la mort sur le coup. La direc­tion dépar­te­men­tale de la sécu­rité publique rap­porte pour sa part que les dépis­tages d’al­coo­lé­mie et de stu­pé­fiants effec­tués sur le conduc­teur du camion se sont révé­lés néga­tifs.

 

Le croisement des boulevards Vallier, Libération, Jaurès et Foch est un lieu très accidentogène sur Grenoble. Un nouvel accident mortel est survenu jeudi 25 mars. © Google Maps

Le croi­se­ment des bou­le­vards Vallier, Libération, Jaurès et Foch est un lieu très acci­den­to­gène sur Grenoble. Un nou­vel acci­dent mor­tel est sur­venu jeudi 25 mars. © Google Maps

 

Par voie de com­mu­ni­qué, les asso­cia­tions gre­no­bloises ADTC, Rue de l’a­ve­nir, Les Boîtes à vélo Grenoble, ainsi que le col­lec­tif Parlons‑y vélo, expriment leurs condo­léances à la famille et aux proches de la vic­time. Et font part de leur colère : « Les asso­cia­tions ont alerté à de mul­tiples
reprises sur la dan­ge­ro­sité de ce car­re­four, en par­ti­cu­lier concer­nant la coha­bi­ta­tion entre vélos et véhi­cules moto­ri­sés », écrivent-elle.

 

« Chaque cycliste qui a emprunté ce croi­se­ment en connait le dan­ger, le seul tort de la cycliste tuée a été d’être au mau­vais endroit au mau­vais moment », pour­suivent les asso­cia­tions. Qui concluent en récla­mant « avec force à la Métropole de Grenoble le réamé­na­ge­ment de ce car­re­four par­ti­cu­liè­re­ment dan­ge­reux ». Cité par le Dauphiné Libéré, le pré­sident de la Métro a indi­qué sa volonté de « résor­ber les points noirs ».

 

commentez lire les commentaires
12509 visites | 6 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 6
  1. « Chaque cycliste qui a emprunté ce croi­se­ment en connait le dan­ger, le seul tort de la cycliste tuée a été d’être au mau­vais endroit au mau­vais moment »

    Source : article Accident mor­tel à Grenoble : les asso­cia­tions en colère | Place Gre’net – Place Gre’net

    Ce Monsieur a donc déjà tous les élè­ments de l’en­quête avant même la police pour sor­tir ça ?

    Les Suisses ont fait quelques étude , prés de la moi­tié des acci­dents de cycliste , sont du tort du cycliste , alors en France où l’ir­res­pect de tout règne ça m’é­ton­ne­rait pas que ce soit plus

    sep article
  2. Et pour­tant si on res­pecte le mar­quage et donc la voie des cyclistes, on dois faire tout le tour en sui­vant les pas­sages pié­tons, ce qui est lar­ge­ment suf­fi­sant .

    elle serait donc allé à l’en­contre des voies réser­vés vélos et pas­ser en plein milieu d’un car­re­four géant hors de sa voie ?

    sep article
  3. faut inter­dire les velos en ville

    sep article
  4. Entre résor­ber les points noirs et faire des auto­routes à vélos stu­pi­de­ment situées en plein centre ville pour que E. PPPiolle puisse para­der dans les médias, il y avait le choix. On voit le résul­tat.

    sep article
  5. Les habi­tants de ce quar­tier ont pro­posé des solu­tions (et depuis long­temps) mais on pré­fère pié­to­ni­ser l’hy­per centre pour satis­faire un cer­tain élec­to­rat.
    Les gens du 38100 comptent pour du beurre.
    Ils s’en rap­pel­le­ront Mister President
    blog.thephase3.fr/2019/08/chronovelos-grenoble.html

    sep article
  6. Quelle tris­tesse !

    Cet endroit est dan­ge­reux pour les cyclistes qui ne pro­fitent à part un mar­quage au sol, d’au­cune autre signa­li­sa­tion visuelle comme une déli­mi­ta­tion par des plots en plas­tiques, ce qui manque comme PARTOUT AILLEURS à Grenoble !

    Faire de la poli­tique spec­tacle avec l’ADTC pour le vélo et anti-voi­tures, on a bien vu les résul­tats désas­treux sur les embou­teillages et la secu­rité des cyclistes ET des pié­tons.

    Par contre com­men­cer par le com­men­ce­ment, à savoir bali­ser et déli­mi­ter CLAIREMENT les espaces cyclistes aux inter­sec­tions, sur la chaus­sée et les trot­toirs ou se trouvent des pistes cyclables, et donc SÉCURISER au maxi­mum l’exis­tant, nous atten­dons tou­jours 😡

    sep article