Tollé de l’opposition à la Métro au sujet des représentants au sein de l’Établissement public foncier local

sep article



 

FOCUS – Au cours du conseil métropolitain du vendredi 29 janvier, le président de la Métropole Christophe Ferrari a annoncé sa décision de changer les représentants métropolitains au sein de l’Établissement public foncier local (EPFL) du Dauphiné. S’en est suivie une discussion houleuse avec les représentants de l’opposition. Ce, puisque deux membres du groupe de Dominique Escaron sont remplacés par des élus de la majorité.

 

 

Dominique Escaron, maire du Sappey-en-Chartreuse et pré­sident du groupe Communes au Coeur de la Métropole (CCM), s’in­digne de la déci­sion concer­nant les repré­sen­tants métro­po­li­tains à l’EPFL.

« C’est une décla­ra­tion de guerre ! » a lancé le maire du Sappey-en-Chartreuse Dominique Escaron, pré­sident du groupe Communes au Cœur de la Métropole (CCM), devant la modi­fi­ca­tion de la dési­gna­tion des repré­sen­tants métro­po­li­tains au sein de l’Établissement public fon­cier local du Dauphiné (EPFL‑D).

 

En fin de conseil métro­po­li­tain, Jean-Luc Corbet, maire de Varces et membre du groupe Notre Métropole Commune (majo­rité), a en effet pré­senté une déli­bé­ra­tion pro­po­sant de rem­pla­cer quatre de ses huit repré­sen­tants, dont deux conseillers de la majo­rité et deux du groupe d’op­po­si­tion CCM. La rai­son invo­quée ? L’EPFL‑D, qui assure « une acti­vité prin­ci­pale de por­tage fon­cier » pour les col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales, a modi­fié ses sta­tuts « afin d’in­té­grer de nou­veaux ter­ri­toires ».

 

Jean-Luc Corbet a indi­qué en pré­am­bule que, « bien évi­dem­ment », la Métro était favo­rable au « ren­for­ce­ment de l’EPFL par l’en­trée de nou­velles com­mu­nau­tés de com­munes ». Avant de sou­le­ver une « dif­fi­culté » : les nou­veaux sta­tuts « ne reflètent pas, à sa juste mesure, le poids démo­gra­phique de Grenoble Alpes Métropole. Ce qui pose un pro­blème démo­cra­tique ». D’autant plus si ceux-ci ne prennent pas en compte « la pon­dé­ra­tion des voix lors des votes [en conseil métro­po­li­tain] ».

 

 

« C’est une mécanique de dilution des élus métropolitains qui a été proposée »

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Ligue contre le cancer
commentez lire les commentaires
1465 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Contre quel retour d’as­cen­seur les ecolo & co ont ils voté pour le nou­veau siège de la Métropole à 100 mil­lions d”€?
    En remer­cie­ments à Christophe Ferrari de la des­ti­tu­tion des repré­sen­tants de l’op­po­si­tion à l’EPFL pour y mettre leurs amis ?

    sep article